Lidl s’engage auprès de Foodwatch à éliminer les hydrocarbures aromatiques des aliments

Les hydrocarbures aromatiques (MOAH) sont un problème récurrent dans l’alimentation, car ils proviennent de la production des aliments et, surtout, de leur emballage. Ces dérivés du pétrole, utilisés notamment pour les couleurs des emballages, peuvent se retrouver dans les aliments et ils sont soupçonnés être des perturbateurs endocriniens et cancérigènes.

Rédigé par Valérie Dewerte, le 5 Oct 2016, à 11 h 10 min

L’ONG Foodwatch lutte dans le monde entier pour que les pouvoirs publics se rendent compte des risques liés à l’industrie agroalimentaire. En l’occurrence, les hydrocarbures aromatiques sont un véritable sujet de débats dans le monde scientifique et présenteraient un risque pour la santé. Ils se retrouvent dans les aliments que l’on ingère au quotidien.

Foodwatch veut alerter les pouvoirs publics sur les MOAH

Si aucun consensus scientifique n’existe à leur sujet, les MOAH sont fortement soupçonnés d’être cancérigènes et d’être des perturbateurs endocriniens. Foodwatch aimerait que ces produits, des huiles minérales, soient interdits ou, tout du moins, mieux contrôlés par les autorités de santé et les pouvoirs publiques. Le groupe a même lancé une pétition qu’il compte rendre au Commissaire européen à la Santé le 19 octobre 2016.

Lidl s’engage à supprimer les hydrocarbures aromatiques

Le distributeur E. Leclerc l’avait déjà fait ; c’est au tour de Lidl de s’engager auprès de l’ONG pour combattre la présence des hydrocarbures aromatiques dans les aliments, présence liée à la migration de ces derniers de l’emballage jusqu’au produit.

Suite à l’interpellation de Foodwatch, Lidl est le deuxième groupe en France qui s’engage -enfin !- contre les dangers des hydrocarbures dans les aliments
précise la directrice générale de Foodwatch France dans un communiqué.

 

Lidl confirme que la migration des hydrocarbures aromatiques issus des huiles minérales vers les aliments existe et que le groupe a identifié le problème depuis plusieurs années, sans pour autant annoncer une action claire et précise pour lutter contre celui-ci. C’est chose faite et c’est tant mieux pour ses clients.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis