Maison : préférez la chaux, c’est tout beau !

Rédigé par Elwina, le 11 Feb 2013, à 15 h 10 min

Sollicitée depuis très longtemps pour fabriquer du mortier et des enduits, la chaux a depuis plusieurs dizaines d’années cédé la place au ciment.

En France, au début du XXe siècle, on comptait encore de nombreux fours à chaux dans chaque région. Mais après la deuxième Guerre Mondiale, le ciment s’est imposé du fait de sa prise plus rapide et de sa plus grande résistance.

Cependant, les qualités indéniables de la chaux (perméabilité, souplesse, propriétés antibactériennes) en font un matériau de choix pour la construction écologique et la rénovation de bâtiments anciens…

La chaux, poudre ou pâte multi-usages

maison - chaux - consoGlobeLa chaux est issue de la cuisson d’une roche calcaire. Elle est davantage utilisée dans l’agriculture pour enrichir les sols. Toutefois, elle est employée dans d’autres domaines comme la sidérurgie, les industries pharmaceutiques et sucrières, le traitement des eaux usées et des lisiers de porcs et la construction.

Selon la quantité d’eau et le traitement utilisé, la chaux pourra se présenter sous forme de poudre ou de pâte. La première est plus simple à utiliser, mais la seconde est plus résistante et se dessèche moins vite.

En revanche, elle est plus difficile à doser ou à mélanger avec du sable pour préparer du mortier.

Les avantages de la chaux

Entièrement naturelle et résistant bien au feu, le point fort principal de la chaux est sa perméabilité à la vapeur d’eau pour éviter la condensation.

Elle présente également des qualités antiseptiques et évite la prolifération des moisissures dans les endroits humides…sans oublier qu’elle consomme beaucoup moins d’énergie que le ciment pour sa fabrication.

  • La perméabilité

chaux-02

(© CC, Romy Duhem-Verdière)

La chaux absorbe peu l’humidité mais la rejette rapidement : c’est ce qu’on appelle un matériaux « respirant ». Le principal défaut des murs montés au ciment est la remontée de l’humidité du sol par capillarité.

Le ciment étant étanche, cette humidité ne peut s’évaporer et reste dans les murs, provocant la corrosion et le fissurage des matériaux, la moisissure etc. La chaux, au contraire, débarrasse les murs de leur humidité et évite donc les problèmes associés.

  • La plasticité

Les murs s’affaissent naturellement au cours du temps, réagissent aux variations du terrain et autres facteurs. La plasticité de la chaux lui permet de suivre ces mouvements en gardant la cohésion de l’ouvrage, au contraire du ciment qui, en raison de sa rigidité, aura tendance à se briser, créant ainsi des fissures et compromettant la solidité et stabilité de l’ensemble.

  • Ses propriétés désinfectantes

La chaux limite la prolifération des acariens, champignons, salpêtres et mauvaises odeurs. Elle contribue à l’ assainissement de votre environnement de façon naturelle.

  • La diversité des usages

En construction, les utilisations de la chaux sont variées et convient à quasiment tous les types de supports, que ce soiten la paille, la pierre, la terre cuite, le pisée ou autres.

  • L’esthétique

La sensation de douceur et de bien-être que révèle un mur en chaux n’est pas à négliger. D’autre part, si la chaux est mélangée à des sables locaux, elle permet une intégration harmonieuse au terroir et donne un cachet inimitable à la construction.

> Suite : différents types de chaux

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Elle est une des rédactrices historiques de consoGlobe et en connait un vaste rayon sur le développement durable

12 commentaires Donnez votre avis
  1. Le truc c’est que « ballade » et « moto » pour moi c’est antinomique. Moto = utilitaire, c’est tout

  2. En lisant en diagonale votre article, j’ai trouvé une petite aberration dans la page deux de votre article vous parler de peinture à sec (secco) et de fresque (fresco) mais on parle ici à frais couche sur couche (d’où le mot italien à fresco = à frais en français). De plus la chaux aérienne fait sa prise avec CO² et la chaux hydraulique avec l’eau comme le ciment, c’est aussi pour ça que l’on va l’utiliser pour la maçonnerie et les caves humides,… la différence entre la Chaux aérienne (CL), la chaux hydraulique (NHL 2 – 3.5 -5) le ciment blanc et gris sont les différences de température de cuisson. Ce sont les mêmes pierres calcaires sauf qu’elles ont composées de plus ou moins d’argile (impureté) avec celle ci: CL -10% d’argile (la plus pure); NHL entre 10 et 25% d’argile; le ciment banc ou gris + de 25% d’argile.
    Petite info la différence entre le ciment blanc et le ciment gris c’est le carburant pour la cuisson: gaz naturel pour le blanc et carcasse d’animaux, pneus, etc pour le gris.

    Attention, avant on utilisait aussi de la chaux grasse pour rejointoyer les façades des maisons!

    Attention à la pertinence de vos propos lorsque vous souhaitez sensibiliser le grand public.

    Bien à vous,

  3. Bonjour, je vous prie de bien vouloir me renseigner :
    A) Pour la chaux aérienne en pate
    Pour pouvoir avoir un stock de pate de chaux aérienne q ue je peux m’en servir au fur et à mesure selon besoins pour peindre ma maison (puisque ses qualités se seront meilleurs ).
    1) Est-ce que j e peux utiliser la chaux en poudre vendu en sacs( vendu en poudre ,elle est éteinte ?) . Et dans ce cas quelle est la proportion volume d’eau – volume de chaux éteinte en poudre.
    2) Il y a t-il des précautions à prendre sur la date de mise en sac de La chaux éteinte en poudre.
    J’ai pensé à la poudre à la place de la chaux vive pour éviter le tamissage
    B) Pour le badigeon amélioré (avec charge de poudre de marbre), j’entends la colature et le stuc
    Lorsqu’on parle de poudre de marbre impalpable ou fine ou moyenne, ( vous m’excusez) c’est trop qualitatif. La poudre est vendue selon une granulométrie précise (en micron ou en mm). Certes, je pense que la granulométrie est choisie selon l’application c. à d. selon ce qu’on veut . mais pour le stuc et le badigeon amélioré ?
    Merci
    Inalij

  4. Le ciment étant composé de chaux, de silice, d’alumine et d’oxyde de fer, je ne pense pas que l’on puisse parler d’une matière artificielle… Pouvez-vous m’éclairer dans vos propos ??

  5. Bonjour
    Petit rectificatif concernant la fabrication de la chaux.Ce n’est pas un liant naturel puisqu’il est obtenu par calcination du calcaire.
    Par calcination du calcaire autour de 1000°C (CaCO3) on obtient de la chaux vive (Oxyde de Calcium : CaO) et un fort dégagement de dioxyde de carbone (CO2). C’est la décarbonatation.

    La réaction s’accompagne d’une perte de masse pouvant aller jusqu’à 45 % et jusqu’à 15 % de son volume, correspondant à la perte en dioxyde de carbone selon la formulation chimique :

    CaCO3 → CaO + CO2

  6. Bonjour à l’équipe,

    Vous abordez de nombreux sujets intéressants, mais vous ne vous donnez pas la peine de vous relire, d’où nombre de fautes d’orthographe et de contresens. C’est plutôt désagréable.
    Exemples: « Le ciment étant étanche cette humidité ne peut s’évaporer et « rester » dans les murs, provocant la corrosion ». Je suppose que vous avez voulu écrire « reste » dans les murs…
    …tous les ciments, peu utilisable (il manque uns)… Il y en a d’autres dans chacun de vos articles.
    Bien à vous.

    • Alan

      Bonjour Jacques,
      le « s » n’a pas lieu d’être puisqu’il s’agit bien de la chaux et non des ciments. J’ai corrigé la coquille pour « reste ». Je suis la première agacée en constatant des fautes sur un article de presse alors je tiens à apporter une précision. Nous relisons les articles, une à plusieurs fois selon le temps dont nous disposons, et nous les relisons entre nous quand nous le pouvons (pas de CR à consoGlobe !). Néanmoins, des coquilles peuvent se glisser (nous sommes humains et il est plus facile de repérer les fautes dans un texte qu’on n’a pas rédigé, car on sera alors plus attentif à la forme). Sachez que nous n’hésitons pas à corriger les articles si nécessaire après publication si nous constatons un souci dans un article, sur le fond comme sur la forme. J’espère que cela ne vous empêchera pas de nous lire. Bien cordialement.

  7. @Edith : vous pouvez faire des murs à la chaux, par coffrage.

    Moi ma question concerne l’usage de la chaux pour faire des fondations. Est-ce possible, comment ?

  8. J’envisage de faire recrépir une maison en pisé construite dans les années 1890. Je dois faire un choix entre chaux aérienne avec un piquage total de la façade et chaux hydraulique avec un piquage partiel. Quelle est la composition de ces enduits? Quels est celui qui convient le mieux aux façades anciennes pour le pisé? Faut-il poser un grillage servant de support?
    Merci pour vos conseils.

  9. Bonjour,
    Dans peu de temps je dois aménager une nouvelle cuisine et les parties de mur visible son actuellement platré-frotassé avec des irrégularités à supprimer. Comment procéder et avec quel moyen ? Merci de votre conseil.

  10. Bonjour ! Peut-on utilisé la chaux dans un endroit chaud, entre 45 et 50° a l’ombre dans des constructions de maison, a la place du béton ? etc.
    Merci.

  11. Bonjour,

    Peux-t-on faire des murs à la chaux dans une chambre ?
    Et peux-t-on colorer de la chaux ?
    Merci de votre réponse

Moi aussi je donne mon avis