Le frelon asiatique, le prédateur de nos abeilles

Rédigé par Aurore, le 19 Jun 2011, à 10 h 28 min

Les abeilles victimes du frelon asiatique

Le frelon asiatique représente un réel danger pour les abeilles françaises. Pourquoi ? Parce qu’il a pour habitude de nourrir ses larves avec des insectes et notamment des abeilles.

C’est donc un redoutable insecte tueur d’abeilles, qui n’hésite pas à s’attaquer aux ruches de ces dernières afin de les détruire. Et cette espèce est très efficace en matière de destruction d’abeilles puisqu’on estime que seuls 10 frelons asiatiques sont nécessaires à la destruction d’une ruche entière d’abeilles.

Un coup dur pour l’apiculture française qui souffre déjà depuis plusieurs années d’une diminution importante du nombre d’individus présents dans les ruches.

La faute aux pesticides sans doute ou encore à un virus inconnu. Quoi qu’il en soit, les abeilles ont un rôle important à jouer en termes de biodiversité dans notre monde, et la disparition totale de ces insectes serait une bien mauvaise nouvelle.

Aujourd’hui, il est recommander d’être très vigilants concernant les nids de frelons asiatiques. Ces nids sont construits en hauteur, souvent avec de la terre, et il est préférable de les détruire entre le début du printemps et le mois de septembre, afin de limiter la reproduction.

Si le nid est vide, inutile de le détruire puisque les frelons asiatiques n’utilisent jamais deux fois le même nid. Quant aux pièges, mieux vaut les éviter : leur efficacité n’est pas reconnue et ils favoriseraient même la prolifération des frelons. Il faut mieux appeler le Muséum d’Histoire Naturelle qui se chargera de l’opération de destruction.

En attendant, reste aux Français à soutenir l’apiculture, en installant des nids et des ruches près de chez eux par exemple !

Illustration bannière : Frelon asiatique – © ENRIQUE ALAEZ PEREZ Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Entre magazines, romans et presse générale, je suis une passionnée de l'information, qu'elle soit sérieuse ou décalée ! Consommer durable n'est pas qu'un...

12 commentaires Donnez votre avis
  1. Avec l’apiculteur que j’aide on les piège avec du jus de pomme (au bout de trois jours il fermente et ça les attire) qu’on met dans des bouteilles sous les ruches et où on aménagé une ouverture par laquelle ils peuvent entrer mais pas sortir.
    C’est tout et c’est efficace, alors pourquoi dire qu’il ne faut pas les piéger ?
    Quand on les voit se saisir de l’abeille et après la décortiquer sur une branche pour en manger le thorax, on n’a pas envie de laisser faire !

  2. l faudrait une vraie une prise de conscience et des actions réelles et rapides ( il faudrait un arrêté), même signalés dans les mairies , aucune destructions de nids sont faites (à ma connaissance dans plusieurs communes du Morbihan).
    Si rien n’est fait, nos abeilles vont disparaître (nous avons peu d’espoir pour nos ruches à la saison prochaine…), ce qui fait peur aussi pour les conséquences ( baisse énorme de la pollinisation).

    • En Vendée sur Commequiers la destruction des nids est prise en charge pas la communauté de commune, il faut que ce soit pareil ailleurs, encore faudrait-il avoir des politicards vraiment responsable et qui se préoccupe d’autre chose que d’eux même !

  3. Il faudrait une vraie une prise de conscience et des actions réelles et rapides ( il faudrait un arrêté), même signalés dans les mairies , aucune destructions de nids sont faites (à ma connaissance dans plusieurs communes du Morbihan).
    Si rien n’est fait, nos abeilles vont disparaître (nous avons peu d’espoir pour nos ruches à la saison prochaine…), ce qui fait peur aussi pour les conséquences ( baisse énorme de la pollinisation).

  4. les abeilles son menacer

  5. A CORCOUE SUE LOGNE(44650)notre PREMIER ADJOINT NE DOIT PAS LE SAVOIR SUITE A UN ARTICLE DE OUEST-FRANCE LE 23/09/2014.
    ALORS QUE J’AI FAIT DETRUIRE UN NID DE FRELONS QUI SE SITUE A MOINS DE 300M DE LA MAIRIE.
    JE L’AI SIGNALE ET PAS LA MOINDRE REPONSE.
    MERCI DE LES PREVENIR.VOUS SEREZ PLUS PERSUASIF QUE MOI.

  6. kjlj

  7. pourquoi ne pas nous montrer la réalisation de ces pièges à frelons ou autre
    merci
    C.R.

    • Une bouteille en plastique avec son bouchon sur laquelle on a fait une petite croix sur le côté avec un cuter puis rabattu les bords créés en appuyant vers l’intérieur (ce qui fait un antiretour) et un peu de jus de pomme au font, bouteille couchée sous ou à proximité de la ruche au bout de trois jours ils sont attirés par la fermentation et se noient dedans, ça n’attire pas les abeilles, par contre on piège ainsi également quelques guêpes (hélas) …

  8. en gironde, nous avons bcp de ces frelons asiatiques.
    dans ma commune, la mairie a distribué des pièges en mars
    avec un mélange de bière brune, de vin blanc et de sucre de canna ou sirop de fruit rouge m’a permis de piéger en moins d’une quinzaine de jours plus de 30 de ces frelons
    en ce moment je n’en piège plus mais le plus important c’est de la faire en début de printemps afin de piéger un maximum de reine

    • en Finistère, Bretagne sud, l’an dernier, après avoir été inquiétée par des frelons asiatiques installés sous le toit,l’année précédente, j’ai posé 2 pièges faits d’une bouteille d’eau (haut, coupé à 20 cm du col et retourné à l’envers dans le bas de la bouteille) rempli du mélange exacte de Caro, et accrochés dans 2 arbres à hauteur d’homme à 100 m d’écart dans le jardin, en février: j’ai attrapé une reine et 3 tonnes de mouches bleues. je n’ai pas revu de frelon asiatique cette année. mais je recommencerai l’an prochain car il faut piéger la reine avant qu’elle ne fasse le nid et ponde la colonie !voir LA HULOTTE pour tout savoir

    • Une vidéo reçu par courriel nous a permis de faire 3 pièges à frelons. Nous en avons capturé une bonne centaine.

Moi aussi je donne mon avis