La "parité réseau", 3ème défi de la révolution énergétique