Surpêche : le maquereau de l’Atlantique Nord-Est perd sa certification MSC

L’ONG Marine Stewardship Council a annoncé qu’elle allait suspendre la labellisation des pêcheries de maquereau à compter du 2 mars 2019. En cause, la baisse des stocks dans l’Atlantique Nord.

Rédigé par Jean-Baptiste Giraud, le 4 Feb 2019, à 11 h 40 min

Suite à la chute du stock de maquereaux de l’Atlantique Nord-Est en deçà des ses limites biologiques, l’ONG Marine Stewardship Council est contrainte de prendre une décision qui ne va pas plaire aux pêcheurs et aux consommateurs : la suspension de la certification MSC !

Des stocks de maquereau quasiment divisés par deux en sept ans

Alerte sur le maquereau en Atlantique Nord. C’est le Marine Stewardship Council, une ONG qui prône la pêche durable et délivre pour cela un label aux pêcheries, qui vient de tirer la sonnette d’alarme(1).

Le stock de maquereau a presque diminué de moitié dans l’Atlantique Nord-Est. © Rich Carey

Un audit réalisé ces derniers mois en Atlantique Nord-Est par les scientifiques du Conseil International pour l’Exploration de la Mer (CIEM) a révélé que les stocks de maquereaux étaient au plus bas dans cette zone. l’ONG MSC a donc décidé de retirer sa labellisation aux pêcheries qui continueraient à exploiter cette partie de l’océan Atlantique.

En moins de sept ans, le stock de maquereau dans la région est passé de près de 5 millions de tonnes à 2,75 millions de tonnes, selon les estimations réalisées par le CIEM. À ce niveau, le point limite appelé RMD Btrigger, seuil en deçà duquel le renouvellement des stocks de poissons n’est plus garanti(2), est sur le point d’être franchi. Et il le sera, à coup sûr, si rien n’est entrepris d’ici 2020.

Diminuer les captures de maquereaux de 70 % dans l’Atlantique Nord-Est

Afin de permettre aux bancs de maquereaux de se reproduire et de se multiplier, le CIEM recommande de réduire de manière drastique la pêche dans la région : – 70 % ! Soit 300.000 tonnes, au lieu de 2,7 millions de tonnes prélevés habituellement.

Notez que les pêcheries concernées sont basées en Islande, en Norvège, au Danemark et îles Feroe, au Royaume-Uni, en Irlande et aux Pays-Bas.

Les pêcheries labellisées MSC ont déjà confirmé leur intention de collaborer avec les autorités afin de définir de bonnes pratiques, propices à favoriser la reconstitution du stock de maquereaux.

À noter que les études réalisées par le CIEM ont révélé des biais méthodologiques quant à l’évaluation des stocks de maquereaux. De nouveaux travaux devraient aboutir dans quelques mois, et peut-être, réévaluer à la hausse le stock estimé. Si ce cas de figure se confirme, un nouvel audit va se lancer afin d’examiner l’opportunité de rétablir la labellisation MSC des pêcheries concernées.

A lire aussi :
Illustration bannière : Étal de maquereaux – © Alexander Raths
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis