Le Parlement européen, une institution 100 % neutre en carbone ?

Le Parlement européen se targue d’avoir atteint la neutralité carbone mais à quel prix ?

Rédigé par Stéphanie Haerts, le 29 Aug 2020, à 12 h 49 min

La première institution de l’Union européenne à être devenue complètement neutre en carbone est sans aucun doute le Parlement européen. Mais ses réductions d’émissions pour parvenir au 100 % sont-elles bien réelles ?

Le Parlement européen, une institution 100 % neutre en carbone ?

Le changement climatique a des conséquences sur le monde entier. L’Accord de Paris signé par  195 pays, dont l’Union européenne, a défini l’objectif d’atteindre la neutralité carbone dès le milieu du 21ème siècle… Pour renforcer cette ambition, nos institutions se doivent d’emboiter le pas rapidement !

Si la Commission européenne travaille d’arrache-pied pour présenter un plan à l’automne visant à devenir totalement neutre en carbone d’ici à 2030, le Parlement européen de son côté, déclare être devenu complètement neutre en carbone depuis bientôt cinq années. L’institution utilise l’électricité verte, profite d’infrastructures à basses émissions et encourage ses députés à prendre le TGV plutôt que l’avion pour voyager entre Bruxelles et Strasbourg.

Parlement européen

Le Parlement est la première institution de l’UE à devenir 100 % neutre en carbone © Alexandros Michailidis / Shutterstock

C’est ainsi qu’entre 2006 et 2018, le Parlement européen est parvenu à réduire ses émissions de carbone de… 37,7 %. Pour compenser le reste de ses émissions, l’institution indique que « l’achat de compensations carbone est un élément précieux de la stratégie », dans des propos rapportés par le site belge L’Echo !

Acheter ses réductions d’émissions

La neutralité carbone signifie que les émissions de carbone et l’absorption du carbone de l’atmosphère par les puits naturels (océans, sols et forêts) s’équilibrent. Cela consiste donc à émettre moins que ce que la planète peut absorber. Mais que faire lorsque l’on ne parvient pas à réduire davantage ses émissions de carbone ? Le système actuel permet de compenser ses émissions produites en finançant les projets de réduction d’autres émissions.

Une solution qui pose problème puisqu’il s’agit de déléguer à d’autres la responsabilité de ses empreintes en carbone. Et qu’il est également difficile de mesurer l’efficacité réelle de cette compensation carbone.

Lire aussi : Seulement planter des arbres ne permettra pas de réduire notre empreinte carbone

Des émissions à 2 euros la tonne

Dans son appel d’offre datant de mai 2020, le Parlement européen explique : « L’objectif de ce contrat de service est de compenser conjointement le montant total de l’empreinte carbone du Parlement européen, de la Banque centrale européenne, de la Cour de justice de l’Union européenne, de la Cour des comptes européenne, du Comité économique et social européen et du Comité européen des régions pour l’année 2019. En 2019, le montant total calculé des émissions inévitables de CO2 de ces institutions s’élevait à 188.000 tonnes, soit la quantité de crédit compensatoire qui sera achetée en une seule opération dans le cadre de ce contrat ». Autre point d’importance souligné par le journaliste de L’Echo : le Parlement a également alloué une enveloppe annuelle de 376.000 euros pour ces 188.000 tonnes d’équivalents carbone, soit 2 euros par tonne.

Pour Sarah Leugers, directrice de la communication de Gold Standard : « un tel prix n’est pas en ligne avec le coût social du carbone, ni avec ce que la plupart des chercheurs estiment un prix suffisant du carbone pour une transition de l’économie et rester bien en-dessous d’un réchauffement de 2°C. Deux euros, cela ne va généralement pas couvrir les coûts du développement de projet, de mise en oeuvre et de certification ». Pour être efficace, une tonne de carbone devrait coûter au minimum 20 euros, voire 40.

La stratégie du Parlement européen pose donc vraiment question.

Illustration bannière : Le Parlement européen © CRM
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. <3

Moi aussi je donne mon avis