Les glaciers alpins fondent de plus en plus vite

La fonte des glaciers alpins n’est plus un secret. En revanche, une étude vient de montrer que cette diminution de la masse de glace s’accélère depuis 2003.

Rédigé par Maylis Choné, le 21 Feb 2017, à 10 h 35 min

Les glaciers des Alpes françaises, suisses, autrichiennes et allemandes sont en danger. Une nouvelle étude vient de montrer que cette fonte est de plus en plus rapide depuis 2003.

La fonte des glaciers alpins s’accélère

Des chercheurs glaciologues ont mené une nouvelle étude sur le terrain, afin de mesurer la fonte des glaciers alpins sur six glaciers : le glacier de Sarennes et de Saint-Sorlin en France, ceux de Vernagtferner et Hintereisferner en Autriche et les glaciers suisses de Silvretta et Gries. À travers ce travail publié dans Geophysical Research Letter, ils ont découvert que la fonte est continue depuis 1982, mais s’accélère depuis 2003.

En effet, entre 1982 et 2002, la fonde est de 1,10 mètre par an en moyenne sur l’ensemble de ces six glaciers. Mais depuis 2003, les glaciers fondent de 3 mètres chaque année. Ce phénomène d’accélération s’expliquerait par l’augmentation de l’apport de chaleur emmagasinée par les roches désormais exposées au soleil et situées tout près de la glace.

Des mesures plus précises

Les chercheurs issus des quatre pays de l’arc alpin expliquent également que la diminution des précipitations en période hivernale vient accentuer cette fonde. L’étude a surtout permis de mesurer de manière plus précise les variations de masse sur l’ensemble du massif. Pour la première fois, ils attestent que la fonte est homogène d’un bout à l’autre des Alpes.

Ainsi, grâce à la pose de balises d’ablation destinées à mesurer la fonte sur les langues glaciaires, nous savons désormais que sur les 400 kilomètres constitués par le massif alpin, les glaciers fondent à peu près tous de la même façon : deux glaciers situés à 10 km l’un de l’autre ont 80 % de variations communes. C’est beaucoup plus que tout ce que les analyses menées jusqu’à présent avaient pu calculer.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis