Lessives diluées ou lessives concentrées, que choisir ?

Rédigé par Consoglobe, le 15 Jan 2012, à 17 h 55 min

Le marché de la lessive est énorme et évolue régulièrement (1). Sous la poussée de préoccupations écologiques et concurrentielles, les lessiviers poussent les lessives concentrées ou des formules super-concentrées et « innovantes ». Mais que valent-elles comparées aux lessives diluées auxquelles nous sommes habitués ?

Comment vendre plus de lessive en en consommant moins ?

C’est la question qui se pose aux lessiviers : comment éviter les dégâts causés par les détergents tout en continuant à vendre ? Rappelons les données de base qui expliquent pourquoi, « il n’y a pas de lessive propre » :

  • Une famille française consomme en moyenne en un an :  220 lessives par an, soit 26 litres de lessive liquide ou 40 kg de lessive en poudre, 13.000 litres d’eau et 230 kWh d’électricité + 3 à 4 litres de liquide vaisselle + 10 à 20 litres de nettoyant ménager  +10 kg de poudre pour lave-vaisselle.
  • Nous, les Français, nous faisons environ 20 millions de lessives par jour. De quoi tuer l’éco-système d’un étang de 6 hectares et de 1,5 mètre de profondeur.

lessivesPar ailleurs, les lessives normales ne se « bio-dégradent » pas correctement (3). Seules les lessives « écologiques » de certaines marques sont complètement biodégradables  :  par exemple, la formule des lessives de Soluvert, de l’Arbre Vert ou d’Ecovert,  leur permet de se dégrade en intégralité en 28 jours. Ce ne sont pas seulement les tensio-actifs qui sont biodégradés (comme la réglementation l’impose), mais bien l’intégralité de la formule.

Mais au-delà du facteur lié à la composition de la lessive, c’est son conditionnement qui est remis en question.

Un pack de lessive en supermarché = 40 % d’eau

Or plus d’eau, c’est plus de poids à transporter, de carburant et de CO2 dépensés, mais aussi plus d’emballages, plus de place de rangement, … et la tentation d’alourdir la dose quand on met le linge à laver. Les gros conditionnements ont un impact écologique médiocre.

lessive-diluee-concentree

L’impact de l’emballage sur le bilan de la lessive

L’Observatoire bruxellois de la Consommation Durable a fait des calculs très intéressants sur l’impact de l’emballage des lessives (4). La lessive « universelle » est vendue soit sous forme de poudre, concentrée ou pas, de tablettes, liquide ou liquits. Les poudres non concentrées sont souvent emballées dans une boite en carton (5).

  • La lessive en poudre concentrée est vendue dans un sachet plastique (1,35 kg),
  • Les tablettes sont emballées individuellement (film plastique) et regroupées dans un emballage en plastique (2 l) soit dans un emballage constitué d’une poche plastique et d’un suremballage en carton (1,5l), soit encore dans un flacon HDPE distributeur (7 l)

Les principales conclusions de l’étude sont que :

  • Les lessives concentrées, en poudre ou liquide, produisent moins de déchets d’emballage que les lessives non concentrées,
  • Les poudres concentrées en sachet plastique constituent le choix produisant le moins de déchets mais ces déchets ne sont pas recyclables,
  • Les lessives emballées dans du carton produisent des déchets d’emballage plus lourds mais entièrement recyclables,
  • Le poids de déchets d’emballage par lessive augmente au fur et à mesure que le contenu de l’emballage est plus faible,
  • Les tablettes et les liquits produisent moins de déchets d’emballage que les poudres non concentrées. Mais les tablettes génèrent quelques déchets non recyclables (emballage individuel des tablettes).

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




16 commentaires Donnez votre avis
  1. Ces lessives concentrées abiment nos lave-linge – elles laissent des déc hets conséquents – je recjerche donc maintenant les lessives non concentrées – mais lesquelles trouver?

    • On a pas du lire le même article…

  2. bonjour

    Très bien ces explications sur la lessive…mais il manque le volet « prix » et les 2ou 3 lessiviers qui cherchent plus le profit( ententes illicites sur les prix??) que l’écologie, utilisent cette dernière ….pour mieux nous arnaquer
    alors expliquez comment en faisant « plus concentré », le prix du litre de produit actif augmente….pour le consommateur bien sûr..!

    alors faites un peu moins dans l’angélisme !!!pour vraiment informer les consommateurs……..
    Salutations
    g;w

  3. Bonjour,

    La meilleure façon de protéger l’environnement et sa santé c’est de réaliser sa propre lessive au savon de Marseille, le tensio-actif le plus naturel et le plus vieux du monde !
    C’est très simple, efficace, économique et on recycle à l’infini la boite dans laquelle on la stocke, donc plus de déchets plastiques à gérer!
    On peut également combiner cette lessive avec un assouplissant ( le vinaigre, vous inquiétez pas l’odeur ne reste pas), un blanchisseur ( le percarbonate de soude) ou un détachant 100% naturel (le savon noir).
    Pour ceux qui se trouvent dans la région lilloise, je propose des ateliers pour apprendre à réaliser ces recettes et utilisez ces produits miracle, rendez vous surlebazardelili.com.

  4. Bonjour, moi depuis 2 ans je fais ma lessive moi-même savon de marseille + eau + bicarbonate de soude + vinaigre d’alcool (dans ma région l’au est très calcaire) par contre C vrai que pour certaines tâches tenaces (un de mes fils travaille en blouse en grande surface à rempoter les rayons et croyez-moi les conserves bouteilles etc C sale ! et mon autre fils est menuisier et le bois ça salit aussi !) ma lessive bio ne suffit pas ; j’ai donc recours exceptionnellement à une lessive classique concentrée liquide (j’en utilise à peine un bidon par an) je fais environ 250 lessives par an (nous sommes 4 et machine de 6 kgs)
    voilà ET C VRAI QUE LES FAUTES IL Y EN A ! DEJA QUE L ORTHOGRAPHE SE DEGRADE SI MEMES LES SITES N Y ATTACHENT PAS D IMPORTANCE !
    BONNE SOIREE A TOUS VIVDIMANCHE

  5. je suis pour l’écologie face aux lessives (dont les prix sont tous exagérés puisque les fabricants se m’entendent sur les prix) mais je suis contre les FAUTES DE FRANCAIS ET D’ORTHOGRAPHE

    • « puisque les fabricants se m’entendent sur les prix » & « n’avez-vous pas de correcteur ? » mdr

    • il ne faut pas exagérer pour les fautes d’orthographe, la seule faute que j’ai relevée est 1 faute de frappe

  6. Utiliser des boules de lavages ( 12 balles en caoutchouc ) permet de diminuer de 50% la quantité de lessive à ajouter…
    Si vous mettez plus que la moitié, vous endommagerez la machine à laver par le surplus de mousse !

    Et ca marche !

  7. Moi aussi je vais dans une petite boutique Bio en centre ville de Villeurbanne qui fait de la lessive en vrac : on vient avec son bidon, on pompe et ça revient beaucoup moins cher.

  8. Bonjour,

    utiliser les noix de lavage ou les boules de lavage : c’est peut être écolo mais cela ne lave pas grand chose : les tâches restent … donc il faut utiliser autre chose pour les faire partir et à force je ne sais pas si on est très écolo……

    • Annabelle

      Bonjour Sandrine,
      J’ai justement essayé pour la 1ère fois ce week-end d’enlever des taches (en l’occurrence café) avec du savon noir… Verdict : ça marche ! J’ai laissé posé 10 min, frotté un peu et tout est parti 🙂

      Belle journée
      Annabelle

  9. Je fais ma lessive moi même avec les cendres de mon feux de bois, à l’ancienne !!!!
    Il n’y a rien de plus écolo, c’est gratuit, et cela lave aussi bien que des lessives industrielles !!!
    A vous de jouer …

  10. Bravo ConsoGlobe, on apprend aujourd’hui, à la fin de cette article au paragraphe (3), qu’une lessive est biodégradable si elle se décompose en eau et en dioxyde de carbone, « éléments dépourvus d’effets nocifs pour l’environnement ».
    Ce qui revient à dire que le dioxyde de carbone ou CO2 est bon pour la planète ???

    • le CO2 n’est pas toxique en lui même mais trop de ce gaz crée l’effet de serre. La législation actuelle n’oblige qu’à la dégradation des tensio actifs (les molécules qui permettent l’action de la lessive, c’est eux qui lavent vraiment) et non pas les parfums, les colorants, les azurants….

  11. A ma biocoop, on peut acheter sa lessive liquide à la tirette ; il suffit de revenir avec sa bouteille quand elle est vide

Moi aussi je donne mon avis