La bière d’abbaye renaît en France

Les amateurs de bière le savent : les meilleures bières du monde sont souvent des bières d’abbaye, issues d’un savoir faire ancestral qui se transmet de génération de moines en génération de moines.

Rédigé par Séverine Bascot, le 19 Dec 2016, à 9 h 20 min

Les amateurs de bière le savent : les meilleures bières du monde sont souvent brassées dans des abbayes, issues d’un savoir faire ancestral qui se transmet de génération de moines en génération de moines. En France, toutefois, aucune bière monastique (brassée par des moines) ne subsistait alors que les abbayes sont nombreuses. En 2016, c’est le retour de cette activité particulière, pour le plus grand plaisir des amateurs.

L’abbaye de Saint-Wandrille produit sa bière

L’année 2016 sonne donc le retour de la bière d’abbaye en France, une activité que l’on n’avait plus vue depuis des centaines d’années, les moines ayant fui la France lors de la Révolution. Un savoir-faire perdu, donc, qui était pourtant majeur au Moyen-Âge.

C’est en Seine Maritime, dans l’abbaye de Saint-Wandrille, que les moines, de l’ordre des bénédictins, ont relancé cette activité. De quoi redorer le blason des bières françaises et, peut-être, concurrencer les voisines belges, où ce genre de bières sont très appréciées. Surtout, les moines suivent ainsi leurs préceptes et peuvent également prévoir une rentrée d’argent non négligeable tout en faisant plaisir aux amateurs de bière.

Une bière pour rénover une très ancienne abbaye

Si les moines normands se sont lancés dans l’aventure de la bière, qu’ils ont appelée « bière Saint-Wandrille », c’est avant tout car les bénédictins se doivent de travailler. Cela fait partie de leurs règles dictées par le fondateur de l’ordre, Saint Benoît. Sans compter que le fruit du travail permet de garantir des revenus pour l’abbaye et celle de Saint Wandrille en a besoin : fondée en 649, elle a besoin de travaux.

Avec cette nouvelle bière, qui semble bien se vendre puisque 25.000 bouteilles ont été déjà vendues en moins d’un mois, les moines espèrent récolter de l’argent pour réaliser les travaux de rénovation nécessaires.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Voyageuse insatiable, j'ai parcouru le monde autant pour des raisons personnelles que professionnelles : rien de mieux pour prendre la mesure de l'état de la...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Attention qu’il y a une grosse différence entre une bière d’abbaye et une bière trappiste. La trappiste doit être brassée au sein de l’abbaye par les moines (ou sous leur supervision) alors qu’en abbaye cela peut être fait par une société commerciale (ex: Leffe).

    Santé à tous.

Moi aussi je donne mon avis