La meilleure manière d’isoler un parquet

Rédigé par Alan, le 7 Jan 2013, à 17 h 00 min

L’isolation n’est pas forcément là où on l’attend. Par exemple, on ne penserait pas forcément au parquet. Il est pourtant sujet aux courants d’air, de quoi donner froid aux pieds.

Des courants d’air sous le parquet : isolation nécessaire

parquetJamais il ne viendrait à l’idée de laisser les fenêtres grandes ouvertes quand le froid règne à l’extérieur et que le chauffage fonctionne.

Mais si vous avez des lattes de planchers posées au sol, l’équivalent se fait peut-être sans que vous ne le sachiez. En effet, l’air froid circule naturellement sous le parquet et les petits espaces entre les planches sont autant de minuscules fenêtres laissant passer les courants d’air.

> De quoi économiser 100kg de Co2 et 30€ par an 1 rien qu’en bouchant les trous.

 

Isoler le parquet à l’aide de joints en boudins

parquetDans l’idéal, il faut penser l’isolation du plancher avant l’installation du parquet. Si vous pouvez encore le retirer pour isoler, faites-le. Dans le cas contraire, il s’agira alors de combler les rainures entre les planches.

Vous pouvez trouver pour cela des joints conçus à cette intention (comptez environ 30€ pour un rouleau de 40 mètres). Cette solution est idéale si les jointures sont assez larges, et plusieurs épaisseurs sont disponibles. Une fois posés, ces joints résistent bien et sont plutôt esthétiques. En outre, la pose est assez rapide : une heure de travail par pièce seulement. Des jointures sont adaptées aux interstices de petite taille. Vérifiez bien la matière dans laquelle ces joints sont fabriqués pour éviter les plastiques douteux.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis