Un nouveau rapport alarmant sur la surpêche

La hausse constante de la surpêche met en danger l’écosystème de nos océans, mais met aussi en péril la survie des populations qui vivent de leur pêche au quotidien.

Rédigé par Paul Malo, le 10 Jul 2018, à 11 h 28 min

La bataille contre la surpêche est-elle en train d’être perdue ? C’est la crainte du WWF, le Fonds Mondial pour la Nature, l’une des plus grandes organisations indépendantes de protection de l’environnement dans le monde, active dans plus de cent pays, au vu des derniers chiffres des Nations Unies…

Surpêche : le WWF tire la sonnette d’alarme

Peut-on interdire aux populations de pêcher pour se nourrir ? Bien sûr que non. Mais la croissance constante de la surpêche fait dangereusement baisser le stock de poissons. Selon les derniers chiffres dévoilés par les Nations Unies, un tiers de la pêche va aujourd’hui au-delà de ce qu’il est durablement prudent de pêcher, contre un quart il y a une décennie, et seulement un dixième en 1974.

Une situation qui amène le WWF à tirer encore une fois la sonnette d’alarme :  « cette hausse constante de la surpêche doit clairement nous alerter, rappelle Michele Kuruc, en charge de la délégation du WWF au sein du comité des pêches de la FAO. Malgré nos nombreux efforts pour résoudre ce sérieux problème, nous ne sommes pas en train de remporter la bataille. »

Des conséquence écologiques et humanitaires

Alors que la population côtière ne cesse de croître, la demande en poisson fait de même, en particulier dans les pays les moins développés. Cette baisse du stock de poissons atteint en premier les populations les plus vulnérables, les pêcheurs lambda, pour qui il s’agit d’une question de survie au quotidien. La surpêche et son impact sur l’écosystème deviennent également un sujet humanitaire, estime le WWF.

La surpêche atteint les populations les plus vulnérables en priorité ©Michel Piccaya

Après la parution de ce rapport bi-annuel sur l’état de la pêche et de l’aquaculture dans le monde, le WWF appelle les gouvernements à trouver des solutions à la destruction du poisson et à cette pêche non durable, et à suivre l’avis des scientifiques sur comment gérer durablement le stock de poissons et protéger les écosystèmes, notamment en condamnant plus sévèrement toute pêche illégale ou excessive. Le WWF appelle également à une action plus ferme pour protéger les massifs de corail, les mangroves et autres environnement vitaux pour les poissons. « Nous connaissons l’impact de la pêche sur les requins, les dauphins, les tortues, les oiseaux de mer… C’est une menace majeure pour l’écosystème de nos océans », souligne Michele Kuruc.

Illustration bannière : Poissons – ©Rich Carey
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis