Planter massivement des arbres pour contenir le réchauffement climatique ?

Planter des arbres massivement pour lutter contre le réchauffement climatique est devenu un sujet d’étude international très sérieux qui tend désormais à prouver que cela serait extrêmement efficace.

Rédigé par Julien Hoffmann, le 24 Jul 2019, à 9 h 00 min

La plantation d’arbres est désormais répandue à la fois dans le cas de projets cohérents de compensation carbone mais aussi de campagne de greenwashing sur lesquelles plus personne ne se méprend. Peu importe… Nous plantons des arbres et c’est une bonne chose. Mais qu’en serait-il si nous en plantions énormément ?

Planter des arbres – Une vraie prise de conscience

C’est désormais de nombreuses Écoles spécialisées, d’Institutions internationales, d’universités ou encore de groupements d’experts qui se sont penchés sur la chose même si depuis peu les médias ne parlent que de « Thomas Crowther ». Ce sont en réalité des dizaines de personnes compétentes qui estiment la chose envisageable et bien des études et travaux, ne serait-ce que sur les derniers mois, ont prouvé la même chose.

Le GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) estime donc ouvertement qu’il faudrait planter environ un milliard d’arbres d’ici à 2050 pour juguler les effets du réchauffement climatique.

Équipe occupée à planter des arbrisseaux © Piyawat Nandeenopparit

Comment connaitre le potentiel forestier planétaire ?

Ce sont plusieurs chercheurs de l’École polytechnique fédérale de Zurich qui ont certainement trouvé la méthode la plus pertinente pour définir la chose à une échelle somme toute colossale.

Ils ont en effet compilé plus de 80.000 images satellites de tous les couverts forestiers du globe et quelque soit le type de forêt pour en définir les caractéristiques générales. À partir de cette « base de données », ils ont ainsi utilisé une des sciences de l’Intelligence artificielle, à savoir l’Apprentissage machine qui a permis non seulement de préciser les analyses préliminaires mais aussi et surtout, de définir toutes les zones du monde où, normalement, il devrait y avoir des forêts naturelles.

Projet de reforestation en cours © Callums Trees

Quels couverts forestiers sont possibles ?

Ce modèle de projection a défini qu’il était possible d’avoir un couvert forestier supplémentaire de plus ou moins 1.7 milliard d’hectares en excluant les terres agricoles et les zones urbaines !

De plus, si on plantait ces derniers en utilisant par exemple l’agroforesterie, nous aurions un potentiel supplémentaire de 0,7 milliard d’hectares. Une telle superficie plantée permettrait de capter environ 205 gigatonnes de carbone dans l’atmosphère, soit plus des deux tiers des émissions d’origine anthropique.

Nous arriverions alors à un niveau jamais atteint depuis les débuts de l’industrialisation…

Les champions possibles de la reforestation contre le réchauffement climatique :

  • Russie (151 millions d’hectares),
  • États-Unis (103 millions),
  • Canada (78 millions),
  • Australie (58 millions),
  • Brésil (50 millions),
  • Chine (40 millions).

Les cartes satellites des potentialités de reforestation sur tout le globe sont accessibles gratuitement et par tout le monde sur le site du Crowther lab (du nom de ce fameux Thomas Crowther qui d’autre part semble un tantinet égocentrique)

Problèmes techniques à la plantation d’arbres

Si l’idée et l’efficacité de la mesure semblent de plus en plus avérées, il reste énormément d’inconnues à pointer du doigt et à solutionner. Déjà faut-il comprendre quels types de forêts il nous faudra alors recréer et ce, selon les différents lieux géographiques.

Ensuite, quelle sera l’impact d’un point de vue de la biodiversité existante que de planter de telles surfaces de forêts. Bien sûr une autre biodiversité s’instaurera (d’autant qu’on parle également d’une inévitable plantation massive de tous nos milieux urbains aussi), mais il ne faut pas pour autant que les autres milieux donc non-forestiers disparaissent.

Enfin, et pour ne citer que ces problématiques ci, qui va planter tous ces arbres ? Quelle quantité de main d’oeuvre sera nécessaire pour en planter autant ? Qui va financer la chose ? Comment arriverons-nous à cultiver autant de jeunes arbres sur une période aussi courte ?

Il faudra des milliers de pépinières à travers les monde pour arriver à planter autant d’arbres © ROBERTA BLONKOWSKI

Une chose après l’autre… Que les Nations Unies elles-mêmes se soient emparées du sujet est déjà un très bon signal plein d’espoir.

Illustration bannière : Reforestation en cours © SIRIMAT KAMSAIIN

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




2 commentaires Donnez votre avis
  1. Sur la question de « qui va planter ces arbres ?  » une petite histoire me vient en mémoire : En Chine un village était toujours en sursis car une colline menaçait de s’écrouler pendant les grosses pluies…. le GOUVT décide d’engager 15’000 bénévoles et de donner 2 arbres à planter à chacun !! le soir 30’000 arbres étaient plantés !!! il suffit de VOULOIR…..

  2. De toute façon c’est toujours plus intéressant, plus logique et plus intelligent de planter des arbres que de faire des immenses parcs de panneaux photovoltaïques……….

Moi aussi je donne mon avis