Après l’Allemagne et le Royaume-Uni, c’est au tour de la Norvège d’interdire la fourrure

Le Parlement norvégien est en train d’examiner une loi qui rendrait illégale la détention d’animaux pour les tuer dans le but d’utiliser leur fourrure de quelle manière que ce soit.

Rédigé par Anton Kunin, le 11 Apr 2019, à 11 h 43 min

La Norvège s’apprête à rejoindre le Royaume-Uni, l’Allemagne et l’Autriche, qui ont déjà interdit l’élevage d’animaux de fourrure sur leur territoire.

D’ici 2025, la Norvège devrait dire adieu à la production de fourrure

Après des mois de tractations, le Parlement norvégien examine enfin une loi qui interdirait la production de fourrure sur son territoire d’ici 2025(1).

Visons en cage © Nicolai Dybdal

Le sujet a pu être inscrit à l’ordre du jour du Parlement norvégien après que le Parti libéral y a obtenu des sièges. Selon le projet de loi, les éleveurs devraient recevoir une compensation financière d’un total de 52 millions d’euros pour reconvertir leur ferme ou entamer une nouvelle activité. 500 personnes travaillent actuellement dans ces élevages, en Norvège.

Ailleurs en Europe, les Pays-Bas, la Croatie, la Slovénie, la Bosnie-Herzégovine, la Serbie et la Macédoine disposent de lois limitant le commerce de fourrure. Il n’existe cependant pas d’interdiction au niveau de l’Union européenne.

Fourrure : le dernier éleveur allemand à avoir fermé évoque la pression des autorités

Cette nouvelle arrive quelques jours après la fermeture du dernier élevage d’animaux de fourrure en Allemagne(2).

Cette fermeture intervient avant même l’échéance légale de 2022. Une loi votée en 2017 prévoit en effet l’interdiction de ces fermes à l’horizon 2022, mais la dernière ferme, dans la commune de Rahden, n’a pas attendu cette échéance, les inspections étant devenues trop fréquentes et la pression des défenseurs des animaux, insoutenable, comme le déplore son ancien dirigeant.

Manteaux de fourrure©mythja

L’Allemagne est l’un des trois pays de l’Union européenne (avec le Royaume-Uni en 2000 et l’Autriche, en 2004) à avoir inscrit dans la loi l’interdiction, sur son territoire, d’élevages d’animaux pour le commerce de fourrure.

Illustration bannière : Femme en manteau de fourrure – © Ekaterina Jukova
Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Enfin on avance un peu, il faut l’abolition dans le monde entier de la fourrure!

Moi aussi je donne mon avis