Le lierre, son utilité et comment le maîtriser

Le lierre a des propriétés insoupçonnées notamment celle de limiter la hausse des températures d’une maison entière. Venez découvrir ici pourquoi le favoriser et comment l’entretenir.

Rédigé par Julien Hoffmann, le 3 Dec 2018, à 17 h 10 min

Le lierre est encore une plante mal comprise que l’on croit être un parasite envahissant qui dévore tout sur son passage. La réalité est bien loin de cette image d’horreur et l’on voit de plus en plus d’actions et d’aménagements qui lui font la part belle… À juste titre !

Le lierre pour mieux maîtriser les températures

Le lierre (Hedera helix) est une plante robuste qui peut couvrir une maison entière aussi sûrement que des arbres dans la nature.

lierre

Lierre grimpant sur une treille © Tata.Ya

Son feuillage persistant, similaire à un mur végétal, permet alors de limiter la hausse des températures dans le logement puisqu’on estime qu’il absorbe 28 % du rayonnement lors d’une journée d’été. Rien que ça ! L’évapotranspiration de ses feuilles (la perte d’eau due à la chaleur) engendre également une baisse des températures à l’extérieur.

Parallèlement, une fois que le lierre est en place, ses feuilles robustes, souvent nombreuses et sur plusieurs niveaux de profondeur, jouent également un rôle tampon contre le vent et donc le refroidissement du logement.

Enfin, quel que soit le support choisi pour faire grimper votre lierre, il est bon de savoir qu’il le protégera des rayons UV autant que des intempéries ce qui lui donnera une plus longue durabilité dans le temps. Et il protégera aussi votre mur des… graffitis !

De la biodiversité dans le lierre ?

Dans la nature, le lierre poussant sur le tronc des arbres s’arrête au niveau du houppier (branches), ne créant ainsi aucune concurrence entre lui et le végétal hôte, sauf quand ce dernier est affaibli ou malade. Il n’en ira certainement pas de même avec votre maison, mais cela nous indique surtout que le lierre n’est pas un parasite sinon il envahirait tout l’arbre.

Loin s’en faut en réalité. Il abrite énormément d’animaux de toutes tailles jusqu’au hibou moyen-duc s’il est assez développé ! Papillons, merles, écureuils et bien d’autres animaux y trouveront de quoi s’abriter, se reproduire ou se nourrir.

Lierre en pleine floraison © sasimoto

Pour remplir son rôle d’incroyable agent favorisant la biodiversité, le lierre est une des rare plante à avoir sa floraison aussi tard dans l’année (de fin septembre à fin octobre voir novembre), donnant ainsi de quoi manger aux pollinisateurs alors qu’ils n’ont plus rien d’autre à se mettre sous la dent.

Les fruits se formant ensuite en février, ce qui est également très rare, permet à de nombreux oiseaux de trouver de quoi manger à un moment difficile de la mauvaise saison.

Entretien du lierre

Le lierre est une plante rustique, une fois installé par chez vous, il n’aura presque plus besoin de votre aide. Mais, plus important, son entretien ne nécessite pas de « prendre des gants » dans tous les sens du terme.

Taillez-le une à deux fois par an au printemps selon sa vigueur et prenez le temps de regarder comment il grandit. Le lierre, comme la majeure partie des plantes, va certainement chercher un maximum de lumière. Partant de ce constat et en observant bien le vôtre, taillez-le de manière à bien le canaliser et lui donner l’orientation que vous souhaitez.

En matière d’arrosage seule la pluie suffit mais lui appliquer un paillage pourra l’aider à pousser plus rapidement et à mieux résister à la sécheresse. S’il manque vraiment de vigueur, vous pouvez également lui apporter du fumier sous le paillage au printemps.

Si jamais votre lierre atteint une certaine hauteur, n’oubliez pas de nettoyer vos gouttières pour éviter qu’elles s’engorgent de feuilles.

Faites attention aussi qu’il ne se faufile pas sous les tuiles du toit qu’il risquerait inexorablement de soulever…

Et surtout surtout ! Ne le laissez pas s’enraciner non pas dans le sol mais directement dans un mur car au fil des années ces racines vous le lézarder voire le disloquer…

lierre

© conrado

Le lierre se fixe sur une grande gamme de supports à l’aide de ses ventouses. On peut souvent croire qu’il « abîme » un mur par exemple, mais en réalité il n’en est rien, il est juste compliqué de le nettoyer. Étant donné que le lierre protège les murs justement, peut-être est-il malin d’en faire pousser sur votre façade plutôt que d’investir dans un nouveau crépis ou une nouvelle peinture…

Dompter votre lierre avec des supports

Pour bien faire pousser votre lierre sans le laisser s’accrocher à vos murs, il existe des treillages.

Treillages de bois

Ils ont une durée de vie de plus en plus longue et donnent un côté naturel. Leurs dessins géométriques variés contribuent au design.

En éloignant le treillage de bois de la façade, un courant d’air s’engouffrera entre les deux créant une circulation d’air et augmentant la longévité du treillage.

Treillages métalliques

Conçus avec des métaux anticorrosion, ils ont une durée de vie supérieure. Il est conseillé de choisir des matériaux de couleur claire pour éviter que le support ne devienne trop chaud.

Cordes

Elles ont une très bonne adhésion, sont faciles d’emploi, économiques, esthétiques, mais ont une durée de vie très courte.

Lierre grimpant sur câble acier © Ammak

Câbles et fils d’acier

Ce type de câble permet d’orienter tout votre lierre surtout si vous souhaitez lui donner une forme particulière. Ils permettent d’imaginer une structure très haute grâce à leur haute résistance.

Comment en finir avec votre lierre

Le nettoyage de vos façades ou de n’importe quel support où un lierre aura poussé n’est pas une chose facile si l’on s’y prend mal.

Si vous souhaitez en finir avec votre pied de lierre, ce ne sera pas bien compliqué. Tout d’abord, coupez le pied de la plante et immédiatement (certains lierres peuvent survivre pendant des années même avec le pied coupé) rabattez-le en le tirant depuis le haut jusqu’au niveau du sol, et en coupant toutes les sections des plus grandes au plus petites.

Si le lierre est vraiment vieux, vous pouvez bâcher pour garantir l’efficacité de la démarche. En règle générale il n’est pas bien compliqué d’en finir, mais restez vigilant en coupant chaque éventuelles repousses.

Le nettoyeur jet d’eau haute pression est certainement la meilleure solution. Privilégiez les saisons humides pour vous y attaquer de cette manière.

Illustration bannière : Lierre sur une façade – © mubus7
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



20 ans de fascination pour la faune sauvage allant d’expériences professionnelles telles qu’un programme européen de réintroduction ou le travail en...

7 commentaires Donnez votre avis
  1. Sofabeds, Recliners – Upholstery at B&M Stores

  2. Bike Reviews, Cycling Routes, Race News – BikeRadar

  3. zum Partnershop …

  4. Defending-Champion Cowboys Have Week 1 Sack Party in Pittsburgh

  5. Tout sur le lierre dans les deux derniers numéros de La Hulotte, N° 106 et 107. Ce petit magazine est trop génial ! Pas une page de pub, des explications claires et très intéressantes, des dessins précis et d’une grande beauté, de l’humour à toutes les pages. Ces petits livres se gardent longtemps car ils sont indémodables.

    • Julien Hoffmann

      Bonjour !

      Là je ne peux que aller dans votre sens si ce n’est qu’en plus je dirais qu’il ne faut pas hésiter à s’abonner pour soutenir la démarche et être sûr sûr que La Hulotte soit pérennisée 🙂

  6. Cheap Gifts For Groups | POPSUGAR Smart Living

Moi aussi je donne mon avis