Des pansements connectés pour soigner les plaies chroniques

De plus en plus d’objets sont connectés pour faciliter la vie des particuliers ou améliorer les performances d’appareils technologiques. Les pansements sont les derniers en date. Comment ça marche ?

Rédigé par Maylis Choné, le 17 Jul 2018, à 10 h 15 min

Les pansements sont les petits nouveaux dans la série des objets connectés. Leur mission ? Soigner les plaies chroniques au plus tôt pour éviter les infections.

Des pansements connectés pour soigner les plaies chroniques

Avant toute chose, qu’est-ce qu’une plaie chronique ? Rien à voir, par exemple, avec la petite blessure qui touche un enfant qui tombe sur les genoux. Il existe trois types de plaies qui, au bout de quatre à douze semaines, ne cicatrisent pas malgré les soins prodigués : la première est liée à la position couchée avec les escarres, la deuxième au syndrome du pied diabétique et la dernière à l’ulcère veineux de la jambe.

Pour les soigner, des chercheurs de l’Université du Massachusetts aux États -Unis ont mis au point un pansement connecté bien particulier capable de détecter l’apparition d’une plaie pour démarrer tout seul le traitement. Ce petit dispositif flexible contient un détecteur de température et de pH et peut chauffer l’hydrogel qu’il contient pour délivrer la dose appropriée de médicament dès les premiers signes d’infection.

pansement connecté

Le premier pansement connecté © Tuft University

La révolution du pansement

Ce pansement révolutionnaire est capable de surveiller en permanence l’évolution de la plaie grâce à un microcontrôleur. Il peut ainsi « traiter les données mesurées par les capteurs et programmer le protocole de libération du médicament ». Ce petit objet est sans doute très attendu par les patients soucieux d’intervenir au bon moment sur leurs plaies avant que celles-ci n’empirent.

« L’électrique flexible a rendu possibles de nombreux dispositifs médicaux portables, mais les bandages ont peu changé depuis les débuts de la médecine. Nous appliquons simplement la technologie moderne à un art ancien, dans l’espoir d’améliorer les résultats d’un problème insoluble » explique Sameer Sonkusale, professeur de génie électrique qui a participé à l’étude.

Illustration bannière : Nécessaire pour faire des pansements – © thodonal88
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




2 commentaires Donnez votre avis
  1. Il faudrait connaître les études qui ont prouvé la supériorité de ces pansements dits connectés au traitement classique avec des pansements changés par décision humaine. Tout cela ne me plait pas du tout. Il en est de même pour les pansements à l’ibuprofène qui vont favoriser le développement d’infections locales voire générales s’ils sont utiliss trop longtemps.

  2. Pour les plaies récalcitrantes ou tout simplement accélerer la cicatrisation les traitements de chromatothérapie sont très efficaces. Des résultats spectaculaires ont été obtenus sur des escarres de personnes paralysées.

Moi aussi je donne mon avis