Sondage – Pour ou contre la prolifération des mégacomplexes commerciaux ?

La dernière décision du tribunal de Versailles à propos d’Europacity met l’accent sur un certain lobbying des géants du commerce en France dans leur logique immobilière d’investissement du territoire en toute méprise des espaces naturels et de la préservation des terres agricoles.

Rédigé par Valérie Dewerte-Debisschop, le 16 Jul 2019, à 13 h 00 min

L’appel de l’État et de l’établissement public Grand Paris Aménagement a été entendu par la cour administrative d’appel de Versailles. Elle a rejeté la première décision de mars 2018 qui donnait raison aux opposants qui de leur côté, dénoncent un scandale écologique. Le gigantesque projet immobilier EuropaCity verra finalement le jour au nord de Paris.

EuropaCity : le méga-projet de centre commercial est contesté

C’est un projet titanesque à 3,1 millions d’euros aux portes de Paris porté par Ceetrus, la filiale immobilière du groupe de distribution Auchan, et cofinancé par le géant de l’immobilier chinois Wanda. Très contesté pour l’impact écologique désastreux : ce projet implique la destruction de centaines d’hectares de terres fertiles dans le « triangle de Gonesse » (Val-d’Oise).

Nicolas Hulot critiquait en juillet 2017 la « folie des grandeurs » du projet, affirmant qu’il n’était « pas compatible » avec le plan climat.

La France est saturée de centres commerciaux

Avec 2.500 hypermarchés et 10.000 supermarchés, la France est devenue « la championne d’Europe » des zones commerciales en périphérie des villes.

Lire à ce sujet l’excellent livre : Le jour où les zones commerciales auront dévoré nos villes – Franck Gintrand

Entre 2006 et 2018, les ouvertures d’hypermarchés ont progressé de +56 % malgré plusieurs lois qui visaient à en limiter l’expansion. Des centres commerciaux toujours plus grands, toujours plus beaux avec leurs environnements aseptisés où le crédo est de consommer toujours plus. Loin d’être mis en péril par la montée du e-commerce comme ils le clament haut et fort, ces géants proposent des zones de loisirs en plus des traditionnelles galeries marchandes afin d’inciter les consommateurs à y « séjourner » toute la journée.

Selon Martine Donnette fondatrice de l’association En toute franchise et auteure du livre Seule face aux géants : « Aujourd’hui, on en est au stade de l’inondation, le territoire est saturé de centres commerciaux… La seule solution, c’est d’unir nos luttes, et notamment de se battre pour que les associations environnementales récupèrent les droits de recours »(1).

Et vous qu’en pensez-vous ?

Vue du projet EuropaCity – © EuropaCity
Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. Et les medias et « spécialistes » de l’économie s’empressent de jeter la faute sur les gilets jaunes au sujet de la disparition des petits commerces !
    J’ai vu le centre ville de ma commune de 6000 habitants se vider en quelques années. Des rues entières désertées ! Pendant que fleurissaient des centres commerciaux à l’extérieur.
    Pourtant, les gilets jaunes n’ont rien cassé !
    Si certaines boutiques des Champs-Elysées font faillite, c’est quelles étaient déjà fragilisées pour d’autres raisons.
    C’est d’ailleurs pour cela que les Français se révoltent : pour maintenir le lien social, la vie dans les villages et les villes, les services publics, le terroir, les cultures locales, contre la déshumanisation.

Moi aussi je donne mon avis