Les mesures du nouveau Plan National Vélo

Rédigé par Jean-Marie, le 27 Jan 2012, à 18 h 25 min

Alors que la pratique du vélo ne s’élève aujourd’hui qu’à 3 % en France, les Pouvoirs publics aimeraient bien en relancer l’usage. Car, la pratique du vélo a non seulement des avantages pour la santé (et donc notre budget de la sécu) mais également des avantages écologiques évidents.

Où en est la pratique du vélo ?

velo Les réseaux de vélo en libre service explosent, laissant croire que les Français pédalent de plus en plus.

Pourtant, plus de la moitié des déplacements quotidiens en France font moins de 3 km, et seuls 3 % des déplacement sont effectués à vélo. Et pourtant les bénéfices du vélo sont multiples. En matière de santé, au-delà d’une meilleure condition physique, le vélo fait aujourd’hui économiser en France 5,6 milliards d’euros de dépenses de santé et cette économie serait encore accrue de 10 milliards d’euros avec une pratique de 10 à 12 %.

Au niveau économique, le chiffre d’affaires de l’ensemble des activités liées au vélo est de 4,5 milliards d’euros pour 35 000 emplois, dans les secteurs du tourisme, de l’industrie et du commerce. Enfin la pratique du vélo permet de réduire les émissions de CO2 : si chaque Européen pédalait 2,6 km par jour, les émissions de CO2 dans les transports seraient réduites de 15 %.

Repère  : La France est le 4ème pays consommateur de vélos par habitant devant l’Allemagne, la Grande Bretagne et la Chine, avec 5,7 vélos pour 100 habitants, après le Japon, les Pays-Bas et les Etats-Unis.

Relancer l’usage du vélo en France

velo electriqueLors des Rencontres nationales du Vélo qui se sont tenues fin janvier 2012 à Paris, Thierry Mariani, Ministre chargé des Transports a présenté les mesures phares du premier Plan national Vélo.

L’objectif  :  encourager les Français à utiliser le vélo, aussi bien comme moyen de déplacement quotidien que comme activité sportive ou de loisir.

Les mesures retenues dans le Plan national Vélo :

Concernant les aménagement et les infrastructures

  • garages à vélo obligatoires dans les constructions neuves (d’une surface minimale de 1,5m² par appartement pour un T3 et +)
  • développement du réseau des véloroutes et voies vertes : accroissement de 50 % de la contribution de l’État (+ 1,5 millions d’euros)

Pour inciter à l’usage quotidien du vélo

  • évaluation d’une indemnité kilométrique pour les déplacements domicile-travail comparable à celle dont bénéficient les automobilistes

  • clarification du cumul de prise en charge de l’abonnement au transport collectif et de celui au vélo en libre service
  • développement de l’intermodalité entre vélo et transports collectifs

Pour améliorer la sécurité

  • mise en oeuvre du «tourne-à-droite» qui autorise les cyclistes à ne pas marquer l’arrêt au feu rouge, dès lors qu’ils respectent la priorité accordée aux autres usagers
  • encouragement de l’apprentissage du vélo (vélo-écoles notamment)
  • marquage des vélos pour lutter contre le vol et le recel : partenariat entre l’Etat et le système de marquage Bicycode de la Fédération française des Usagers de la Bicyclette (FUB)

Exemplarité de l’Etat

  • mise en place de relais vélos dans les directions départementales des territoires (DDT) et dans les Directions régionales de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL)

 

*

Je veux témoigner

En savoir plus sur le vélo

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

13 commentaires Donnez votre avis
  1. J’ai 75 ans et malgré une prothèse en titane dans chaque genou, j’adore faire du vélo. Tous les étés je pars vers l’Allemagne ou l’Autriche pour trouver des milliers de km en pistes cyclables très bien entretenues.
    Il est remarquable d’y voir des familles entières avec un kiki derrière le vélo du père pour les enfants en bas âge. Dans les traversées de villes ou villages, la priorité EST pour les cyclistes. Ces pistes ont créés des emplois dans l’hôtellerie, la restauration et autres services connexes.(musées-réparateurs de vélo-visites de sites remarquables-bains sécurisés-restauration rapide-spécialités locales-etc…)
    Aux dernières élections des Conseillers Généraux, j’en ai parlé avec ceux qui se présentaient; en retour que des sourires polis. Alors qu’ils sont responsables des routes et de leur signalisation; ils sont incapables de mettre des panneaux rappelant aux automobilistes qu’ils doivent laisser 1m50 entre eux et le cycliste qu’ils doublent.
    Dans les pays germaniques, l’offre est tellement importante que les agences de voyages proposent des parcours organisés pour des périodes de 7 à 30 jours à raison de 50 à 60km/jour. Votre seule préoccupation est de pédaler, d’admirer les paysages, de visiter les bourgades que vous traversez. Vous serez sidérés de constater que si la piste cyclable traverse une route empruntée par les voitures, le passage qui vous est affecté est peint en rouge et vous donne TOUTE priorité sur les automobilistes qui marquent même le stop !
    Je prépare déjà mon parcours de l’été prochain, 600km le long du Danube en 12 jours.

  2. Pour une route construite ou rénovée, on devrait avoir une piste cyclabe.

  3. Bonjour,
    Je m’insurge de l’autorisation de tourner à droite en grillant le feu rouge à des cyclistes qui ne respectent pas le code de la route et roule en meute sur la largeur de la voie, gênant le dépassement des automobilistes. Ce sont des dangers publics et là, c’est la porte ouverte à tous les excès, pourquoi ne pas autorisés les voitures à le faire. Je suis pièton, et au petit bonhomme vert, je traverse et surtout devant leur roue. Ce sera le l’accident assuré, donc qui a tord, celui qui brûle le rouge où moi qui respecte le code de la route et en plus  » ce pauvre cycliste » sera mécontent et en plus il m’engueulera croyant avoir raison et qu’il est dans son droit et à la flemme de s’arrêter, disant que c’est pénible.
    UN citoyen mécontent de cette loi inique.

  4. je suis d accord avec vous

  5. le gros problème est le vol je suis pour le marquage des vélos mais lequel? et comment ?

  6. j’utilise mon vélo comme moyen de transport pour aller travailler(même par temps de pluie) en 2011 j’ai parcourue 2337 km sans aucun soucis sauf avec les voitures qui ont toujours du mal à nous respecter mais je ne désespère pas

  7. Les fonctionnaires en vélo!!!!! Quelle bonne idée…. Mais c’es pas gagné d’avance…… ils vont direct demander un moteur, etc…..

    • pourquoi ce commentaire sur les fonctionnaires en vélos???? vous vous trouvez malin!!!! chacun aurait pu être fonctionnaire et bénéficier de leurs avantages mais pour cela, il faut être capable de passer un concours et le réussir : pas donné à tt le monde!

    • oué c’est pas évident le concours : quelles sont les meilleurs périodes pour faire grêve ? A quelle heure est la pause café ?
      On ne parle pas de travail pour la majorité des fonctionnaires. Qu’on enlève les primes de charbon pour la sncf, la retraite à 55 ans, la sécurité de l’emploi, la retraite basée sur les 6 derniers mois… L’inégalité en France n’est pas entre les riches et la classe moyenne, mais entre les travailleurs du privé et les fonctionnaires ainsi qu’entre les travailleurs et les cas sociaux profiteurs. Alors repartez avec vos connaissances du monde du travail et venez travailler à la chaine 1 heure.

  8. Bon, ok, mais c’est bigrement long la mise en place de tout ça et, en attendant on souffre quand même pas mal, nous les cyclistes. On oublie aussi les triporteurs, avec ces bornes que nous ne pouvons pas contourner et qui sont la cause de la casse de matériel (au fait, je peux pas déduire ça de mes impôts, tiens !?) eh bien oui ! Mon triporteur me véhicule, me permet de faire des courses conséquentes, d’accompagner mes enfants à l’école… J’ai diminué de moitié ma consommation voiture ! Hourra ! Mais, les trous de bord de routes c’est pour nous, houps mes enfants, mon dos, mes jantes, mes pneus !… Et puis ce boulevard super dangereux : Je suis à droite et je voudrais tourner à gauche, bien trop dangereux, tant pis, j’empreinte le trottoir quelques temps pour me mettre à l’abri, ouh là ! Pas contents les piétons, ben non ! C’est leur trottoir et que fait-on de nos droits bon sang, z’ont des droits, zut, on n’a cas rester avec nos problèmes ! Et puis ça penche à droite vers les trottoirs. Et puis il y a encore des gens en arrêt, voir en stationnement, sur la bande cyclable, et en plus vers les écoles, en masse ! Ben v’oui, faut aller vite, société de vitesse, vite, bousculer les enfants le matin pour les habiller, les nourrir, les mettre dans l’auto, les « jeter » à la grille de l’école et filer gagner des sous pour avoir plus de moyens pour participer à ces pollutions. Quelles sont-elles ces pollutions ? La voiture bien entendu ?! ok, sur ce je suis d’accord, mais aussi ce boulot qu’il faut absolument pour avoir bonne conscience par rapport aux autres qui nous jugent et ces politiques aussi. Par rapport au fait que notre niveau de vie doit être équivalent, voir supérieur à celui d’autrui. Alors on prend n’importe quoi, c’est loin ? Pas grave ! Il y a moyen d’aller vite et pour un confort sur l’instant. C’est pas intéressant ? Pas grave, de toute façon si on n’en veut pas c’est qu’on est fainéant et puis ça rapporte alors ! Ben oui, à propos de pollution, travail pas intéressant et loin = misère psychique avec ses conséquences, pas grave ! Je suis déprimé, alors je vais me soulager sur la frêle épaule de mes enfants, de mon(ma) conjoint(e)… Et puis, à leur tour, ils pourront faire pareil ou alors plus vouloir de nous, histoire d’aller polluer ailleurs avec notre déplorable état psychique et physique… Tirer les Français (le peuple, les gens) vers le haut. C’est quoi le haut ? Un seul individu vaut la vie d’un seul individu, alors comment certains font pour avoir un niveau de vie confortable et polluants en portant plusieurs chapeaux, mince (restons polis), ils n’ont qu’une seule tête ! Ainsi ils augmentent le niveau de vie à eux seuls, ils cumulent des mandats et se permettent de s’augmenter… Pendant ce temps là, les projets comme celui-ci, eh bien, ils mettent un temps fou à se mettre en place de manière rationnelle et satisfaisante. Ainsi, les personnes de bonne volonté pour inverser l’infernale machine à sous qui nous mange notre bien être, notre vie, notre univers, rament inconfortablement car elles se trouvent marginalisées et ont des moyens qui diminuent pendant que d’autres ne cessent d’augmenter.
    Voilà, bon, j’aurais essayé de faire passer un message un brin compliqué mais si ça pouvait aider !
    Voilà, bon, j’aurais essayé de faire passer un message un brin compliqué mais si ça pouvait aider !

    • Très joli texte, bien résumé. Je n’aurais pas dit mieux.
      (^__^)

  9. Bonjour,

    Il est temps que l’état agisse sur des principes simples tel que l’usage du vélo.
    Je travaille dans une société en milieu rural, qui a mis en place un système de prime journalière sur l’utilisation du vélo ou le covoiturage pour venir travailler.
    Cette mesure a été prise depuis 2 ans et a été très bien accueillie et très vite les covoiturages se sont instaurés et les vélos ressortis des garages.

    Un peu d’organisation, d’anticipation et d’énergie (faut pédaler quand même)!

    Karo

    • Bonjour karo, je suis journaliste et suis interessée par témoignages de personnes utlisant le vélo avec soutien et aide de leur patron.
      Ou se trouve ta société ?

Moi aussi je donne mon avis