Nutriscore, l’indice qui prend (vraiment) soin de notre santé ?

Les résultats d’une enquête publiée récemment nous apprennent que le risque de mortalité augmente lorsque l’on consomme des produits mal notés par le Nutri-Score

Rédigé par Audrey Lallement, le 18 Sep 2020, à 11 h 30 min

Selon une vaste étude dont les résultats ont été publiés le 17 septembre 2020, il existe un lien entre la qualité nutritionnelle des aliments et la mortalité. D’où l’intérêt, pour le consommateur de bien lire les étiquettes, notamment le Nutri-Score.

Le Nutri-Score pour savoir ce que l’on consomme vraiment

Officiellement adopté en France en 2017 dans cadre de la loi de modernisation du système de santé, le Nutri-Score est un système d’étiquetage nutritionnel. Composé de plusieurs lettres et couleurs, il permet de voir en un coup d’oeil si le produit que l’on s’apprête à choisir est sain ou non. Les notes du Nutri-Score sont attribuées en fonction du score FSAm-NPS (Food Standards Agency nutrient profiling system) qui reflète le profil nutritionnel des aliments à partir de leur composition (énergie, sucres, acides gras saturés, sodium, protéines, fibres, et fruits et légumes).

Ce système simple et efficace permet aux consommateurs d’acheter en conscience et de choisir des produits de meilleure qualité nutritionnelle. Il a aussi pour objectif d’inciter les industriels à améliorer la qualité de leurs produits. Des changements qui vont peut-être s’accélérer depuis qu’une étude publiée le 17 septembre 2020 dans le Bristish Medical Journal (BMJ) s’est penchée sur le lien entre la qualité nutritionnelle des aliments et la mortalité.

Une mortalité accrue quand la qualité nutritionnelle est moindre

Cette étude a été menée par des scientifiques du Centre de Recherche épidémiologie et statistiques-Université de Paris (Inserm/Inrae/Cnam/Université Sorbonne Paris Nord). Pour mener à bien leurs travaux, les chercheurs ont fait appel à 501.594 participants de la cohorte EPIC (European Prospective Investigation into Cancer and Nutrition). Les participants ont été suivis de 1992 à 2015.

La bonne santé commence dans l’assiette © 4 PM production

« Les chercheurs montrent que les participants qui consommaient en moyenne plus d’aliments avec un score FSAm-NPS plus élevé, reflétant une qualité nutritionnelle moindre (correspondant à des aliments moins bien classés par Nutri-Score), présentaient une mortalité accrue (mortalité totale et mortalité liée au cancer et aux maladies des appareils circulatoires, respiratoires et digestifs) », nous apprend un communiqué de l’Inserm. Des résultats qui confirment que notre santé commence dans notre assiette et valident l’intérêt de l’affichage d’un système de notation nutritionnel clair sur les produits.

Illustration bannière : Nutriscore, des résultats significatifs © Davizro Photography
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis