Bientôt du poulet américain au chlore dans vos assiettes ?

Les États-Unis espèrent réintroduire leur viande en Europe. Mais les consommateurs sont-ils prêts à manger du poulet au chlore juste pour décrisper les relations commerciales ?

Rédigé par Audrey Lallement, le 28 Jan 2020, à 11 h 20 min

Alors que les consommateurs français sont de plus en plus vigilants concernant la qualité de la viande, le secrétaire américain à l’Agriculture a demandé à l’Europe de réexaminer l’interdiction des importations de poulet lavé au chlore. Bruxelles cédera-t-elle à la pression ?

Décrisper les relations commerciales

Alors qu’en France, nous sommes en pleine consultation publique organisée par la Commission européenne afin d’évaluer l’étiquetage de la viande, les États-Unis espèrent exporter leur viande. Le lundi 27 janvier, Sonny Perdue, le secrétaire américain à l’Agriculture a demandé à l’Europe de réexaminer l’interdiction des importations de poulet lavé au chlore.

poulet americain

Du poulet américain ©Brent Hofacker

Une demande qui se fait « au moment où Bruxelles et Washington cherchent à décrisper leurs relations commerciales » lit-on dans la presse française. « Elle fait suite à la menace du président américain Donald Trump d’imposer des taxes punitives sur les automobiles européennes si Bruxelles et Washington n’avancent pas dans leurs discussions commerciales, décidées en juillet 2018, qui bloquent sur la question de l’agriculture ».

Une campagne de dénigrement ?

Du chantage ? À vous de juger. De son côté, Sonny Perdue dénonce une campagne de dénigrement de la filière avicole américaine. Il a aussi tenté de rassurer les européens en affirmant que le nettoyage des poulets américains au chlore était « une idée fausse ». Selon le secrétaire américain à l’Agriculture, il s’agit essentiellement de vinaigre.

Cet « effort » qui est réclamé à Bruxelles est demandé avec insistance afin de réchauffer les relations commerciales entre les deux puissances. Il permettrait notamment de « rééquilibrer le déficit commercial annuel américain sur les produits agricoles qui s’élève selon lui à 10-12 milliards de dollars (environ 10 milliards d’euros) » expliquent nos confrères. Les consommateurs seront sûrement ravis de l’apprendre.

Illustration bannière : Poulet au chlore – © Firn
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




10 commentaires Donnez votre avis
  1. On n’élève pas de poulets en France?

  2. Astuce: vous prenez votre poulet US, vous lui enfournez un manche à ballet, ensuite vous pouvez nettoyer le carrelage de votre cuisine avec !
    Super cool…

    • C’est une idée, mais ça fait cher la serpillière !!!
      Vous m’avez bien fait rire…!

  3. Yess nous allons manger encore plus de M….

  4. Macron a déjà vendu la France au CAC40 avec le Black Rock, Bruxelle n’a plus qu’à faire de même ! on a pas fini de nous rouler dans la farine avec le seul but faire du Fric.

  5. moi perso je n’en acheterai pas .Je ne mange pratiquement jamais de viande rouge et je ne supporte pas l’eau de javel .

  6. Comme si n avait pas assez en FRANCE, de plus importer la me..de des USA

  7. Lamentable, insupportable, et çà continue, ils en mangent nos dirigeants et leurs enfants ?

  8. Enfin de la nourriture « propre » !… 🤢

Moi aussi je donne mon avis