La fin de la maigreur excessive des mannequins ?

Deux décrets ont été pris et inscrits au Journal Officiel vendredi 5 mai. Ces textes permettront de mieux contrôler l’état de santé des mannequins et de lutter contre la promotion de la maigreur véhiculée par les médias et les magazines de mode.

Rédigé par Maylis Choné, le 9 May 2017, à 10 h 15 min

Ces deux décrets font partie de la loi Santé décidée par la ministre Marisol Touraine. Problème, depuis près de deux ans, aucun décret n’avait été publié pour concrétiser ces décisions. C’est désormais chose faite.

Contrôler la maigreur extrême des mannequins

Lorsque l’on suit un défilé, on remarque rapidement la maigreur extrême des jeunes mannequins. Frôlant l’anorexie, voilà l’idéal recherché et utilisé par les professionnels de la mode pour promouvoir leurs collections. Les choses vont changer, car depuis vendredi 5 mai 2017, deux décrets ont été publiés au Journal Officiel.

Deux décrets que cette loi attendait depuis presque deux ans. Le premier oblige, à compter du 1er octobre 2017, à indiquer par la mention “photographie retouchée” si une photo publiée dans la presse ou les catalogues a été retouchée, pour amincir ou épaissir l’apparence corporelle d’un mannequin. Le second concerne la santé des mannequins.

mannequins

Des mesures pour la santé des mannequins © Catwalk Photos

Les mannequins devront fournir un certificat médical

Ce décret est censé protéger les mannequins. Pas sûr qu’il soit bien accueilli par les agences, qui recherchent souvent des modèles très maigres pour satisfaire leurs clients. Désormais, les mannequins devront présenter, tous les deux ans, un certificat médical pour assurer de leur bon état de santé. Leur indice de masse corporel (IMC) devra atteindre 18. Un employeur ne respectant pas cette obligation risque six mois de prison et 75.000 euros d’amende.

Ces mesures existent déjà dans plusieurs pays et visent également à faire baisser le nombre de jeunes anorexiques. Il est urgent de faire cesser la vision dévalorisante que certains ont de leur corps en se comparant aux mannequins. Aujourd’hui, près de 600.000 personnes souffrent d’anorexie en France. C’est la deuxième cause de mortalité chez les 15-24 ans, après les accidents de la route.

Illustration bannière : Défilé de mannequins – © Catwalk Photos
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




2 commentaires Donnez votre avis
  1. Pour info, un IMC de 18, ca fait 55 kg pour 1m75. C’est le haut de la fourchette pour ce qu’on appelle l’état de maigreur. C’est encore bas mais c’est un bon début.
    Quant au décret sur les photos, ca sera très probablement indiqué en petits caractères donc quasi-inexistant.
    Mais comme on dit, mieux vaut peu que pas!

  2. Quelques grammes de bon sens.
    Mais 18, c’est vraiment le minimum.

Moi aussi je donne mon avis