Protéger ses animaux des risques d’empoisonnement

Selon une étude de FACCO/TNS SOFRES, on comptait en janvier 2016, plus de 44% de foyers français possédant un animal de compagnie, et 63 millions d’animaux domestiques vivant en France. Face à une population de chats qui augmente et celle de chien qui décroit, les poissons sont les animaux les plus présents dans les foyers. Cependant, certaines de nos pratiques ou gestes du quotidien peuvent provoquer une intoxication et leur être fatal. Comment éviter cela ?

Rédigé par Cornélia, le 5 Jun 2017, à 13 h 26 min

La plupart des propriétaires d’animaux domestiques (chien et chat en l’occurrence), savent qu’il faut les tenir éloignés du chocolat, du lys, etc., afin d’éviter tout risque d’intoxication. Cependant, des cas d’empoisonnement d’animaux domestiques restent fréquents. Pourquoi ?

Risques d’empoisonnement des animaux domestiques

Convulsions, diarrhée, agitation, fréquence cardiaque rapide, gencives pâles, mauvaise haleine, vomissements, bave, selles sanglantes, langue enflée ou saillante, agressivité, tremblements musculaires, perte d’appétit, pupilles dilatées, sont autant de symptômes d’empoisonnement pouvant être constatés chez votre animal de compagnie, et qui doivent vous alerter.

Très souvent, ces signes surviennent environ 24h après l’ingestion d’aliments, de produits ou de plantes toxiques pour animaux.

chat empoisonnement

En cas d’empoisonnement, rendez-vous chez le vétérinaire © NEStudio

Une liste des toxines domestiques les plus courantes a été établie, afin d’aider les propriétaires d’animaux à éviter ces risques d’empoisonnement :

  • Médicaments : délivrés sur ordonnance ou non, ils sont l’une des principales sources d’intoxication d’animaux domestiques. Ingérés accidentellement, les antidépresseurs, l’ibuprofène, l’acétaminophène, ceux traitant les troubles cardiaques, la thyroïde et même ceux vétérinaires (anti-inflammatoires non stéroïdiens pris en grande quantité) sont dangereux pour nos animaux.
  • Aliments : les animaux de compagnie ne peuvent pas manger comme nous ! Outre le chocolat, le café ou le thé, le xylitol (substitut du sucre) présent dans le beurre d’arachide, les produits de boulangerie et les bonbons, sont très dangereux pour les animaux. À cela, s’ajoutent les groseilles, la gomme, les raisins et raisins secs, l’oignon, la ciboulette, l’ail …
  • Produits de nettoyage : en fonction de leur degré de concentration, désinfectants, nettoyeurs de four, diluants de peinture, solvants chimiques, liquides lave glace ou antigel et autres produits de nettoyage, peuvent provoquer des brûlures dans la bouche, sur les pattes ou à l’estomac de nos boules de poils !
  • Mort aux rats / pesticides : pulvérisés sur les pelouses par exemple, ces insecticides ou engrais contenant des ingrédients actifs (perméthrines, carbamates, organophosphates, pyréthroïdes … ) peuvent être toxiques pour les animaux. S’ils ne sont pas dangereux pour un chien, certains médicaments contre les puces et les tiques, peuvent l’être pour un chat.
  • Plantes : source la plus commune d’intoxication végétale en 2016, les plantes toxiques pour vos animaux de compagnie doivent être connues.

Votre animal peut aussi ingérer des aliments, médicaments ou produits toxiques en se léchant le pelage, par la peau ou les coussinets.

Quelques mesures de prévention de l’empoisonnement

Un simple changement de comportement de votre animal suffit pour vous alerter en cas d’empoisonnement. Mais comment les protéger ?

Tout d’abord :

  • rangez vos aliments, produits de nettoyage et médicaments dans des placards hermétiquement fermés ;
  • contenez vos ordures dans une poubelle bien fermée.

Ensuite, avant de répandre des insecticides chez vous, éloignez votre animal et maintenez-le à l’extérieur toute la journée. Quant à l’entretien de votre jardin, préférez – par précaution – les produits bio, et évitez certaines plantes qui leur sont toxiques.

Que faire en cas d’intoxication ?

Surtout, ne jamais faire vomir l’animal, ni lui donner du lait et encore moins un médicament destiné aux humains. Il faut immédiatement l’emmener en urgence chez un vétérinaire ou un centre vétérinaire antipoison (si possible avec la plante, l’étiquette ou le produit ingéré).

Illustration bannière : Un chien malade – © Anna Hoychuk
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Diplômée en Sciences Politiques, créatrice de mon entreprise et passionnée par les médias digitaux, je suis aujourd’hui mue par une motivation sans...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis