Pollution de l’air : ArcelorMittal écope d’une amende symbolique à Fos-sur-Mer

ArcelorMittal a été condamné pour avoir pollué l’air autour de son usine sidérurgique près de l’Étang de Berre. Une pollution qui peut engendrer des cas de cancer.

Rédigé par Paul Malo, le 2 Jan 2019, à 11 h 10 min

Le géant de la sidérurgie vient d’être condamné pour avoir pollué l’air autour de  son usine sidérurgique de Fos-sur-Mer, près de l’Étang de Berre. Une sanction trop rare, mais encourageante…

Des rejets de benzène, cancérigène, dans l’air

Une amende d’un montant de 15.000 euros (1). Ce n’est certes pas grand chose pour un groupe d’envergure mondiale comme ArcelorMittal, mais c’est déjà cela. En effet, l’État vient d’infliger, fin 2018, une amende administrative à l’entreprise pour avoir pollué l’air près de son usine sidérurgique dans les Bouches-du-Rhône. En sus de cette amende,le préfet des Bouches-du-Rhône a également prononcé une astreinte de 1.500 euros par jour, tant que le groupe ne respectera pas les normes environnementales.

L’État reproche au géant sidérurgiste de ne pas limiter ses rejets de benzène dans les environs de Fos-sur-Mer © Gilles Paire

En effet, le site sidérurgique avait été mise en demeure dès 2017, afin qu’il respecte les limites de rejets dans l’air de benzène, « substance classée cancérigène et mutagène » et de composés organiques volatils. Pour la préfecture, l’entreprise n’a pas pris les mesures nécessaires à temps pour réduire cette pollution. ArcelorMittal estime pour sa part avoir engagé d’importants investissements sur le site afin de respecter les normes européennes. Avec 108 fours sur 126 revenus à des valeurs inférieures aux valeurs limites, la finalisation des travaux de mise aux normes aurait été planifiée pour courant 2019.

Lire aussi : À Fos-sur-Mer, la pollution industrielle contamine aussi les aliments

36 infractions en cinq ans

S’il s’agit là d’une sanction (trop) rare, elle est toutefois encourageante, selon l’association France Nature Environnement Paca. C’est en effet cette association qui avait assigné le géant de la sidérurgie en justice fin novembre 2018, pour 36 infractions environnementales en cinq ans dans cette usine. Elle continuera à veiller à ce que les travaux annoncés par l’entreprise soient effectivement réalisés au plus vite.

Il faut dire que la question de la qualité de l’air est un problème récurrent aux alentours de l’Étang de Berre, non loin de Marseille. En mars 2018, l’Agence régionale de la santé (ARS) avait d’ailleurs reconnu que cette pollution fragilisait l’état de santé de la population locale. Des habitants avaient d’ailleurs porté plainte contre X en novembre dernier pour mise en danger de la vie d’autrui, estimant que cette pollution de l’air engendrait une hausse du nombre de cas de cancer.

Illustration bannière : La sidérurgie rejette du benzène dans l’air – © Zhao Jian Kaby
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. et l’incinérateur ne pollue pas bien sûr. En Lorraine les installations ont existé au milieu des habitations, tandis qu’à FOS l’usine lorsqu’elle a été construite était loin de toute habitation.

    Article incomplet : sont-ils les seuls pollueurs ?

Moi aussi je donne mon avis