En France on mange encore des dauphins, dénonce Sea Shepherd

Malgré les textes visant à protéger les cétacés, des dauphins sont encore dépecés sur les côtes de France pour en consommer la chair, dénonce Sea Shepherd.

Rédigé par Paul Malo, le 15 Jan 2020, à 9 h 51 min

Des dauphins dépecés ont été retrouvés sur la plage de La Torche dans le Finistère. Preuve que l’on continue d’en tuer pour les manger, ici, en France, dénonce l’ONG.

Manger du dauphin, un secret de Polichinelle

« En France, on mange des dauphins. » Le message diffusé sur les réseaux sociaux de l’ONG Sea Shepherd glace le sang de tout amoureux de la nature. Comme le révèle l’association, « encore deux dauphins ont été découverts hier après midi sur la plage de la Torche près du Guilvenec, en Bretagne. L’un d’eux a été dépecé pour être mangé. Des recettes de dauphin piqué à l’ail circulent dans le milieu de la pêche comme cela nous a été rapporté par plusieurs sources. »

Pour l’ONG, il s’agit là d’un secret de polichinelle : « Pendant que le gouvernement tente de rassurer et affirme continuer à « travailler » avec les comités des pêches pour enrayer une hécatombe qui dure depuis 30 ans, nous continuons nos patrouilles toutes les nuits dans le Golfe de Gascogne. Le prix du poisson dans les assiettes, c’est aussi ça. »

Consommés à bord des bateaux de pêche

manger dauphin france

Les dauphins sont encore consommés malgré leur statut d’espèce protégée – © Andrea Izzotti

Alors que pour la loi indienne le dauphin est même une personne non humaine, en France la situation est différente. Il est pourtant  interdit par la loi de détenir ou de prélever tout ou partie d’une espèce protégée. Jusque dans les années 70, servir des « steaks de dauphins » était une pratique courante.

Ce jusqu’à ce qu’un premier arrêté visant à protéger les cétacés vienne enfin interdire « de détruire, de poursuivre ou de capturer, par quelque procédé que ce soit même sans intention de les tuer, les mammifères marins de la famille des delphinidés (dauphins et marsouins). »

Reste encore à respecter ces règles au quotidien… L’association créée par Paul Watson se bat depuis plus de 40 ans pour protéger requins, dauphins et baleines. En dénonçant une nouvelle fois fortement cette pratique, Sea Shepherd souligne l’évidence : ces animaux ont été dépecés afin que leur chair soit mangée.

Il est même courant, selon l’ONG, qu’à bord de bateaux de pêche français et étrangers, les marins tirent sur les dauphins au fusil, voire dépècent ceux pris dans les filets pour les manger.

Illustration bannière : Manger du dauphin est courant en France selon l’association Sea Shepherd – © Irina No

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis