Et si les passoires thermiques étaient interdites de location ?

Et si les logements mal isolés ne pouvaient tout simplement plus être loués ? C’est la proposition choc d’un récent rapport parlementaire.

Rédigé par Paul Malo, le 12 Feb 2019, à 10 h 10 min

Exclure du marché locatif les biens immobiliers les moins performants du point de vue énergétique, c’est carrément ce que propose un rapport parlementaire.

Proposer un parcours de rénovation

Aux grands maux, les grands remèdes ? Alors que chaque geste compte pour que notre planète ne vire pas à l’enfer climatique, une mission d’évaluation et de contrôle de la commission des Finances de l’Assemblée nationale a imaginé une mesure choc pour que les logements arrêtent de laisser fuir l’énergie dans les airs(1).

Et si on excluait du marché locatif les logements mal isolés ? © Billions Photos

En effet,  les députés membres de cette mission se sont penchés sur  les outils pouvant inciter tout un chacun à la rénovation énergétique de son logement. Pour ceux, c’est une refonte totale des mécanismes d’incitation fiscale qu’il faut initier, pour proposer aux ménages un « parcours de rénovation de leur logement ».

Récompenser les efforts, punir ceux qui n’en font pas

Et si cela ne marche pas ? Dans ce cas, les parlementaires ont eu une idée plus qu’incitative : véritablement punitive. Littéralement, interdire de location les logements mal isolés. Une mesure en dernier recours, selon les députés, mais qui permettrait non plus d’inciter les propriétaires à investir dans la transition énergétique, mais carrément de les y obliger.

Lire aussi : Un nouveau pas dans la lutte contre les passoires thermiques

Une idée du même genre avait déjà été étudiée fin 2017 par Nicolas Hulot, elle mais avait été abandonnée avec son départ fracassant du gouvernement : l’instauration d’un bonus-malus portant sur la fiscalité des bailleurs, notamment en modulant la taxe foncière en fonction des diagnostics énergétiques, avec une récompense pour les propriétaires bailleurs ayant fait des efforts de rénovation.

Illustration bannière : Rénovation énergétique des bâtiments – © gopixa
Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




4 commentaires Donnez votre avis
  1. Et c’est une des raisons pour laquelle ils nous cassent les c…… TOUS LES JOURS AU TÉLÉPHONE pour isoler notre maison à 1 Euro ?????????
    Au lieu de voter des loi stupides nos gouvernants feraient mieux de prendre des décisions valables pour laisser un monde propre à nos enfants et petits enfants alors que notre terre court vers une terrible catastrophe……..

  2. bonjour, Si on interdit la location des passoires thermiques, il y aura beaucoup de gens insolvables à la rue…

    Il faut être un bailleur jeune et motivé et à l’aise financièrement pour entreprendre des travaux de rénovation. Des bailleurs qui ont 65, 70 ans ou plus, hésitent déjà à faire des travaux pour eux, trop de soucis de tracas, avec des entreprises qui cherchent à se gaver, alors se compliquer pour les autres…

    Vu le nombre de constructions neuves qu’on a depuis pas mal d’années, le nombre de logements très énergivores sont limités.

    Reste qu’en immeuble locatif, on voit des portes qui restent bloquées ouvertes alors qu’il gèlent, ceci pour laisser entrer les copains comme dans un moulin, alors même qu’il y a une commande d’ouverture de porte dans le logement.

    Il faut voir les comportements de certains.

    Et même dans certaines maisons modernes, lorsqu’on voit des « plafonds cathédrale » à 5 m de haut, ça fait un volume inutile à chauffer où va se loger toute la chaleur, et les habitants se caillent à hauteur d’homme.
    Les escaliers ouverts aussi font que toute la chaleur monte et on a froid en bas donc on chauffe plus. Je ne sais pas comment c’est toléré tout ça avec toutes ces RT qu’on nous sort.

    Et en copropriété, certains bouchent les entrées d’air, ce qui fait que ça aspire plus fort chez les autres, et ils ont froid dans un logement neuf.

    Sans parler des isolations mal finies dans les immeubles neufs et l’air qui arrive à passer sous les plinthes (stimulés par la vmc).

    Et je ne parle pas de la mauvaise gestion du chauffage par méconnaisance.

    Il y a aussi la fameuse recette : « nos maisons sont polluées, il faut ouvrir un quart d’heur »… Déjà lorsqu’on a une VMC fonctionnelle, on n’a pratiquement pas besoin d’ouvrir ou si peu, et un quart d’heure c’est beaucoup trop, on fout l’argent à la poubelle.
    Aérer c’est renouveler l’air, donc, surtout lorsqu’il fait très froid, ouvrir les fenêtres en courant d’air 4 à 5 mn renouvelle tout l’air de la maison et les murs n’ont pas le temps de refroidir.
    Et il y a pire, certains étant effrayé par cette pollution intérieure, laissent ouvert 3 ou 4 heures par jour en plein hiver, même si leur logement est équipé d’une VMC.

    D’autres, par contre qui n’ont pas de VMC, n’ouvrent jamais les fenêtres, même pas deux minutes, alors là, ils respirent toujours le même air qui est super pollué. Eh oui, notre respiration pollue aussi.

    On pourrait enseigner la bonne utilisation d’un logement et du chauffage dans les écoles, car certains n’y captent rien.

    On voit des personnes « en précarité énergétique » qui se plaignent d’avoir froid, mais ont un T shirt décolleté à manches courtes en plein hiver. Moi je chauffe à 20°, maison isolée, mais pas dernier cri, avec bon apport solaire, mais l’hiver je ne m’habille pas comme l’été.

    On peut mettre aussi « l’isolation sur la bête », ce n’est pas cher, et ça permet de chauffer un peu moins.

    D’autres, sous prétexte que c’est bien isolé, donc économique chauffent à 24° et se croient en été, même en plein hiver chez eux : torse nu short et tongs…

    Et les grands logements pour juste une personne, si on ne peut pas changer de logement on réduit la surface à chauffer.

    On peut aussi mettre des rideaux et des doubles rideaux aux fenêtres (très efficaces s’ils sont proches de la fenêtre.

    J’ai isolé plusieurs logements pour des locataires, mais tous n’en ont pas conscience.

  3. Interdire les passoires thermiques cela devrait être le cas depuis de nombreuses années mais avec des gouvernements incapables d’affronter le lobby du BTP …..

    • les normes thermiques des batiments neufs (le BTP) ont été améliorées récemment: la Réglementation Thermique 2012. fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9glementation_thermique_fran%C3%A7aise#La_RT_2012,_r%C3%A9glementation_en_vigueur
      L’améliorer serait en effet nécessaire… et un plan massif d’isolation des passoires thermiques OBLIGATOIRE! Mais avec 6% d’augmentation des émissions de CO2 avec macron, on est mal barré… et ça se dit champion de la terre!

Moi aussi je donne mon avis