Protégez aussi vos animaux contre tiques et puces

Quand les beaux jours sont là, ce sont aussi nos compagnons favoris qui craignent tiques et puces. Prenez soin d’eux avec ces quelques conseils naturels.

Rédigé par Stephen Boucher, le 4 Aug 2016, à 9 h 44 min

Promenades dans la nature, sauts dans les rivières, roulades dans l’herbe, visite au camping : avec les beaux jours, nos chats et chiens craignent plus que jamais puces et tiques. C’est donc le moment de vous assurer que votre animal va en être protégé pour rester en pleine santé.

Réflexe #1 contre tiques et puces : le traitement préventif

Vous pouvez appliquer à la pipette, dans le cou où votre animal ne pourra pas se lécher, des produits répulsifs qui mettront, sachez-le, 48h à se diffuser sur tout le corps. Donc pas de baignade ou bain pendant deux jours.

On se procure des pipettes facilement à la pharmacie ou auprès du vétérinaire habituel.

L’huile essentielle de géranium rosat n’a pas son pareil pour repousser les tiques des chiens. Un moyen très simple d’en faire usage est de déposer quelques gouttes sur son collier en prévention.

Le vinaigre de lavande aide aussi à prévenir les puces sur les chiens. Pour les chats : vous utiliserez de la même manière de l’hydrolat de lavande, en veillant à ne pas utiliser d’huile essentielle, dangereuse pour les chats.

Dans les moments de forte chaleur, le collier anti-puce a toute son utilité puisqu’il peut aussi protéger votre animal contre les piqûres de moustiques.

Pour qu’il reste bien efficace et pour éviter que votre animal ne s’accroche avec (ce qui pourrait l’étrangler), il doit être placé assez proche de la peau, mais pas trop : serrez-le de façon à vous pouvoir glisser un doigt entre le collier et son cou.

Fabriquer sa propre lotion répulsive naturelle pour puces et tiques

Attention : n’utilisez les huiles essentielles sur votre chien qu’en externe et toujours diluées. Et ne les utilisez jamais sur les chats.

  • Versez 30 ml de Solubol, à acheter en magasin bio, dans un vaporisateur.
  • Ajoutez 6 gouttes d’huiles essentielles de menthe pouliot (dite herbe à puces).
  • Ajoutez 4 gouttes d’huiles essentielles de listée citronnée.
  • Ajoutez 100 ml d’hydrolat aromatique de géranium Rosat.

Agitez bien avant emploi. Vaporisez-en votre chien, une fois par jour en période sensible, directement sur son pelage, en insistant sur la nuque, le dos, l’encolure et la base de la queue. Attention de ne pas vaporiser les yeux !

Cette lotion répulsive peut aussi s’utiliser pour tout ce que votre chien touche : niche, coussin, tapis…

Réflexe #2 contre tiques et puces : le palpage

Vérifiez après chaque sortie que votre animal n’a pas de petite bête inopportune dans le pelage en y passant votre main consciencieusement. Palpez soigneusement la peau et vérifiez qu’une tique ne s’y est pas installée.

Réflexe #3 : brossez contre les puces

Les puces ne provoquent pas forcément de réaction de démangeaison. Donc un brossage au peigne fin de temps en temps permet de les détecter.

Mais si votre chien ou chat se gratte tout de même, un comprimé ou un produit en pipette s’imposeront, accompagné(e) d’un shampoing si besoin. Pour traiter un chaton, seul le spray est envisageable, les autres produits étant trop puissants pour son poids.

Il se vaporise sur tout le poil, au plus près de l’épiderme, à faire pénétrer dans la peau. Sans oublier le reste de la maison, qui doit lui aussi être traité en même temps que l’animal. Et nettoyez autant que possible : plus le domicile est sain, moins les parasites s’y incrusteront.

tiques puces protection animaux domestiques peigne fin

Réflexe #4 : quoi faire face aux tiques

Pour votre chien, mélangez tout d’abord une cuillerée à café de jus de citron avec 1/2 cuillerée à café de produit désinfectant pour les plaies et déposez un peu de ce mélange sur la tique. Laissez reposer une dizaine de minutes, puis recommencez juste qu’à la mort de l’insecte.

Le Docteur Weckx, vétérinaire à Bruxelles, préconise également l’huile d’olive pour étouffer la tique.

Prenez ensuite une pince à tique en tournant légèrement sans tirer dans le sens inverse des aiguilles d’une montre pour faire sortir complètement la tique de l’épiderme. Si vous sentez que la tique résiste, ne forcez pas et recommencez.

Il faut qu’il ne reste rien (attention de bien extraire les quatre petites pattes (chélicères et palpes), sinon gare à l’infection. Une fois la tique entièrement retirée, vous pourrez désinfecter les plaies avec de l’alcool à 60° ou de l’éther.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Actuellement Directeur général de consoGlobe et plus spécifiquement Directeur de la rédaction, Stephen Boucher est anciennement directeur de programme à...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Attention aux surdosages des huiles essentielles surtout chez les chats, ce peut être mortel ! Préférez les hydrolats et un simple peigne à puce.

    A savoir que les puces vivent et se reproduisent majoritairement dans l’habitat et les coussins de vos animaux. Vous pouvez sans danger utiliser de la poudre de Diatomée bio de qualité alimentaire (important) et en saupoudrez les plinthes de vos murs, aspérités, trous, couchage de vos animaux, ça va méchamment les éliminer. Ne pas surdoser. Vos animaux peuvent en absorber sans danger mais ne pas surdoser pour éviter la prise par les poumons, pour les humains comme pour les animaux.

Moi aussi je donne mon avis