Piratage des panneaux solaires, porte d’accès à vos données personnelles ?

Les convertisseurs, utilisés pour transformer l’énergie récoltée par les panneaux solaires en électricité, ne sont pas assez sécurisés : des hackers pourraient facilement les déconnecter à distance et ainsi perturber le réseau électrique, selon une firme spécialisée dans les services de sécurité.

Rédigé par Stephen Boucher, le 13 Aug 2017, à 16 h 19 min

Les convertisseurs, qui transforment l’énergie récoltée par les panneaux solaires en électricité utilisable dans le réseau, ne sont pas assez, voire pas du tout, protégés. Résultat, des hackers pourraient facilement les déconnecter à distance, menaçant ainsi l’approvisionnement en électricité de milliers de foyers européens, prévient ITsec, une société néerlandaise spécialisée dans les services de sécurité des technologies de l’information et de la communication (TIC).

L’alimentation européenne en électricité serait en danger

ITsec lance un cri d’alarme : l’alimentation européenne en électricité serait en danger. La cause : les panneaux solaires, utilisés pour produire de l’électricité, sont très mal sécurisés et pourraient donc être facilement déconnectés à distance par des hackers mal intentionnés.

Plus précisément, ce sont les convertisseurs qui sont concernés par ces failles de sécurité : ces appareils servent à transformer l’énergie récoltée par les panneaux solaires en électricité utilisable dans le réseau. Ils se comptent par dizaines de milliers. Mais d’après ITsec, la sécurité des convertisseurs est largement insuffisante et il existe un risque réel que des quantités énormes d’électricité soient à jamais perdues et que le réseau électrique européen soit sérieusement perturbé, avec des pannes électriques massives.

Des mesures pour renforcer la sécurité des panneaux solaires

Mais l’approvisionnement en électricité des foyers européens n’est pas le seul enjeu de la sécurisation des convertisseurs. En effet, à partir des convertisseurs, des hackers peuvent prendre le contrôle des ordinateurs et des réseaux domestiques des ménages ayant fait installer des panneaux solaires. Ils pourraient ainsi facilement installer des logiciels malveillants sur les installations de propriétaires de panneaux solaires.

Et un tel scénario n’a rien de théorique : au début de l’année 2017, à Emmen, aux Pays-Bas, des pirates ont pu s’introduire dans les réseaux domestiques et avoir accès aux données personnelles de centaines de personnes, en utilisant des convertisseurs mal sécurisés.

Le gouvernement néerlandais semble avoir pris la mesure de la menace qui pèse sur la sécurité des convertisseurs. Un porte-parole du ministère de l’Économie a indiqué que le ministère était actuellement en contact avec Tennet, l’entreprise qui gère le réseau à haute tension aux Pays-Bas, et le Nationaal Cyber Security Centrum (NCSC), pour évaluer la protection du dispositif et prendre les mesures qui s’imposent.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Actuellement Directeur général de consoGlobe et plus spécifiquement Directeur de la rédaction, Stephen Boucher est anciennement directeur de programme à...

8 commentaires Donnez votre avis
  1. De toute façon,si c’est exact… c’est une énorme co… absurdité de diffuser ça sur votre site : c’est une bonne idée pour les tordus en tous genres qui cherchent à nuire à la société occidentale par n’importe quel moyen !!!

  2. Les miens ne sont pas connectés donc pas de problème.

  3. Je viens de tout cœur remercier Mr CARROUGEAU pour son aide qu’il a apporter à nom Père a lui faisant un prêt de 32.000€ pour payer le médecin pour son opération de sa maladie grave et tout c’est bien passé pour mon père, un grand grand merci, continuez à veiller sur les autres qui sont dans les besoins de prêt d’argent et mon mari et moi-même, nous vous remercions infiniment et je veux vous faire profiter vous qui êtes dans le besoin. Voici son e-mai: robert.carrougeau15@outlook.fr

    • Je ne vois pas bien ce que cela vient faire ici ?
      Merci à monsieur Carrougeau mais il doit y avoir une erreur sur le sujet.

    • C’est un hack, pas de doute ! Ne pas répondre.

  4. Là, ça frise le grand n’importe quoi.
    Il n’y a aucune passerelle entre le redresseur et les données personnelles de l’individu. Ils ne sont absolument pas connectés (ni connectables) avec les réseaux domestiques du type ethernet ou wifi. Certains compteurs de production (Linky) pourraient éventuellement être reliés en Bluetooth, mais il faudrait alors que ce soit l’utilisateur qui établisse la connexion, ce ne serait donc pas à son insu.

    Il se peut que ce soit différent en ce qui concerne les grosses installations industrielles (champ de panneaux solaires) mais dans ce cas : pas d’interconnexion avec des données privées personnelles.

  5. Apprends à écrire sans fautes, après on verra!

  6. Avec mon système vous n, aurez pas se problème.

Moi aussi je donne mon avis