Vélo en ville(s) : l’explosion du vélo en libre service ou gratuit

Rédigé par Consoglobe, le 21 Jun 2006, à 19 h 05 min

Quoi de mieux  pour éviter les bouchons et ne pas polluer que le vélo en ville ?

Les VLS ou services de Vélo en Libre-Service

 A Paris, l’usage du vélo a augmenté de 47 % en 4 ans et, avec 3,5 millions de vélos achetés en 2005, les vente ont progressé de 6 % en France.

Le phénomène n’est pas que français puisqu’il est apparu à Barcelone à Bruxelles, à Oslo ou à Stockholm : des stations de vélo qui se multiplient en ville et qui proposent des vélos à prendre ici et à déposer là, gratuitement ou pour très peu cher. En Fance, citons Mulhouse, Marseille, Aix en Provence en plus de Paris et Lyon (voir ci-dessus).

Vélos électriques

Le succès est au rendez-vous puisque par exemple, 5,5 millions de locations ont été enregistrées à Lyon en 2006Les municipalités multiplient les expériences de vélo gratuits mis à disposition des habitants !

Ce sont deux groupes d’affichage urbain qui se dispute ce marché : l’américain Clear Channel et le Français JC Decaux. En investissant dans un réseau de vélos urbains, ils sécurisent leurs contrats avec les municipalités en matière de mobilier urbain. Pour les maires, l’avantage est clair : désengorger les centres villes avec un mode de transport non polluants et convivial sans budget supplémentaire pour la ville. Mieux ils peuvent en tirer des revenus : ainsi JC Decaux s’est engagé à reverser une redevance de 3,5 millions d’euros annuelle au budget municipal en plus de supporter les charges du réseau Velib parisien.

Planetoscope  : Nombre de trajets parcourus à vélo en Vélib à Paris

Le succès du vélo en libre service

Le vélo partagé connaît un engouement indéniable. Plus de 350 systèmes de vélo partagé sont actuellement en service en Europe. La France, avec La Rochelle en 1976 et Rennes en 1998 qui lançait le premier système informatisé au monde, a ouvert le ban. Lyon et son Vélo’v, Paris et son Vélib’ ont véritablement changé la donne en termes de pratique du vélo dans les villes et ont ouvert la voie aux autres villes en France et dans le monde.

Où trouver ces vélos en libre service ?

Paris

Hollandbikes Spécialiste du vélo néerlandais. 77 bd Lefebvre, 15è. 01 42 50 42 40
Allovélo Un très bon atelier pour vélos. 20 rue d’Hauteville, 10è. 01 40 35 36 36
Paris à vélo, c’est sympa ! Promenade guidée ou location, environ 33€ les trois heures. 01 48 87 60 01 www.parisvelossympa.com
La petite Reine Livraisons en triporteur éléctrique. 01 42 96 51 40
Velib Le réseau installé par JC Decaux doit à terme proposer 1.451 stations qui regrouperont et proposeront en libre service 20.600 vélos qui seront à la disposition des parisiens contre paiement d’un abonnement annuel + paiment modique pour l’utilisation. L’objectif de la Mairie de Paris d’ici fin 2007 est d’installer plus de 1451 stations et de mettre à disposition plus de 20 600 vélos. En savoir plus : Des vélos en libre service arrivent dans Paris.

Bordeaux
La maison du vélo Prêt gratuit aux Bordelais. 69, cours Pasteur. 05 56 33 73 75

Lyon
Sodicycle Dépannage, contrôle technique, accessoires et vélos originaux (beach cruiser). 63, rue Audibert et Lavirotte, 8è. 04 37 28 04 03
La ville à Vélo-pignon sur rue. Sortie à vélo et vélo-école. 10, rue Saint-Polycarpe. 04 72 00 23 57
Cyclopolitain Taxis-vélos à trois roues. 1 euro par personne et par kilomètre. 0826 1000 03
Vélo’s : Lancé au printemps 2005 par JC Decaux dans une concession accordée par la ville, Vélo’v propose des vélos dans la ville : abonnement annuel de 10 euros, 1ère demi-heure gratuite, 50 centimes pour la demi-heure suivante.

Toulouse
L’atelier du cycle Choix de vélos et dépannage. 148 bis, Bd de Suisse. 05 61 13 28 58
Cyclocity transport Transport de marchandises en triporteur et promenades en ricksshaw. 2bis, rue du Sachet 06 50 39 06 84

Lille
Vélib’ :
V’lille sur les traces de Velib ?

Cyclocité Taxis-vélos confortables et design. 1euro la prise en charge + 1€ par km et par personne.
Chti’Vélo Gardiennage, location et marquage de vélo. 03 28 53 07 49
Aix En Provence,Mulhouse et Marseille
Dispose d’un réseau de vélos en libre service sous concession municipale Vélo’v de JC Decaux

Rennes

Vélostar créé en 2009 (3000 locations / jour en 2010)

Nord de Paris
VELCOM, vélo libre service au Nord de Paris : Saint-Denis, Aubervilliers, La Courneuve, L’Ile Saint-Denis, puis Epinay sur seine, Villetaneuse, Pierrefite sur Seine, Stains

*

Sur les vélos en libre service

Les vélos et scooters électriques de la boutique

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




11 commentaires Donnez votre avis
  1. Pour info : en 2009 le Vélo Star a été créé à rennes.
    J’en suis une fidèle utilisatrice, j’adore ce service.
    Ca marche très très bien à Rennes : j’ai entendu qu’en septembre le nombre d’abonnés à augmenté de 45% par rapport à 2010.
    Il y a à peu près 3000 locations par jour ! Pour une ville d ela taille de Rennes c’est un très bon chiffre !

  2. Depuis le dbut de l’t, le systme de vlo en libre service VELCOM est oprationnel sur 4 communes au Nord de Paris : Saint-Denis, Aubervilliers, La Courneuve, L’Ile Saint-Denis. Une extension est prvue sur les communes de Epinay sur seine, Villetaneuse, Pierrefite sur Seine, Stains. En plus d’tre des bassins d’emploi dans plusieurs domaines, ces communes prsenteront dans un avenir proche un attrait culturel : La Cit du Cinma Saint Denis, les Archives Nationales Pierrefite. Le systme Velcom est identique au systme Velib’ Pais, malheuresement, il n’existe pas de formule d’abonnement mixte Vlib’ Velcom ! Pour des raisons juridiques, le systme Vlib et l’abonnement Vlib’ ne peuvent s’tendre au del de 1,5 km de Paris. Ce qui signifie que pour tout nouveau systme de vlo en libre service en Rgion Parisienne, il y aura un abonnement spcifique, ce qui est une contrainte pour le budgets modestes. Il est regrettable qu’il n’y ai pas une vraie politique de dveloppement des systmes de vlo en libre service !

    • apparemment il manque des lettres à ton clavier. Désolé de m’attacher à la forme, mais pour moi, au bout de trois mots où il manque des lettres, ça m’emmerde. C’est de la paresse ou une espèce d’affectation, de mode?

  3. J’ajouterai une chose l’absurdit humaine de cette politique anti-voiture : la multiplication du parc des 2 roues motoriss.
    L’individu lambda qui, press, souhaite viter les embouteillage, fera l’acquisition d’un 2 roues motoris, classiquement, titulaire d’un permis B, prendra un scooter 125.
    Les chiffres sont la : plus de 350% d’augmentation de scooter entre 2004 et 2009 !! Prenez le temps de discuter avec les pompiers de Paris pour leur demander la tche quotidienne qui leur prend le plus de temps : Le nombre d’accident de la route en 2 roues… Combien de mort, combien handicaps vie parce qu’on terrorise, on culpabilise le citoyen qui qui a besoin de se dplacer pour gagner sa vie.

    Le problme n’est pas la voiture, mais les gaz mis par le carburant utilis. Les politique devrait s’acharner sur Le problme la base et pas sur les gens. Aussi, ne pas utiliser le biocarburant qui incite la dforestation.

    Soyons cologique, d’accord, mais intelligent.

    • apparemment il manque des lettres à ton clavier. Désolé de m’attacher à la forme, mais pour moi, au bout de trois mots où il manque des lettres, ça m’emmerde. C’est de la paresse ou une espèce d’affectation, de mode?

  4. Bonjour,

    je suis un usag quotidien du vlib (j’ai la chance de travailler proche de mon domicile) et bien souvent je pratique le roller dans Paris. Je suis Parisien depuis plus de 12 ans et j’ai vu comme beaucoup de gens la ville voluer avec une politique anti-voiture assez malsaine dans le sens ou les embouteillages sont quotidien, jour et nuit sur certains axe, auparavant nomm axes rouges (pour dsengorger Paris), ce qui ne se voyait pas avant.
    OK, on veut dcourager l’automobiliste de prendre sa voiture, a eu peut-tre un peu d’effet.
    Mais pourquoi en venir des extrmits toujours plus absurdes pour obliger la voiture faire des dtours et rester dans de vritable parkings au point mort ?
    Je ne suis plus du tout convaincu de l’ide cologique sur cette stratgie plus polluantes et discriminatoire pour les gens n’habitant pas Paris.
    Des tude le prouve, les embouteillages sont trs polluants.
    Il y a t-il des gens ici qui ne ce sont jamais plaint une seul fois des gaz par forte chaleurs leur brulant les poumons, en marchant ou faisant du vlo sur l’un de ces parking aux moteurs allums ?

  5. en réponse à JJP du 11-06-2008, le société Covel France, mais il y en a d’autres vélos en libre service dans toute la France
    nfo@covel-france.com
    covel-france.com
    arca-assurances.fr/index.asp
    52, rue d’Epargnemailles
    02100 St Quentin
    Gérant, Directeur Roman LUDCZAK

  6. j’ai une voiture des années 80 qui consomme 11 litres aux cent kilomètres et je souhaite la changer pour un scooter qui ne consomme que 3,5 litres. Comment se fait-il que je ne puisse bénéficier de la prime à la casse mise en place par l’État ? je croyais que le but de cette prime était écologique, en fait c’est la vente des automobiles que l’état cherche à stimuler. Ce n’est pas très encourageant.

  7. Tout cela, les vélos électriques, c’est bien beau pour la ville !
    Où peut-on acheter un scooter électrique sur le 54 ou 55 ? Et à quel prix ?
    Rouler écolo, c’est vraiment bien mais si cela doit coûter plus que les carburants actuels, comment faire avec un porte-monnaie en baisse constante ?

  8. militant pour les cyclistes urbains je pousse les services de vélo en libre service

  9. Bonjour,

    A une époque où les nuisances de la voiture dans les villes est un sujet majeur de préoccupation, j’ai mis en ligne le site “Ma ville à vélo” à où vous trouverez des articles sur les expériences d’utilisation du vélo comme mode de transport urbain alternatif à la voiture, en particulier l’expérience Vélo’v.
    Voyez la vidéo de Jérôme Fenez sur une ballade en vélo à Paris! Patrick,

Moi aussi je donne mon avis