Quel est le poids écologique de Paris Plage ?

Rédigé par Marina, le 25 Jul 2013, à 15 h 41 min

Le CO2 supplémentaire dégagé pendant Paris Plage ?

N’oublions pas que deux voies ont été utilisées : le Bassin de la Villette et la Voie Georges Pomipidou, interdites de voitures pendant depuis le 30 juin. Combien de bouchons ont été causés en plus par la fermeture des berges de la Seine et le CO2 dégagé en plus à cause de cela ?

Bouchons

40.000 voitures utilisent les berges de la Seine chaque jour.

émissions de CO2 en moyenne par  voiture ?

Une voiture neuve, en France, émet une moyenne de 124g de CO2/km en 2012. Ces chiffres diminuent d’année en année. Il n’y a cependant pas que des voitures neuves sur nos routes. Le seuil maximum  d’émission de CO2 autorisé pour une voiture est de 200g de CO2 émis par kilomètre. Au-delà de ce seuil le conducteur doit payer une surtaxe.

Prenons les deux situations, pour appréhender les émissions de ces 40 000 voitures sur 1 km.

– 124gCO2/km x 40 000 voitures= 4 960 000 g de CO2 émis par ces voitures sur 1 km

– 200gCO2/km x 40 000 voitures = 8 000 000 g de Co2 émis par ces voitures sur 1 km

En cas de bouchons, ralentissements, les émissions augmenteront fortement dans les zones de déviations.

400 voitures en plus par heure sur la rue Rivoli

Les automobilistes sont, donc, obligés d’emprunter d’autres axes routiers. Ces axes , l’avenue d’Opéra, le Boulevard Capucine ou la rue Rivoli, sont déjà saturés en trafic en temps normal.

Depuis juin 2013, 400 voitures en plus par heure ont été dénombrées sur la rue Rivoli.

© CC je suis ecomobile

© CC je suis ecomobile

En juillet 2011, on recensait 122 km de bouchons cumulés au quotidien à Paris et en petite couronne. En juillet 2012, 155 ont été dénombrés.
En France, Paris concentre à elle seule 40 % des bouchons et les conducteurs passent chaque année 63 heures bloqués dans les encombrements de la capitale, contre 46 heures à Lyon et Bordeaux, 36,7 heures à Strasbourg .

On ne peut que supposer mais avec une moyenne de 63h d’embouteillages par automobiliste parisien par an, la fermeture exceptionnelle d’axe routier important risque fort de créer de nouveaux  encombrements et des embouteillages. A moins que les gens ne laissent enfin tomber la voiture dans Paris…

Paris Plage : action solidaire pour tous ceux qui ne peuvent se détendre en vacances, gros problème de trafic, de pollution et d’érosion des littoraux pour d’autres . Et vous qu’en pensez vous ?

*

 Je réagis

En lire plus sur la détente écolo et le tourisme écolo :

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



"Passionnée de culture, j'adore découvrir de nouveaux horizons et partager les informations que je déniche. consoGlobe est une réelle philosophie à...

6 commentaires Donnez votre avis
  1. Une utilsation écologique du sable de Paris plage aurait été de remettre ou restocker le sable là ou il a été extrait, ce qui n’entretiendrait pas à un marché avec un sable low cost pour la mairie de Paris. En effet, le besoin en sable supplémentaire sur Paris ne s’explique car par des batiments en hauteur réclamant du sable nouveau, le marché de remplacement ne devant comporter que du sable retraité à proximité. Un autre marché est celui des parkings sousterrains: mais on n’ose pas y penser…

  2. Et pourquoi ne parler que des nuisances et non des trajets économisés de tous ces gens qui ne peuvent plus partir en vacances mais qui auraient certainement pris leur voiture pour aller soit dans les bois autour de Paris soit dans les différentes aires aménagées autour de lacs naturels où artificiels.. Quel était l’impact écolo de tous ces déplacements ??? Difficile à dire car on aurait dû faire cette étude avant … Bien sûr que ça a un certain coût mais n’est-il pas normal de proposer ce genre d’activité aux parisiens plutôt sevrés d’espaces verts ??? Tous les loisirs ont un coût …Le travail aussi !!! Faut-il tout arrêter ???

  3. Cet article est tres vert. Je suis très surpris qu’il n’y ait pas d’impact écologique ou peu. Toutefois on ne parle pas du cout exorbitant que ca peut procurer à la ville de Paris et ses habitants car franchement c’est pas encore la démonstration d’un gachis de l’argent public.
    Le véritable atout de paris serait si elle veut être une ville verte de créer un véritable parc en plein coeur de paris comme central park ou hyde parc. Les parisiens et les touristes profiteraient alors d’une vraie bulle d’oxygène au coeur de cette capitale si incontournable : Paris.

  4. La plage est synonyme de vacances, mais est-ce vraiment le bon modèle ? On est bien mieux sur une pelouse, avec des zones d’ombre, c’est plus sain que le sable même nettoyé au début de l’opération. Ce qui manque à Paris : de vrais « parcs centraux », avec des espaces autorisés aux toutous et d’autres réservés aux humains qui ne supportent pas les animaux

  5. Pourquoi minimisé la mise en place, l’entretien, l’enlèvement et le stockage du sable qui eu ce ferons part engins et camions!

  6. et le coût dans tout ça? vous n’en parlez pas…

Moi aussi je donne mon avis