La pêche électrique sera-t-elle bientôt autorisée ?

Depuis 1998, la pêche électrique n’est autorisée qu’à titre expérimental en Europe. Mais les choses pourraient changer car la Commission européenne décidera en novembre si la pratique peut devenir une méthode de pêche conventionnelle.

Rédigé par Maylis Choné, le 10 Oct 2017, à 11 h 40 min

La pêche électrique, une technique « destructrice » pour les écosystèmes, n’est plus une pratique courante en Europe depuis 1998. Mais elle pourrait être à nouveau autorisée si la Commission européenne la déclare légale. Réponse en novembre.

La pêche électrique interdite depuis 1998

Le règlement de l’Union européenne et plus précisément l’article 31 sur la conservation des ressources de pêche, interdit la pêche électrique depuis le 30 mars 1998. Par ce même texte, les techniques de pêche basées sur l’utilisation d’explosifs, de poisons et de substances soporifiques sont également interdites. En revanche, depuis 2007, l’UE peut accorder des dérogations à 5 % des chalutiers de chaque pays membre, qui souhaiterait pratiquer la pêche électrique à titre expérimental  !

peche

La pêche électrique bientôt autorisée ? ©cybercrisi

Aujourd’hui la Commission européenne travaille pour savoir si, oui ou non, elle doit étendre cette pratique à tous et faire passer ainsi la pêche électrique au rang des pratiques conventionnelles. Reporté d’un mois, le dossier sera étudié le 21 novembre. Selon les experts et les défenseurs de l’environnement, les conséquences négatives de cette méthode sur l’environnement, la faune et la flore sous-marine, ne sont pas assez connues pour engager un tel changement.

Quelles sont les conséquences de la pêche électrique ?

Bloom, une ONG spécialisée dans la défense des océans et de la pêche durable, craint une telle décision. Dans un communiqué, elle a qualifié cette pêche de « technique destructrice » et « démente« . « On voit très bien que les poissons pêchés ont souvent des marques de brûlures, des ecchymoses ou la colonne vertébrale fracturée » explique Frédéric Le Manach, le directeur scientifique de Bloom.

« Qu’en est-il de l’impact sur les juvéniles, sur les oeufs, sur les invertébrés, sur les poissons électrosensibles comme les requins et les raies ? On n’en a aucune idée. Quel est l’impact à long terme là où les bateaux vont passer plusieurs fois par an ? Un poisson qui se fait électrocuter 3, 4, 5, 6, 7 fois, il doit forcément avoir un sacré nombre d’effets néfastes sur sa reproduction, son alimentation. Qu’en est-il de l’impact sur les juvéniles, sur les oeufs, sur les invertébrés, sur les poissons électrosensibles comme les requins et les raies ? On n’en a aucune idée. Quel est l’impact à long terme là où les bateaux vont passer plusieurs fois par an ? Un poisson qui se fait électrocuter 3, 4, 5, 6, 7 fois, il doit forcément avoir un sacré nombre d’effets néfastes sur sa reproduction, son alimentation« … Les inquiétudes sont nombreuses chez les défenseurs de l’environnement.

Illustration bannière : – © nano-stocker
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




2 commentaires Donnez votre avis
  1. La Commission Européenne travaille à la destruction de l’Europe, et de la France en tête.
    Vous n’y croyez pas, eh bien renseignez-vous et vous verrez que l’Europe est en train de devenir le continent qui bientôt dépassera tous les autres en terme de pollution, de destruction, de non-droits et j’en passe.
    L’Europe n’aime pas les abeilles, mais elle aime le miel, donc on va continuer à tuer les abeilles avec Monsanto, mais on va vous faire du faux-miel déjà vendu dans les super-marchés et dans beaucoup de magasins. Vous voulez du vrai miel, trouvez un apiculteur bio, ce sont les seuls qui respectent le miel et les abeilles… Pour les autres, c’est juste un commerce et c’est juste pour gagner de l’argent sur votre dos. Beaucoup n’y croiront pas, mais c’est malheureusement la stricte vérité…

    • Je comprends, mais ça me semble être un commentaire sur le mauvais article ^^’
      (Please ne faites pas ça aux pauvres poissons, c’est pire qu’inhumain…)

Moi aussi je donne mon avis