Quand les magasins gratuits font commerce du don

Rédigé par Eva Souto, le 19 May 2014, à 16 h 13 min

Zoom sur un magasin pas comme les autres : le Magasin pour Rien

le magasin pour rien

Le magasin pour rien

L’ambition du magasin pour rien ? Démontrer que nous vivons dans une société où règne l’abondance et où la rareté est une invention d’un système qui provoque le désir des « clients » pour les inciter à une consommation à outrance.

Il s’agit d’amener des objets divers, utiles, en bon état, dont on n’a plus l’usage et qui peuvent servir à d’autres.

Ces objets sont réceptionnés, inventoriés, stockés, mis sur le marché de la solidarité, c’est-à-dire distribués gratuitement à celles et ceux qui passent dans le Magasin pour Rien.

Le magasin pour rienLes visiteurs peuvent emmener jusqu’à 3 objets, sans rien apporter en contrepartie, sans rien payer. Ils n’ont pas besoin de se justifier, de prouver qu’ils vivent sous le seuil de pauvreté : ce seront des pauvres, des moins pauvres, des plus riches…

Rien n’empêche à celles et ceux qui en ont les moyens, de mettre une pièce, un billet dans une « cagnotte solidaire » pour faire face aux frais de location du local et aux menus frais de fonctionnement. Ceci n’est pas une obligation, mais une possibilité.

Les personnes à l’initiative de ce projet veulent à leur manière créer du lien, car pour eux le lien est plus important que le bien. Le magasin est tenu par une femme, embauchée grâce à un contrat aidé de 20 heures par semaines et grâce à quelques bénévoles qui prêtent main forte en cas de besoin.

Des magasins en ligne, une belle vitrine pour faire commerce du don

Nombreux sont les magasins qui fleurissent sur la toile et qui font commerce du don. Des sites, qui mettent des « donneurs » en position de proposer gratuitement les objets dont ils n’ont plus l’utilité… mais qui pour d’autres, auront beaucoup de valeur.

Les principaux sites de dons

don sur internet_consorecupConsoRecup : Affilié à ConsoGlobe, ConsoRecup est le 1er service de don d’objets entre personnes. Un site où tout se donne, sans restrictions : jouets, vêtements, meubles, animaux… Pour cela, rien de plus facile, passez ou chercher des annonces de don dans la ville de votre choix et trouvez vos bonnes affaires !

Alors, pour ou contre ce principe de don ? Avez-vous déjà donné ?

L’économie du don ou la révolte de la générosité

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Eva est passionnée d’écriture. Elle est sensible aux sujets de société, et en particulier, à ceux qui touchent au développement durable, au commerce...

8 commentaires Donnez votre avis
  1. Moi,je donne a Emmaüs.
    et j’en suis contente,trés agréable avec le camion pour ramasser.Je leur demande s’il veulent petit café ont refusé mais trés poli et respect je les apprécie.

  2. attention !!! je ne donne pas d animaux !! ce ne sont pas des objets mais des êtres vivants…

  3. je donne sur site consoglobe : les gens se déplacent et cela des jeunes, des mamans seules, etc…qui démarrent…

  4. Dans la même veine que les commentaires ci-dessous.

    Nous amenons avec notre remorque un canapé cuir chez Emmaüs (Romans-sur-Isère) qui est à 8 km de chez nous au lieu de 3 km pour la déchetterie… soit dit en passant (mais pour les actes écologiques et citoyens, on ne compte pas).

    Arrivés là-bas, on nous dit que ça ne se vend pas assez cher, tient trop de place et que donc cela ne les intéresse pas… Je peux arriver à comprendre l’argument de la place mais je reste étonné de l’argument « on ne pourra pas le vendre assez cher »… Il me semble que l’état d’esprit Emmaüs disparaît avec cet argument.

    Et ensuite il nous propose de le laisser dans leur benne mais par contre c’est payant !!! Alors là les bras m’en sont tombés !!!

    Enfin bref, je suis reparti avec mon canapé direction la déchetterie (car être gentil c’est pas non plus être con !)… Et là comble de l’ironie, le gars de la déchetterie me dit de le mettre de côté car ils permettent à des gens dans le besoin de récupérer ce qui est mis de côté !!!

    Conclusion : J’amène un canapé chez Emmaüs plutôt qu’à la déchetterie pour lui offrir une seconde vie… Et c’est le contraire qui se passe.

    Enfin l’essentiel c’est que mon canapé profitera peut être à quelqu’un… La morale de mon histoire est sauve 🙂

  5. Bonjour à tous, moi je donne depuis des années mais pas à Emmaüs ou plus car c vrai qu’ils « font » les difficiles, MOI JE DONNE AU SECOURS CATHOLIQUE de ma région il ne faut pas être croyant pour donner et je pense que certains le pensent; bref j’y vais 1 fois par trimestre et ils prennent tout… j’ai horreur du gâchis quel qu’il soit et tous ceux qui me connaissent me donnent car ils savent que je donne !!! et comme je fais aussi beaucoup de cactus j’ai besoin de pots c pareil on m’en apporte contre quelques petits plantes TROCONS TROCONS…

  6. chez emmaus c simple : on fait les difficiles limite on m’annonce pas de meuble XIXe? ah ban nan on est pas une déchetterie (ha bon pardon mon meuble de cuisine quasi neuf moderne ca vous intéresse pas?) les livres? non plus trop récent certainement !!! et quand ils vienne limite on leur arracherait un merci !!! bref très peu pour nous !!!

  7. Narzis,
    + 10…!!!

  8. Parlons d’Emmaüs !

    Les déménageurs sont désagréables, font le difficile pour ce qu’on leur donne, ne disent pas merci…

    Revendent à un prix de plus en plus fort.

Moi aussi je donne mon avis