Comment agir concrètement pour aider les crapauds

Comme l’ensemble de la biodiversité, les crapauds ne sont pas particulièrement à la fête en ce moment. Et ce n’est pas qu’une question de température et de sécheresse, c’est aussi surtout une question d’activités humaines. Venez apprendre ici comment leur donner un coup de patte comme à tous les autres batraciens !

Rédigé par Julien Hoffmann, le 19 Mar 2020, à 18 h 00 min

Avec le printemps qui arrive, c’est le début de l’effervescence chez les crapauds (Bufo bufo). Ils vont tous commencer à se diriger dès que faire ce peut, vers la mare où ils sont nés afin de se reproduire : objectif la survie et la continuité de l’espèce. Mais le monde est devenu rude pour les espèces sauvages comme les amphibiens et un peu de votre aide sera la bienvenue.

Comment venir en aide aux crapauds ?

Une étude a démontré(1) (et d’autres l’ont précisé) que 30 % des femelles adultes et 30 % de mâles mâtures mourraient lors de la traversée d’une route fréquentée à hauteur de dix voitures par heure.

Lutter contre les collisions routières

Si de nombreux charognards et autres petits carnivores comme le putois, se régaleront des cadavres, il n’en reste pas moins que c’est là un taux de mortalité énorme pour une espèce certes commune mais tout de même sous pression humaine.

crapauds

La reproduction chez les crapauds est parfois… brouillonne © MH STOCK

Plusieurs associations travaillent à inciter les collectivités locales, départementales et régionales à déployer des dispositifs tels que des crapauducs (pour faire traverser les crapauds sous la route) ou des filets anti-franchissement.
N’hésitez pas à vous tourner vers ces initiatives locales pour les appuyer, vous aiderez à protéger et sauvegarder des milliers de crapauds !

Le printemps 2020 s’annonce peut-être bien pour les crapauds : avec les mesures de confinement on peut espérer moins de crapauds écrasés sur les routes ! Par contre les rassemblements étant interdits bon nombre d’actions d’aide aux crapauds le long des routes sont d’ores et déjà annulées.

Installez des abris dans vos jardins

De simples tas de bois mort laissés sur place année après année permettront aux crapauds d’y trouver fraîcheur et humidité nécessaires à leur survie.

Il en va de même avec des tas de pierre que vous pouvez même ériger de manière esthétique en pierre sèche par exemple, qui offriront aux crapauds des abris pour passer l’hiver.

Dans un cas comme dans l’autre, il n’est pas de mise d’y aller avec le dos de la cuillère. Réalisez des « tas » d’un mètre cinquante de diamètre et de 60 à 80 cm de haut pour être plus attractif pour les crapauds.

Comment reconnaitre une grenouille d’un crapaud ?

Observez la peau : celle du crapaud est sèche, épaisse et pleine de verrues, celle de la grenouille est humide, fine et lisse.

Éliminez les pesticides

Aussi sûrement que le hérisson, le crapaud est extrêmement sensible aux produits chimiques que vous devez dès lors tout bonnement proscrire chez vous.

Il ne s’agit pas là de « raisonner » leur utilisation mais bien d’arrêter totalement de les utiliser car les crapauds seront parmi les premiers animaux à en souffrir.

Laissez pousser l’herbe

Si vous êtes possesseur d’un verger, d’un terrain quelconque ou même d’une forêt, vous pouvez agir plus franchement encore pour les crapauds en laissant pousser l’herbe plutôt qu’en la fauchant ou en la tondant régulièrement.

Les herbes hautes ou semi-hautes permettent aux crapauds de se déplacer plus discrètement et donc d’éviter les prédateurs qui pourraient s’en régaler, mais aussi de se déplacer tout en restant au frais… Pour des animaux qui vivent en milieu aquatique c’est essentiel !

Lisières, talus et autres bordures sont autant d’endroits idéaux pour laisser faire la Nature.

crapauds

Routes et tondeuses ne font pas du tout bon ménage avec les crapauds © Marco Maggesi

Installez une mare, même provisoire

Les mares apparaissent de bien des façons différentes comme par exemple lorsqu’un arbre se déracine et laisse un énorme trou en tombant : le trou se rempli d’eau et devient une mare.

Ces mares, et d’autres, peuvent être remplies toute l’année selon les climats ou les précipitations annuelles ; mais elles peuvent aussi se vider une fois arrivées à l’été. Tout ceci n’est pas foncièrement un problème pour les crapauds qui s’adaptent à la chose, au bout des quelques années nécessaires à ce batracien pour intégrer toutes les possibilités d’un site.

L’humain souhaitant cependant tout gérer, l’apparition de mares naturelles se fait plus que rare. Vous pouvez donc imaginer laisser un trou se remplir quitte à ce qu’il se vide une fois le mois de juin arrivé ou alors aller un peu plus loin et créer une mare de toute pièce.

Et si un jour des crapauds arrivent chez vous, vous pourrez vous dire que cette espèce « parapluie » présente dans votre jardin est la garantie qu’il se porte plutôt bien !

Illustration bannière : Crapauds communs © Michal Pesata

Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis