Pelouse jaunie par le soleil : conseils pour éviter l’herbe desséchée

Par ce temps caniculaire, il se peut que votre pelouse se dessèche, jaunisse et meure. Voici quelques conseils pour éviter un tel scénario.

Rédigé par Anton Kunin, le 17 Jun 2022, à 11 h 17 min
Pelouse jaunie par le soleil : conseils pour éviter l’herbe desséchée
Précédent
Suivant

Pour éviter le gazon jauni par le soleil : arrosez votre pelouse régulièrement, mais pas trop et au bon moment de la journée, aérez la terre et tondez !

Comment et quand arroser la pelouse quand il fait chaud ?

Sauf si votre département est concerné par une restriction d’eau, ne négligez pas l’arrosage de votre pelouse. Il vaut mieux l’arroser tôt le matin, de façon à terminer l’arrosage avant 10 heures. L’eau doit avoir pénétré à l’intérieur du sol avant que le soleil ne devienne brûlant (sinon, l’eau déversée s’évaporera, et l’effet d’un tel arrosage sera nul.)

Pendant l’arrosage, observez en continu la quantité d’eau présente à la surface de la terre : si une flaque se forme, arrêtez l’arrosage, car cela veut dire que l’eau ne parvient pas à pénétrer dans le sol. Cela vaut surtout si vous avez recours à l’arrosage automatique, en utilisant un arroseur circulaire par exemple : le risque d’avoir un surarrosage sur au moins une des zones couvertes est alors important. Le rythme idéal d’arrosage est de deux fois par semaine.

La solution idéale pour avoir toujours de l’eau à disposition (surtout lorsqu’une restriction d’eau est en place) est d’utiliser un récupérateur d’eau de pluie. C’est une démarche écologique, car la végétation n’a pas besoin d’eau pure telle que l’eau de robinet : comme chacun le sait, la pluie lui convient très bien. En récupérant et en stockant de l’eau de pluie, vous procédez donc à un arrosage « naturel », à l’exception près qu’il est différé dans le temps.

Pelouse jaunie par le soleil

A lire aussi : Sécheresse : nos astuces pour consommer moins d’eau au jardin

Aérer la terre pour éviter la pelouse jaunie

Afin que l’eau pénètre plus facilement dans la terre, il est important de l’aérer. Cela évite également que l’eau ne se contracte trop et n’asphyxie les racines. Cette contraction est un processus naturel, mais il s’accélère lorsque vous marchez trop sur votre pelouse, que vous y gariez la voiture ou du matériel lourd. Pour assurer cette aération, vous pouvez utiliser une fourche-bêche, un aérateur mécanique ou encore des semelles de jardinier munies de pointes à fixer sous ses chaussures. Si cette opération ne se fait évidemment pas très souvent, en revanche, tous les jours, vous pouvez creuser de petits sillons artificiels avec une pelle, cela favorisera la pénétration de l’eau dans la terre.

De temps en temps, une pelouse nécessite d’être tondue. Une herbe trop haute empêche en effet à l’eau de pénétrer dans le sol, bien que laisser son jardin en friche favorise la biodiversité. Les tontes assurent quant à elles un engrais naturel. Évitez cependant une tonte trop courte (en dessous de 5 cm). Vous pouvez aussi procéder à un léger paillage (paille hachée, écorces broyées, feuilles mortes…) afin de limiter la propagation des mauvaises herbes. Il est d’ailleurs possible de faire un paillage avec la tonte de pelouse !

Illustrations : gazon et pelouse desséchés par le soleil et la chaleur – ©Shutterstock.
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

3 commentaires Donnez votre avis
  1. Je suis très étonné de ce conseil irréfléchi concernant l’arrosage des pelouses des particuliers. Vous ne savez pas qu’il y a de moins en moins d’eau en France et dans le monde, même en dehors des périodes de chaleur ? C’est un site écologique où je me suis trompé ?

    • Bonjour, la quantité d’eau sur terre est la même depuis 3 milliards d’années, il serait plus juste d’expliquer que sa localisation varie à l’échelle de la planète. On peut être écolo et rigoureux.

  2. Bonjour, Je n’arrose jamais ma pelouse, et pourtant elle reste verte (pas comme celle des stades toutefois). Avril, mai: tonte courte; Après, tondeuse réglée au plus haut, et si possible « musching », sinon je ne ramasse jamais l’herbe car ça protège et ça fait de l’engrais (dommage pour les jardineries, je ne leur en achète pas!). Seul inconvénient: pendant deux ou trois jours je peux ramener de l’herbe sur mes chaussures… Mais c’est efficace et écolo.

Moi aussi je donne mon avis