La semaine de l’industrie parie sur l’écologie

La septième édition de la semaine de l’industrie met l’accent sur l’écologie. Cette alliance est l’avenir du secteur industriel, secteur en léger redémarrage en France ces dernières années. L’occasion de faire le point.

Rédigé par Maylis Choné, le 21 Mar 2017, à 10 h 25 min

Cela fait sept ans que la semaine de l’industrie permet de faire un tour d’horizon de ce secteur, qui a subi la crise de plein fouet et qui tente aujourd’hui de se relever.

L’industrie cohabite avec l’écologie

Cette année, la semaine de l’industrie se décline autour du thème « L’industrie, c’est aussi écologique ». L’occasion pour les Français de mieux connaître ce secteur, fortement touché par la crise économique, mais qui aujourd’hui se relève et marque des points de croissance. Les manifestations organisées cette année dans le pays mettent en lumière les initiatives écologiques et les efforts pour accentuer la place de l’environnement dans ses projets à court, moyen et long terme. De nombreuses entreprises lancent en effet leur transition écologique.

Visites d’établissements de formation ou d’entreprises, interventions dans les lycées : près de 2.400 événements sont prévus, pour permettre au public et aux jeunes en particulier de (re)découvrir un visage dynamique du secteur. Car aujourd’hui, l’industrie est en croissance et recrute dans de nombreux métiers. « Il y a des emplois disponibles dans l’industrie » et « de la place pour tous », à tous les niveaux de formation, explique Christophe Sirugue, secrétaire d’État à l’industrie.

Un secteur en croissance

De 80.000 à 100.000 recrutements par an d’ici 2020 sont attendus dans l’industrie. Le secteur se porte mieux depuis deux ans et enregistre un nombre d’ouvertures d’usines plus important que celles qui ferment. Les 40.000 pertes d’emploi ne sont pourtant pas encore compensées.

Lire aussi : Métiers de la biodiversité : les débouchés ne sont pas dans la nature

La première à monter sur le podium est l’industrie pharmaceutique (+12,9 %). Viennent ensuite les produits électroniques, informatiques et optiques (+7,2 %), puis le raffinage (+5,2 %) et l’automobile (+5 %). La croissance de la production de l’industrie manufacturière a été de 1, 8 % en 2015. C’est la première vraie progression depuis 2011, selon les chiffres de la DGE (Direction Générale des Entreprises). La France arrive deuxième en Europe de l’Ouest, derrière l’Espagne (+4 %).

Illustration bannière : semaine de l’industrie – © style-photography Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis