La mondialisation des fruits et légumes

Rédigé par Jean-Marie, le 17 Oct 2013, à 10 h 47 min

Les consommateurs français sont de plus en plus sensibles au localisme, cette tendance à vouloir acheter des produits locaux. En matière de fruits et légumes cela se traduit par une consommation qui suit les saisons de manière plus nette.

Grand import vs. production locale

Mais dans les hypers et la grande distribution en général, si on voit apparaître des ilots de produits régionaux, la mondialisation est encore très flagrante ; comme le démontre la photo ci-dessous prise par un spécialiste des hypers.

Leclerc-fruits-importationVous remarquerez les approximations géographiques de Leclerc : banane et orange sont des “produits du Sud Ouest”, du Cameroun en l’occurrence….très très au sud-ouest !

En considérant cette promo de bananes et d’oranges du Leclerc de Rouffiac,  dans la banlieue toulousaine, on ne peut pas s’empêcher de se demander quel est le bilan carbone du kilo de fruit et quel est sa contribution au réchauffement climatique. Si encore, ces fruits étaient bio ou équitables….

Quelques chiffres sur l’importation de fruits et légumes

Ecolabel-europeen-produits-ecologiques-maisonChaque année, l’importation de fruits et légumes en Métropole représente :

  • Une consommation d’énergie de près de 250 000 tonnes équivalent pétrole
  • L’émission de près de 1 000 000 tonnes équivalent CO2

Les importations par avion représentent :

  • 1 % du tonnage des importations
  • Plus de 10 % des consommations d’énergie et 24 % des émissions de GES du transport du total des importations

 *

Cela me donne une idée

Sur ce sujet :

source : Olivier Dauvers, un spécialiste du commerce qui scrute l’actualité de la grande distribution http://www.olivierdauvers.fr/page/2/

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. effectivement je n’achète plus de fruits venant d’Afrique du Sud, Chili, Argentine, etc… j’attends que ces mêmes fruits (oranges, kiwi, poires) entre autre, soient de France et d’Europe aussi.

  2. c’est vrai que le bilan carbone est lourd pour ces fruits et légumes venus de loin ; mais pourquoi ne parle-ton pas des tomates importées de Chine pour faire les sauces ou ler ketchup ? en conserve, ça passe inaperçu, mais regadez la provenance des conserves que vous achetez ! des vêtements ? des chaussures et articles de sport parfois même fabriqués par des enfants en Asie ? idem pour la bijouterie de pacotille et des prétendus cadeaux distribués par la VPC ? la liste est longue

Moi aussi je donne mon avis