Droit de polluer l’espace pour les jeunes mariés japonais ?

Émotion ou pollution ? Une start-up japonaise propose aux jeunes mariés de lancer dans l’espace des mini-plaques de titane gravées à leur nom.

Rédigé par Paul Malo, le 26 Jul 2018, à 10 h 10 min

Pourquoi se contenter de polluer notre planète quand on peut aussi polluer l’espace ? Dernière idée spatiale et spéciale en date : une entreprise japonaise veut envoyer des plaques votives de jeunes mariés dans l’espace !

Débris et satellites en orbite

En quelques décennies de conquête spatiale et de lancements de satellites, qui a pensé à faire le ménage ? Autour de notre Terre orbitent environ 1.400 satellites en activité. Mais au-delà, selon les chiffres du Cnes (Centre national d’études spatiales), on compte pas moins de 30.000 objets de 10 cm ou plus, à orbiter autour de la planète, plus 750.000 objets de plus d’un centimètre et 135 millions de plus d’un millimètre  !

pollution spatiale

Pollution spatiale © Andrey VP

Tous ces déchets flottant dans l’espace se trouvent soit en orbite basse (entre 700 et 1.000 km d’altitude) soit en orbite géostationnaire, à 36.000 km d’altitude. Et bientôt viendront s’ajouter à cela les futures constellations de mini-satellites imaginés par des sociétés telles que Space X.

Lire aussi : Bientôt de la pub même sur la lune !

Des plaques gravées sur des mini-satellites

Et voici maintenant que l’on veut également envoyer des souvenirs dans l’espace. Jusque-là, seules quelques personnes fortunées ou amoureuses de l’infini spatial, avaient pu faire envoyer leurs cendres dans l’espace.

Plaques votives traditionnelles © Sanga Park mypokcik

Cette fois, c’est une start-up japonaise, Warpspace, basée à Tsukuba, qui s’associe à Kibo, le module orbital de recherche japonais, pour lancer des plaques votives depuis la Station spatiale internationale à compter de 2019. Coût de l’exploit : environ 230 euros. L’offre, réservée à celles et ceux se mariant au Okura Frontier Hotel de Tsukuba, propose de lancer dans l’espace des mini-satellites cubiques sur lesquels seraient fixées des plaques de titane gravées au nom du couple avec le message de leur choix. Pas sûr que la mission européenne RemoveDEBRIS, placée en orbite en juin dernier, apprécie cette nouvelle manière de jurer son amour qu’elle pourrait bien prendre pour une pollution spatiale

Illustration bannière : Extrait de la plaquette de présentation de l’offre commerciale – © Warpspace
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. Il me semble que les Japonais bafouent les accords de Tokyo de non pollution ! D’autant plus que les débris des vaisseaux spaciaux saturent l’aire orbital de la Terre la transformant en POUBELLE Géante et dangereuse pour son Avenir et celui de ses Locataires que sont les hommes, les animaux et les plantes. De plus les plaques en Titane ne sont-elles pas plus utiles pour les besoins terrestres que dans les airs ?

Moi aussi je donne mon avis