Comment réalité virtuelle et intelligence artificielle vont révolutionner la pédagogie

Les solutions technologiques qui reposent sur la réalité virtuelle et l’intelligence artificielle ont le potentiel de révolutionner l’enseignement, à la fois pour les étudiants et les professeurs.

Rédigé par Émilia Capitaine, le 15 Jul 2017, à 15 h 00 min

Réalité virtuelle, intelligence artificielle : les dernières avancées technologiques sont en train de révolutionner l’apprentissage, avec des bénéfices pour les élèves, mais aussi pour les professeurs.

Un apprentissage plus interactif et ludique grâce à la réalité virtuelle

Demain, les salles de classe n’auront rien à voir avec vos souvenirs d’enfance de longues journées ennuyeuses passées à fixer un tableau noir, ou le regard dans le vide… Grâce à la réalité virtuelle et aux avancées technologiques, l’enseignement devient de plus en plus interactif, centré sur l’élève et ludique. Les modalités d’apprentissage évoluent : il est désormais normal pour les plus jeunes d’utiliser des jeux comme Minecraft pour développer leur esprit d’équipe ou leur capacité à résoudre des problèmes ; les enseignants utilisent l’intelligence artificielle afin de mieux comprendre les processus d’apprentissage et la façon dont les élèves assimilent leurs leçons.

réalité virtuelle

L’interactivité se développe en classe © Poznyakov

La réalité virtuelle introduit également de nouvelles possibilités : il est bien loin le temps où l’on devait se contenter d’imaginer à quoi pouvait ressembler un tombeau de l’Égypte ancienne ! Désormais, il suffit de se munir d’un casque de réalité virtuelle pour découvrir et visiter le passé. Les implications de la réalité virtuelle, notamment dans l’enseignement de l’histoire et de la géographie, sont nombreuses et les expérimentations n’en sont qu’à leurs débuts…

Des outils de plus en plus sophistiqués

Pour rendre l’apprentissage plus immersif et attrayant, de nombreuses entreprises ont développé des casques de réalité virtuelle (Oculus Rift, Samsung Gear VR, HTC Vive), dont l’utilisation dans les salles de classe a jusqu’ici donné des résultats concluants. Mais la réalité virtuelle peut offrir davantage encore. C’est en tout cas le pari de la start-up Discovr Labs, basée à Toronto, qui a créé des solutions de formation pour des programmes d’enseignement en santé dans des hôpitaux et universités du Canada. Discovr Labs propose également une application pour les médecins en formation. D’après la société, l’ensemble de ces outils a permis d’augmenter de 80 % la mémorisation des savoirs par rapport aux méthodes plus traditionnelles, reposant sur la lecture d’un texte.

Plus tard cette année, Discovr Labs a l’intention de sortir une plateforme croisant les dispositifs permettant aux enseignants de partager des contenus et aux étudiants d’y accéder. “En plus de dessiner la salle de classe du futur, la réalité virtuelle a le potentiel de devenir en elle-même la salle de classe du futur. La réalité virtuelle dans un cadre éducatif offre d’incroyables bénéfices et propose une expérience d’apprentissage plus intime avec des experts du monde entier“, a déclaré au site Tech Radar John Maldonado, le fondateur de Discovr Labs. Selon lui, la réalité virtuelle est véritablement le futur de l’éducation, car elle permet une immersion totale des étudiants dans leur objet d’étude et offre aux enseignants la possibilité de personnaliser l’expérience d’apprentissage.

réalité virtuelle

© Trapeznikov Pave

L’intelligence artificielle fait son entrée dans l’éducation

L’intelligence artificielle pourrait elle aussi contribuer à modifier en profondeur la pédagogie. Au Royaume-Uni, l’entreprise Digital Assess, soutenue par le gouvernement, est en train de développer une application qui pourrait révolutionner la façon dont les plus jeunes apprennent. En utilisant l’indexation sémantique et le traitement du langage naturel de la même façon que les réseaux sociaux, un avatar apparaissant sur l’écran – qui peut prendre l’apparence d’un canard en plastique ou d’un robot – interroge les étudiants sur leur connaissance et leur fournit un retour individualisé sur leur travail. Cet outil permet aux enseignants de suivre les progrès des élèves et éventuellement d’intervenir s’ils constatent que ces derniers ont besoin d’aide supplémentaire.

D’après Digital Assess, qui vient de clore la phase d’expérimentation de l’application, cet outil est précis à 85 %. Pour le Professeur Richard Kimbell , qui participe au projet, l’application permettra de stimuler l’imagination et la réflexion des élèves, en les invitant à prendre le temps de réfléchir aux questions qui leur sont posées.

Illustration bannière : Une jeune fille qui porte un casque de réalité virtuelle – © bbernard
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis