Prix des fruits et légumes en baisse malgré la pandémie et la météo

Hors cerises et abricots, les prix des fruits et légumes s’inscrivent globalement en baisse en juin 2021 comparé à juin 2020, nous apprend l’association Familles Rurales.

Rédigé par Anton Kunin, le 2 Aug 2021, à 11 h 20 min
Prix des fruits et légumes en baisse malgré la pandémie et la météo
Précédent
Suivant

Sur douze mois, les prix des fruits ont baissé en moyenne de 4 % et ceux des légumes de 11,5 %.

Des prix globalement en baisse, même si certains fruits voient les leurs augmenter

Comme chaque année au mois de juin, l’association Familles Rurales relève les prix des fruits et légumes pour dresser la tendance depuis douze mois. En 2021, les prix s’inscrivent globalement à la baisse : -4 % pour les fruits et -11,5 % pour les légumes. Dans le détail, les prix des fruits ont baissé de 5 % en bio et de 3 % en conventionnel, tandis que ceux des légumes ont baissé de 5 % en bio et de 18 % en conventionnel.
De bonnes surprises sont d’ailleurs au menu de cette enquête : les prix de la pêche ont baissé de 15 %. Quant au melon, dont les prix sont en baisse de 21 %, il s’agit en réalité d’un effet de rattrapage : il faut tenir à l’esprit qu’ils avaient augmenté de 40 % entre juin 2019 et juin 2020.

Mais cette baisse ne concerne pas tous les fruits et légumes. En conventionnel, certains prix ont augmenté sensiblement depuis la dernière enquête. C’est le cas pour la pomme (+9 %) et surtout l’abricot (+18 %). Cela, alors que les prix des abricots avaient déjà augmenté en 2020 (+14 %). Les prix des cerises, qui ont eux aussi augmenté sensiblement, n’ont pas été analysés dans le cadre de cette enquête car trop peu présents sur les étals cette année, à cause du gel qui a lourdement touché les arbres au printemps 2021.

Au nom de la santé publique, Familles Rurales demande un « chèque fruits et légumes »

En 2021, Familles Rurales accompagne son enquête d’un appel à l’exécutif. L’association plaide pour la création d’un « chèque fruits et légumes » pour les familles les plus modestes. « Une politique ambitieuse doit être incitative, le temps est venu de stimuler la consommation de fruits et légumes », plaide l’association. Invité sur Franceinfo, Dominique Marmier, le président de Familles Rurales, a par ailleurs déclaré : « chaque citoyen a le droit d’avoir un logement décent en France. Pour cela, on l’aide avec des allocations logement, des APL. Pourquoi ne pas faire pareil pour les fruits et légumes ? ».

En effet, les Français ne consomment pas suffisamment de fruits et légumes par rapport à ce qui est recommandé par le Plan National Nutrition Santé (PNNS), soit 400 grammes par personne et par jour, ce qui correspond peu ou prou à 5 fruits ou légumes. Et pour cause : manger des fruits et légumes est cher. Pour manger 400 grammes par jour de l’ensemble des 18 fruits et légumes frais contenus dans le panier établi par Familles Rurales, une famille de 2 adultes et 2 enfants doit dépenser entre 99 et 195 euros par mois (soit entre 8 et 16 % d’un SMIC net mensuel). Et même en retenant les 5 fruits et légumes les moins chers, la même famille ne dépensera « que » 52 à 86 euros (soit entre 4 et 7 % d’un SMIC net mensuel).

A lire aussi :
Illustration bannière :  L’étude des prix 2021 porte sur un panier de 8 fruits et 10 légumes frais, conventionnels et bio – © gabriel12
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis