Microplastiques : les biberons en libèrent, les bébés en avalent des millions

Lors de leurs biberons quotidiens, les bébés avalent des millions de microplastiques libérés par les biberons eux-mêmes.

Rédigé par Paolo Garoscio, le 21 Oct 2020, à 9 h 39 min

Voilà une information qui ne va pas rassurer les très jeunes parents, les femmes enceintes ou encore les personnes qui projettent d’avoir un bébé : les biberons en plastique seraient dangereux pour la santé. En cause : le plastique lui-même qui les compose et qui libérerait des microplastiques que bébé ingère avec son lait quotidien.

Préparer le biberon dans les règles de l’art est dangereux

Pour réaliser cette étude qui risque de faire beaucoup de bruit, les chercheurs ont décidé de prendre à la lettre les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé pour ce qui est de la préparation du biberon. On commence en effet par stériliser celui-ci puis on prépare le lait maternisé avec une eau chauffée à 70 degrés. En théorie, c’est la manière la plus sécuritaire pour préparer le biberon puisqu’elle permet de tuer les bactéries.

Guide pratique : quel biberon choisir

Si les bactéries sont mortes, les chercheurs ont découvert que cette technique libère malheureusement des millions de microplastiques. Et ce n’est pas une question de qualité du biberon : les chercheurs, dont l’article est paru dans la revue Nature Food, ont fait des tests avec les biberons les plus vendus en polypropylène. Lors de la préparation, ils libéreraient jusqu’à 16 millions de microplastiques par jour.

Des microplastiques dans le repas de bébé

Le risque augmente avec la chaleur de l’eau – © igorstevanovic

La recherche menée par l’équipe de John Boland a également permis de découvrir que la température de chauffe joue un rôle : plus l’eau est chaude, plus la quantité de microplastiques libérée est élevée. Les chercheurs ont alors extrapolé la quantité de microplastiques ingérés en analysant la quantité de lait ingérée par les bébés dans 48 pays : à 12 mois, un bébé avale 1,5 million de microplastiques toutes les 24 heures.

Toutefois, les chercheurs tiennent à rappeler qu’aucune étude n’a été menée sur l’impact sanitaire de cette ingestion. « La dernière chose que nous voulons est d’alarmer excessivement les parents, d’autant plus que nous n’avons pas suffisamment d’informations sur les conséquences potentielles des microplastiques sur la santé des bébés, » a commenté John Boland.

Illustration bannière : Des microplastiques se libèrent dans les biberons – © DinaPhoto
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis