Protéger le bois avec une lasure écologique et naturelle

Les produits d’entretien du bois sont très efficaces, mais voila, ils sont très souvent chimiques et bien peu naturels. Pourtant, la nature est de notre côté. Il est par exemple possible de réaliser des produits comme une lasure écologique : avec des produits naturels, sans chimie de synthèse.

Rédigé par Jean-Marie, le 5 Apr 2019, à 16 h 45 min

Les traitements à l’huile

Les huiles, tout comme les cires, offrent une bonne protection de surface aux bois contre l’eau et les salissures et offrent une bonne résistance dans le temps. Les huiles, comme celle du lin imprègnent la couche superficielle du bois tout en le laissant respirer.

Une fois appliquée, les molécules d’huile de lin pénètrent doucement dans le bois, saturant les pores. Le bois devient alors hydrofuge mais demeure perméable à la vapeur d’eau. Il devient également résistant aux tâches et à la poussière.

Les huiles s’appliquent en couches fines avec un pinceau large et fin, genre spalter. Certaines huiles ont tendance à brunir le bois. On utilise généralement de l’huile de lin additionnée d’essence de térébenthine et des siccatifs sans plomb.

lasure écologique

© Miriam Doerr Martin Frommherz

Il existe des huiles dures destinées à résister aux chocs et utilisées pour les parquets, les meubles de jardin, les terrasses, les plans de travail. Avec ce traitement, le bois huilé ne brille pas et ne glisse pas, il prend un aspect brut et mat sans afficher de film en surface comme avec un vernis ou une lasure. On peut colorer les huiles pour teinter le bois en profondeur, plus qu’avec une lasure à la cire

Les huiles n’écaillent pas et ne cloquent pas. Pour remettre le bois à neuf, un nettoyage vigoureux et une nouvelle couche d’huile suffisent, pas besoin de poncer.

La lasure à l’huile de soja

La lasure à l’huile de soja sert en extérieur et en intérieur en donnant au bois un aspect satiné. Micro-poreuse, sans charge électrostatique, elle ne contient pas de siccatif ni de solvant. Ses ingrédients sont naturels : alkyle d’huile de soja, pigments minéraux, etc.

Il existe aussi des lasures à base de goudron végétal, qui servent surtout pour protéger les bois en contact avec le sol, en extérieur, comme les terrasses, les piquets, les clôtures, ou les colombages. Ce genre de lasure coûte environ 8 à 9 euros le litre et il faut 1 litre pour 12 m².

Une lasure à l’huile de lin et à la térébenthine

Vous pouvez  réaliser vous-même une lasure de ce type en mélangeant une dose d’huile de lin à 1/2 dose d’essence de térébenthine, qui sert de diluant végétal. C’est cette dernière qui va aider l’huile de lin à bien pénétrer dans le bois.

Variez les proportions selon la dureté du bois à protéger. Si vous voulez traiter un bois dur comme le chêne par exemple, mettez une plus grande proportion d’essence de térébenthine.

N’oubliez pas de mettre des gants pour l’utilisation car l’essence de térébenthine peut brûler la peau.

Le sel de bore

Le sel de  bore est incolore et hydrosoluble. Il sert pour protéger le bois des xylophages et des champignons. Il est tout indiqué pour les charpentes et les ossatures. Mais il est inefficace contre les termites.

Après plusieurs années les lasures et les vernis peuvent s’écailler. Il est temps de re-poncer le bois pour refaire le traitement.

Quelles lasures naturelles et écologiques choisir ?

Plusieurs fabricants proposent des produits naturels pour les meubles et surfaces en bois : on pourra chercher des lasures écologiques auprès de Auro, Biofa, Biopin, Livos, Lasural de chez Natura, L’Arbre de Noé… Renseignez-vous !

Illustration bannière : Traitement du bois – © Mauritius Martin
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

9 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour,

    Le saviez-vous ?
    Il y a un composé CHIMIQUE super dangereux dans l’eau du robinet: le dihydrogène d’oxygène

  2. Bonjour,
    j’ai rénové dernièrement un secrétaire du 18ème siècle qui a été fini avec une lasure à la bière. Le bois était super protégé, mais la lasure en elle-même n’a pas très bien vieilli. Du coup, j’ai tout poncé… et appliqué de la cire d’abeille. Le résultat est super !!! Quelques photos sur mon blog : wwwLleszebrures.fr

  3. Bonjour a tous si un de vous peut me communiquer la recette comment faire sois meme sont saturateur bois a bas prix.je vous remercie d avance.c est pour une terrasse exterieur de 120 metres carré, elle a deja etait saturé au starwax haute protection ya deux ans.j attend vos recettes.Marthe.

  4. Bonjour,

    Je reviens avec mon habitude de corriger les fautes d’orthographe récurrentes, c’est-à-dire qui reviennent sans cesse:
    volatiles: ce sont les poules et autres oiseaux. Il faut écrire « volatils », sans e.
    Une tâche est un travail. Il faut écrire « tache » sans accent.
    On écaille un poisson, mais la peinture « s’écaille ».
    Bien amicalement.

  5. du pont-nemour lasure au téflon

    huile de lin m^me avec un véhiculant ne pénètre pas dans le bois. La tenue de cette composition T + H et S moins d’un an . Vous voulez parler d’écologie et pas chère cela a existé et c’est toujours faisable et avec un seul élément c’est ainsi que fessaient les menuisiers il y à 150 ans.

    Bondex vous vend sa marque pas le produit…

  6. Bonjour,

    Votre article me fait réagir parce que vous parlez de lasures de type acrylique et lasures glycéro. Dans les 2 cas nous sommes en présence de produits issus de la chimie de synthèse. Acrylique c’est certes diluable à l’eau mais la résine acrylique qui fait office de liant est un produit de synthèse. Il ne faut pas faire l’amalgame aujourd’hui entre « écologique » et « naturel ». Aujourd’hui la plupart des produits se revendiquent écologiques (parce que diluables à l’eau et sans beaucoup de COV) mais ça reste des produits issus de la chimie de synthèse.
    Pour qu’un produit soit considéré comme naturel il faut qu’il y ai au minimum 95% de composants naturels. Vous citez BONDEX (grand groupe chimique)et NATURA (filiale d’un petit fabricant industriel, vous oubliez de citer des pionniers dans les peintures naturelles comme (alphabétiquement) AURO, BIOFA, BIOPIN, LIVOS etc… BIOFA fait des lasures à l’huile depuis près de 40 ans, et des lasures à l’huile en phase aqueuse depuis plus de 15 ans, certainement avant BONDEX qui se dit être le premier!

    Cordialement

    • Je ne remets pas en cause tout ce que dit Thierry mais personnellement j’ai utilisé le BONDEX en 1970, si je ne m’abuse cela fait plus de 15 ans!!

  7. Bonjour,
    Savez-vous si faire une lasure uniquement avec de la bière, sans pigment (pour ne pas teinter le bois), protège aussi le bois ?
    Merci.

  8. Bonjour,
    Je commande régulièrement depuis 4 ans à un petit fabricant local Codève qui propose des produits de haute qualité pour les professionnels à des prix plus que raisonnable. Il on l’air de bien connaitre leur métier et sont de très bons conseils (ils existent depuis 44 ans). L’équipe et particulièrement sympathique et toujours disponible. Les livraisons se font le jour même et tous les produits sont en stocks sans risque de rupture. J’ai acheté des vitrificateurs, saturateurs, lasures et des teintes. Rien à dire sur le résultat, je recommande sans réserve…

Moi aussi je donne mon avis