Maladie invasive. Le chancre coloré

Rédigé par Aurore, le 14 Aug 2011, à 16 h 42 min

Importé des États-Unis il y a plusieurs dizaines d’années, le chancre coloré est une maladie s’attaquant uniquement aux platanes qu’il faut ensuite abattre…

Le chancre coloré et les platanes français

Depuis plusieurs années, le chancre coloré s’attaque aux platanes du sud de la France, et gagne chaque jour un peu plus de terrain.

Le chancre coloré, une maladie venue des États-Unis

D’après les recherches effectuées sur cette maladie, le chancre coloré serait parvenu à s’introduire sur le territoire français par l’intermédiaire de caisses de munitions infectées en provenance des États-Unis en 1944.

Depuis, le chancre coloré qui est un champignon virulent très invasif, n’a pas quitté la France et commence même à s’étendre à d’autres pays européens comme la Suisse.

Le chancre coloré : la malédiction des platanes

Le chancre coloré ou Ceratocystis fimbriata, s’attaque exclusivement aux platanes.

Le champignon s’introduit dans l’arbre lorsque celui-ci porte une blessure, aussi infime soit-elle et s’introduit au coeur de l’arbre.

Si le virus est inoffensif lorsque le thermomètre extérieur n’indique pas plus de 10 degrés, au-delà, le champignon produit des spores qui sont situés à la surface de l’arbre, ce qui favorise la propagation de la maladie.

Lorsqu’un platane est infecté par le chancre coloré, il ne peut pas être soigné. Le champignon va alors faire apparaitre des sortes de “tâches”, des lésions de couleur marron ou violet (d’où le nom de la maladie). Le tronc se craquelle, des boursouflures apparaissent et l’arbre finit par mourir d’assèchement.

 

*

La suite p.2> Protéger les platanes et combattre le chancre coloré

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Entre magazines, romans et presse générale, je suis une passionnée de l'information, qu'elle soit sérieuse ou décalée ! Consommer durable n'est pas qu'un...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Bonjour,

    Depuis près de vingt ans je fréquente chaque été le parc du château de Florens à la Roque d’Anthéron où les platanes, bien que touchés par le chancre, sont soignés et non abattus !
    Je réside à Marseille, non loin du parc Borély, lieu où étaient entreposées des caisses de bois de l’armée américaine contaminées par ledit chancre (si certains arbres sont malades, tous ne le sont pas !).
    Cordialement,

Moi aussi je donne mon avis