Pl@ntNet : une application qui identifie les végétaux !

Appelée aussi « le Shazam des plantes », l’application Pl@ntnet permet de faciliter l’identification des végétaux sur un grand nombre d’espèces. Cette banque d’images, produite collaborativement, s’enrichie chaque jour grâce aux quelque 50 000 utilisateurs quotidiens. À (re)découvrir !

Rédigé par Eva Souto, le 6 Aug 2018, à 8 h 05 min

Pl@ntNet : une application facile à utiliser

L’application Pl@ntNet est disponible sur Apple store et sur Android.

Elle est très rapide et ne met que quelques secondes pour fournir le nom vernaculaire et le nom scientifique du végétal.

Pl@ntNet : un apprentissage facilité en seulement quelques clics

Plus la base de données est fournie en photos, plus le logiciel est précis quant à l’identification des végétaux.

Comment ça fonctionne ?

Une fois la photo prise, l’application, qui fonctionne en 3G et 4G, demande s’il s’agit d’une feuille, d’une fleur, d’un fruit ou de l’écorce avant de lancer une recherche d’image ciblée.

Attention, il y a plusieurs pré-requis lors de la prise de vue : zoomer sur la fleur ou la plante, appuyer sur l’écran pour faire la mise au point sans oublier de centrer la photo et d’avoir un arrière-plan neutre.

L’utilisation est facile : les photos prises en pleine nature d’une feuille, d’une écorce, d’une fleur ou d’un fruit sont transmises à la base de données.

À partir de là, les images sont passées à la « moulinette d’un algorithme qui va les déformer (rotations, changement d’échelle…) afin d’en extraire les invariances ». « Si la photo est floue ou ambigüe, le serveur donne plusieurs solutions, de la plus ressemblante à la plus éloignée », précisait Alexis Joly, chercheur à l’INRIA Sophia-Antipolis, en charge du développement de ce programme, au moment de son lancement.

pl@ntnet

De plus en plus de références sur tous les continents © Pl@ntnet

À noter que l’application inclut aussi des processus d’apprentissage (machine learning). Ceux-ci permettent à la machine d’identifier avec une précision croissante les éléments caractéristiques de telle ou telle espèce.

Mais pour cela, il est nécessaire que les images intégrées dans la base de données soient correctement étiquetées et de bonne qualité.

Alors, que pensez-vous de cette application ? Cela vous donne-t-il envie de la découvrir ?

Grâce à Pl@ntNet, les botanistes continuent de récupérer des éléments précis sur les aires de répartition de chaque espèce végétale et suivre l’avancée des plantes invasives.

Illustration bannière : Femme utilisant l’application pl@ntnet – © pla@ntnet / Licence CC-BY-SA
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Eva est passionnée d’écriture. Elle est sensible aux sujets de société, et en particulier, à ceux qui touchent au développement durable, au commerce...

4 commentaires Donnez votre avis
  1. la base de données a dû s’étoffer depuis les derniers commentaires, car cela marche très bien pour moi en 2018 ! Ai fait plusieurs essais avec des plantes que je connaissais déjà et confirmation à chaque fois (sauf 1 fleur jaune des champs).

  2. a plusieurs mois d »intervalle j’ai essayé ce site plantnet.ca ne marche pas; aucune des photos que j’ai pris de certaines plantes n’a trouvé le nom véritable des feuilles . ce site n’est pas du tout au point , je ne comprends même pas a quoi il sert et pourquoi avoir fait de la pub sur les infos de midi. c’est nul,je le retire de mon téléphone

  3. Pourra-t-on encore vivre sans smartphone ?

  4. Article intéressant et utile
    J’avais déjà voulu essayer ce logiciel il y a un peut plus d’un an, mais cela ne fonctionnai pas
    Espérons que maintenant il soit efficace, la nouveauté semble être la possibilité d’envoyer l’image et d’ainsi collaborer à la banque de données

    Ce qui aurait été intéressant, ça aurait été un lien vers le téléchargement

    Un logiciel semblable pour la reconnaissance des insectes serait très utiles également, je pense pour les scientifiques, ainsi tout le monde pourrait contribuer à la découverte d’insectes encore méconnus

Moi aussi je donne mon avis