Polllinis et Mylène Demongeot au secours des abeilles

Rédigé par Vincent, le 13 Apr 2013, à 11 h 08 min

Le projet de loi de Laurence Abeille 

En cette année de vote du budget de la PAC, les restrictions sur les pesticides sont activement souhaitées par les écologistes de tous bords.

Si les négociations ne semblent pas, en premier lieu, conduire à des prises de décisions visant une agriculture plus écologique, chaque pays gardera une certaine souveraineté dans l’application des directives de la PAC. Ainsi, la pétition lancée par Pollinis et soutenue par Mylène Demongeot a pour but d’être adressée aux députés français.

A l’origine, une proposition de résolution de la députée écologiste Laurence Abeille (ce qui ne s’invente pas ), déposée le 29 octobre 2012 et demandant au gouvernement d’interdire l’usage sur son territoire des produits incriminés.

Une proposition qui a bien besoin de soutien face aux puissants lobbys de l’industrie des pesticides qui brandissent alors la menace de licenciements massifs dans la filière agro-alimentaire si l’interdiction de leurs produits devenait effective sur le territoire.

L’industrialisation de l’apiculture : l’exemple américain

Aux États-Unis, le rempart à l’industrie agricole et aux épandages de pesticides mortels pour les abeilles consiste en l’industrialisation même de l’apiculture. Importation des reines et des essaims de l’étranger, et insémination artificielles des reines pour restituer les ruches d’utilisation locales sont font désormais parties de la panoplie des apiculteurs. Les insectes sont ainsi lâchés à proximité des végétaux à polliniser, initialement traités aux pesticides, ce qui entraîne une forte mortalité chez les abeilles (jusqu’à 50 %).

Les problèmes inhérents à ces techniques ne manquent pas de s’en suivre : appauvrissement génétique des colonies d’abeilles, moindre résistance aux maladies se développant dans l’environnement…

Comme dans de nombreux élevages en batterie, les essaims sont alors traités aux antibiotiques, ce qui favorise l’apparition de pathologies chez les insectes. Ainsi, aujourd’hui, on aborde un cynisme assez écoeurant : Monsanto commercialise des essaims pour repeupler les ruches, et les laboratoires Bayer (pharmaceutiques) vendent des médicaments pour soigner les abeilles…

 Suite page 3 >  comment agir personnellement pour les abeilles ?

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Animateur du blog consommerdurable, j'aime rédiger des articles plus informatifs et pour cela, je suis ravi de pouvoir contribuer sur consoGlobe. Cela me...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis