Australie : un projet de mine géante bloqué par un minuscule oiseau !

Que pèse la survie du petit « diamant à bavette » face à la promesse de créations d’emplois, dans une zone rurale de l’Australie ? Pour l’heure, ce petit oiseau peut compter sur le soutien de défenseurs de l’environnement qui sont parvenus à stopper un projet de mine de charbon.

Rédigé par MEWJ79, le 7 May 2019, à 11 h 40 min

C’est un peu David contre Goliath ! Dans l’État du Queensland, en Australie, des défenseurs de l’environnement ont remporté une petite victoire contre le projet de mine de charbon géante, Carmichael, suspendu le temps de trouver une solution d’accompagnement à un oiseau passereau en danger, le « diamant à bavette ».

Une mine de charbon géante bloquée par la présence d’un petit oiseau menacé

Voici une belle histoire, de celle que l’on raconte aux enfants pour s’endormir. En Australie, un projet de mine de charbon a été stoppé du fait de la présence d’un tout petit oiseau dont l’espèce est menacée(1).

Et ce « diamant à bavette » peut remercier les associations de défense de l’environnement qui se sont battues bec et ongle pour lui. Même s’il ne s’agit, pour l’heure, que d’une petite victoire.

Une mine de charbon en Australie © Cbpix

En effet, l’État du Queensland a déclaré, le vendredi 3 mai 2019, que le projet serait bloqué tant que des mesures de protection du passereau ne seraient pas mises en place. Pour rappel, il s’agit d’un projet de mine située près de la Grande barrière de corail, dans le Nord-Est du pays, qui  pourrait produire 28 millions de tonnes de charbon thermique par an à destination de l’Inde.

Les défenseurs de l’environnement arguent aussi du fait que ce charbon contribuera au réchauffement climatique global qui dégrade la Grande barrière, étant entendu qu’il transitera par un port proche du plus grand récif corallien du monde.

Un projet aussi synonyme de créations d’emplois

Mais la guerre, toute pacifique soit-elle, n’est pas pour autant remportée. En effet, le groupe industriel Adani Mining refuse de céder si facilement.

« Nous ne partirons pas, a déclaré son PDG, Lucas Dow, nous irons jusqu’au bout pour le plus grand bien du Queensland ». Et pour cause, certains Australiens sont favorables à ce projet de plus de 20 milliards de dollars australiens (soit 12 milliards d’euros), synonyme de créations d’emplois.

Le diamant à bavette risque donc de ne pas peser bien lourd dans la balance face aux créations d’emplois promises par une mine de charbon © MarkusMayer

Dans cette région rurale, le « diamant à bavette » ne pèse donc pas bien lourd dans la balance face aux créations d’emplois promises. Cette mine est aussi devenue un sujet électoral extrêmement sensible en amont des législatives du 18 mai 2019. Le gouvernement fédéral a en effet donné son feu vert à ce projet.

Pour l’heure donc, ce tout petit oiseau compte sur le soutien d’indéfectibles défenseurs de l’environnement. Mais jusqu’à quand ces derniers pourront-ils résister ?

Vous voulez aider cet oiseau ? Pour en savoir plus et signer la pétition, rendez-vous ici !

Illustration bannière : Une diamant à bavette – © MarkusMayer
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, je fais le grand écart entre football et littérature jeunesse.

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis