La recharge sans fil entre inefficacité et gaspillage

Vous rêvez de vous passer des câbles de chargement de votre smartphone et d’adopter la charge à induction ? Ce n’est peut-être pas la meilleure des nouvelles qui soient pour notre planète…

Rédigé par Paul Malo, le 15 Aug 2020, à 12 h 15 min

La disparition des câbles d’alimentation de nos smartphones pourrait bien engendrer une mauvaise nouvelle en terme de préservation de l’environnement, contrairement à ce que l’on pourrait imaginer.

Des câbles appelés à disparaître au profit de la recharge sans fil

Qui ne rêverait pas de se passer de ce foisonnement de câbles en tout genre, de préférence au format strictement incompatible ? Leur disparition pourrait sans doute paraître comme une excellente nouvelle. Et pourtant non, car la solution développée pour remplacer tous ces câbles pourrait en fait se révéler pire encore pour l’environnement.

recharge sans fil

La commodité de recharger un appareil comme un smartphone en le plaçant sur un pavé plutôt qu’en le branchant a un coût environnemental incroyablement élevé © Ahmed Hadaw

En effet, c’est la recharge sans fil (technologie Qi) qui devrait permettre de supprimer toutes ces connectiques souvent incompatibles entre tous les appareils (smartphones, tablettes et autres écouteurs ou manettes de jeux…) et s’usant plus que rapidement. Une recharge qui pourrait sans doute être des plus souhaitables, et que les grands noms de la high tech tels qu’Apple, Samsung ou Huawei pourraient également souhaiter voir se généraliser.
Seul hic : une telle généralisation de la recharge par induction pourrait bien engendrer une énorme augmentation de la consommation d’électricité.

Du courant perdu en énergie thermique

Selon les calculs récemment dévoilés par le média OneZero et le site de réparation en ligne iFixit, la charge sans fil est en fait considérablement moins efficace que la charge via un cordon classique(1). À tel point, selon eux, que l’adoption généralisée de cette technologie de charge innovante pourrait nécessiter la construction de douzaines de nouvelles centrales électriques à travers le monde.

Selon les appareils utilisés, la consommation d’électricité supplémentaire varierait de 39 à 80 %… Lors d’une recharge par induction, une bonne partie du courant est en effet perdue sous forme d’énergie thermique, de chaleur.
Une éventuelle surconsommation dépendrait notamment du positionnement du smartphone sur le socle. En cas de mauvais alignement latéral en position inclinée, l’énergie perdue augmente. Sur un socle horizontal, OneZero et iFixit ont constaté une hausse de 80 % de l’électricité nécessaire pour recharger un smartphone, comparativement à un câble sur un chargeur classique.

Plus de 3 milliards de smartphones

Sur un système de recharge sans fil de qualité, tel le Pixel Stand de Google, cité en exemple par cette étude, la consommation d’électricité inutile s’élèverait à environ à 0,25 Watt par heure. Sur 24 heures, un seul appareil en recharge représentera 6 Watts. Mais dans chaque maison, nombreux sont les terminaux à recharger…

Simple calcul réalisé par Kyle Wiens, CEO de iFixit : « si soudain, les 3 milliards, voire plus, de smartphones que compte notre planète devaient consommer moitié plus d’énergie, comment faire face à une telle demande ? Ce n’est pas une question personnelle, c’est une question sociétale ». Un impact sur le réseau électrique mondial, et donc sur l’environnement, démesuré pour un autre nouveau gadget…

Illustration bannière : De plus en plus populaire, les chargeurs sans fil permettent de recharger un téléphone portable sans câble encombrant © 21AERIALS
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




2 commentaires Donnez votre avis
  1. >> la consommation d’électricité inutile s’élèverait à environ à 0,25 Watt par heure. Sur 24 heures, un seul appareil en recharge représentera 6 Watts.

    Parler de « Watt par heure » n’a pas de sens (le watt est une unité de puissance, pas une unité de consommation électrique comme le watt-heure). De même pour la consommation de 6 W sur 24 heures (il doit plutôt s’agir de 6 watts-heures).

  2. « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme »…et ruine de la planète!

Moi aussi je donne mon avis