Le prochain hiver sera-t-il ‘le plus froid depuis 30 ans’ ?

Un vortex polaire va-t-il engendrer une vague de froid intense l’hiver prochain ? L’étude sur laquelle repose cette affirmation semble avoir été surinterprétée.

Rédigé par Paul Malo, le 26 Sep 2019, à 10 h 10 min

Une étude météorologique britannique annonce un hiver glacial en janvier et février prochains. Mais est-ce vraiment crédible ?

Une explosion de neige l’hiver prochain ?

En juin 2019, on aura enregistré les chaleurs les plus élevées jamais constatées pour cette période de l’année, et ce dans le monde entier. Quant à l’été qui vient de s’acheter, il aura été le troisième le plus chaud de l’histoire en France, derrière 2003 et 2018.

Peut-on pour autant imaginer que l’hiver à venir sera à la mesure de cette vague de chaleur ? Pas si sûr. Pourtant, la presse anglaise parlait il y a peu du retour d’un vortex polaire, surnommé « La Bête de l’Est ».

Des tempêtes de neige en prévision © Zoran Ras

Si l’on en croit les experts météo outre-Manche, ce vortex polaire pourrait provoquer l’un des hivers les plus froids de ces trente dernières années. L’an passé, il aurait entraîné des températures atteignant les -14ºC et des chutes de neige dépassant les 50 centimètres. Cette fois, le Mirror parle sur un ton catastrophiste d’une véritable « explosion » de neige dans les prochains mois, en reprenant une étude prévisionnelle statistique réalisée par des chercheurs de l’University College of London(1).

Impossible de prévoir précisément six mois à l’avance

Les chercheurs parlent en effet de « températures plus froides que la normale en janvier-février 2020 ».

Pour autant, il ne faut sans doute pas prendre ces affirmations à la lettre : en effet,  selon les estimations, il n’y a en réalité que « 57 % de chance que les températures soient plus froides qu’en 2018 » l’hiver prochain. Soit à peine plus d’une chance sur deux. Cette étude aurait donc été surinterprétée par le journal britannique.

On espère quand même la neige pour cet hiver ! © Edwin Butter

Plus largement, un tel phénomène particulier ne peut pas être ainsi prévu. En effet, en réalité, l’arrivée d’une vague de froid ne peut s’anticiper que deux semaines à l’avance. Météo France travaille actuellement sur les prévisions allant d’octobre à décembre prochains.

Quant aux prévisions saisonnières que les météorologues français réalisent, si elles peuvent se projeter à six mois, elles ne sont absolument pas en mesure d’indiquer avec précision les tendances météo d’une saison.

Illustration bannière : Va-t-on tous se transformer en bonhommes de niege cet hiver ? – © joel.221b

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis