Ras-le-bol des écolos ! Vive l’écologie

Rédigé par Jean-Marie, le 31 Oct 2013, à 11 h 58 min

Maud Fontenoy est une navigatrice très appréciée des Français qui se bat pour la préservation des océans. Jeune maman très télégénique, elle est aimée des médias et … des enfants qui le lui rendent bien. Aujourd’hui, Maud Fontenoy profite de son crédit pour pousser un coup de gueule. Peu suspecte de n’être pas réellement pour l’écologie, elle sort un livre qui dénonce l’écologie partisane portée par les écolos. Selon elle, les écolos dénaturent la parole écologique au détriment d’une vraie politique de l’environnement.

Ras-le-bol des écolos ; Non à l’écologie politique

Le titre du livre de Maud Fontenoy est sans ambiguïté.

Elle en a marre des partis écologistes et des hommes politiques qui enferment la parole écologique dans un discours partisan qui oublie les réalités.

Non l’écologie n’est pas de gauche. Ni de droite non plus d’ailleurs. Oui, les Verts (au sens de parti politique) éloignent les Français de la cause environnementale : leurs postures et discours dégradent la cause qu’ils disent défendre.

“Trop longtemps, on a pensé que le développement durable était réservé à la gauche, comme si penser au bien-être des hommes en se préoccupant de préserver les ressources naturelles de notre planète était l’affaire d’un seul parti !”

L’écolo qui fustige les partis écolos

Et c’est grave car Maud Fontenoy nous rappelle rapidement et opportunément les grands enjeux que devront affronter les hommes et nos sociétés. L‘urgence climatique est réelle mais se focaliser sur des points de détails et des formules politiciennes ne fait pas avancer les choses. L’ouvrage nous fait rapidement un état des lieux de la planète en guise de rappel.

Pas une critique mais un cri d’espoir

livre-fontenoyMaud ne veut pas que son livre soit perçu comme une agression : “Je ne voulais pas un livre qui soit une attaque mais qui soit un cri d’espoir.” Ce qu’elle récuse, ce n’est par l’écologie, mais des écologistes et leurs discours alarmistes, culpabilisant et politique. “L’écologie doit être transversale à l’ensemble des partis, et doit être au-dessus de cette mêlée de combat politicien pour gagner des postes. Elle doit mobiliser, encourager et mettre en avant des initiatives positives.

restauration bioC’est ainsi que les partis politiques spécialisés dans l’environnement préfèrent souvent les formules accrocheuses et autres petites phrases polémiques à un plan d’action réaliste pour l’avenir.” A quoi fait-elle allusion ?

 

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

44 commentaires Donnez votre avis
  1. Bah oui, c’est non partisan mais c’est une ancienne candidate UMP avec un père chef d’entreprise.
    les climato-environnemento-sceptiques y’en a marre !!!!!!!
    Au moins, on sait ce que vous défendez !!!!!!

  2. ‘…se focaliser sur des points de détails et des formules politiciennes ne fait pas avancer les choses’

    Non en effet, pour avancer il faut des coups de pieds au c… Ou un bonne révolution.
    Là on s’y connaît…

  3. Plus réducteur que çà, tu meurres.
    Typique pour une ‘certaine France’

Moi aussi je donne mon avis