Une plateforme de mouillage nénuphar pour préserver les côtes

Rédigé par Alan, le 16 Jun 2014, à 17 h 24 min

Il a bien la forme du nénuphar et flotte sur l’eau mais ce n’est pas un végétal. Respectueux de l’environnement, le Waterlily est en réalité un prototype de mouillage inédit en France.

Côtes françaises : le mouillage plus respectueux de l’environnement

On doit ce procédé à une société française, ACRI-IN, basée à Sophia-Antipolis, sur la côte méditerranéenne. Inédit en France, le prototype s’intitule Waterlily, du fait de sa forme. Le nénuphar a été installé à titre expérimental à Grimaud, dans le Var.

warterlily-mouillageIl a notamment été prévu pour accueillir le voilier SFS VOR70 de Lionel Péan, navigateur participant à la Giraglia Rolex Cup et parrain du projet. Le 14 juin, il a amarré son bateau au Waterlily, affirmant soutenir “cette belle initiative, d’une part parce que ce procédé permettra de préserver les fonds marins qui sont raclés en permanence par des mouillages ‘sauvages’ et d’autre part, parce que je pense que c’est une structure qui a un grand potentiel de développement”.

waterlily-moves-largeProtéger le littoral, un enjeu essentiel

La loi “littoral” de 1986 complète les lois classique de protection de la nature, de manière à préserver les fonds marins et les espèces végétales et animales qui les peuplent. Le problème pour les bateaux est qu’actuellement la place manque cruellement pour tous les accueillir en Méditerranée.

Face au manque d’anneaux sur les côtes, l’État a proposé aux communes d’installer des zones de mouillage fixes.

Une réponse innovante et adaptable

La Waterlily est facile d’utilisation et ne se raidit pas contrairement aux systèmes sur chaînes. Le mât s’incline sous le vent : de cette manière on s’adapte à la houle.

waterlily-specs-largeLa solution d’ACRI-IN est innovante au sens où elle permet le mouillage forain temporaire. Installé à Grimaud jusque septembre, le Waterlily est installé à 400 mètres au large des Campings de la Mer et permet de vérifier les paramètres de houle et de vent dans des conditions réelles. Si l’évaluation du prototype est bonne, il pourra être généralisé.

Pour l’instant, on voit surtout les avantages :

  • conserver le tourisme
  • préserver le littoral (notamment car le pieu empêche le raguage)
  • garantir la sécurité des plaisanciers contrairement au mouillage sauvage
  • le Waterlily peut être enlevé en fin de saison et le milieu retrouve son état d’origine

Le Waterlily s’accompagne de services permettant notamment de collecter les déchets (eaux grises et noires notamment) et établir une liaison par navettes.

*

Je réagis

Lisez également sur le littoral :

illustrations : © ACRI-IN

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

7 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonne initiative mais qu’en est il en cas de coup de vent? La prise au vent avec lea bateaux qui se retrouvent travers au vent semble très importante.

    • Alan

      Cela fait visiblement partie des éléments étudiés de près pendant cette phase d’expérimentation.

    • Bonjour
      La reprise des efforts se fait par le mat capable de reprendre la hauteur de marnage en coulissant grâce a un double cardan
      Bien évidement il s’agit la d’un mouillage en site protégé. Tout cela a bien sur fait l’objet d’étude et d’essais en canal a houle ( acri-in.fr)
      Cordialement

  2. Superbe idée, encore + avec la collecte des eaux grises et noires. J’adore, merci au créateur et à ceux qui ont permis la création financièrement.

    • C’est tout le travail d’une équipe passionnée au service de la protection de la mer et des usagers
      Nous nous remercions de votre commentaire

  3. Très bonne idée pour les gens qui attendent des places pendant 15 ans, mais que va dire la mafia des ports ??

Moi aussi je donne mon avis