Les 5 dangers qui menacent les océans

Rédigé par Nolwen, le 12 Nov 2013, à 10 h 08 min

Les océans sont mal en point. consoGlobe suit leur évolution depuis des années, oscillant entre alarme et espoir. Un scientifique, médaillé, vient de nous livrer sa vision du futur des mers et océans du globe : selon lui, 5 menaces majeures pèsent sur eux.

Les 5 menaces sur les océans

Jeudi 7 novembre au Musée Océanographique de Monaco, le scientifique Gilles Boeuf a reçu des mains du Prince Albert II de Monaco la Grande Médaille Albert 1er récompensant l’ensemble de son parcours dans le domaine de l’océanographie.

gilles-boeuf

Le scientifique en a profité pour tenir un discours de synthèse qui tiré son savoir et son expérience sur l’avenir des océans, comme un legs inquiétant en guise de bilan d’une riche carrière :

L’état de santé des océans :

fleche-suiteJ’identifie aujourd’hui cinq menaces majeures qui pèsent sur les océans.

  • D’abord la destruction des écosystèmes littoraux dont la Méditerranée est un exemple frappant avec la perte de nombreux territoires tout autour de cette mer,
  • Ensuite il y a la pollution : 55 % des humains vivent aujourd’hui en bord de mer, la plupart des grandes villes sont sur la côte et on ne sait pas encore gérer cet afflux,
  • Puis il y a la surexploitation des stocks : on a retiré entre 50 et 90 % des poissons pélagiques en 15 ans, ce n’est d’ailleurs pas tant le chiffre en valeur absolue qui m’inquiète mais l’accélération observée,
  • Il nous faut prendre garde aussi à la dissémination des espèces invasives,
  • et enfin prendre en compte le réchauffement climatique qui va faire varier le niveau des eaux.

Ces dangers sont également une menace pour l’Homme, a expliqué Gilles Leboeuf :

 « 80 % des ressources sont aujourd’hui détenues par 20 % de la population, c’est intenable. De nombreuses autres découvertes fondamentales en médecine humaine ont été effectuées grâce à l’étude des invertébrés marins qui sont en train de disparaître.

La perte de la biodiversité marine nous prive aussi de ressources pharmaceutiques : près de 25.000 molécules d’intérêts (immunosuppresseurs, antibiotiques…) proviennent des océans. Qu’en sera-t-il demain ? »

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Fan de consoGlobe depuis longtemps, j'apprécie de contribuer à son incroyable richesse de temps en temps pour redonner un peu de ce qu'il m'apporte : une...

4 commentaires Donnez votre avis
  1. Quand l’homme vas t’ il comprendre ?
    Quand il sera trop tard ? !!!!
    Nos mers et nos océans ne sont pas des poubelles.
    Quelles poissons allons nous donner a nos enfants.
    Demandons sa aux insensées !

  2. Absolument d’accord avec vous et je salue ces hommes et ces femmes qui en biologie marine ne cherchent qu’à nous montrer le bon chemin pour la sauvegarde de nos ressources naturelles. Sans nous alarmer, ils espèrent seulement faire prendre conscience à tous de l’intérêt que nous avons de nous préserver de cette nouvelle menace qui pèse aujourd’hui sur un avenir trop proche…

    • c meme pas vrai

  3. Sans la vie des océans, pas de vie !
    A nous d’être attentifs et vigilants…
    B

Moi aussi je donne mon avis