La baisse de la fécondité se poursuit en France

La France a enregistré une baisse de la fécondité pour la deuxième année consécutive en 2016 alors que l’espérance de vie était en hausse.

Rédigé par Nathalie Jouet, le 18 Jan 2017, à 9 h 25 min

Au 1er janvier 2017, la France comptait 66,9 millions d’habitants, comme l’a récemment annoncé l’Insee. Ainsi, la population française a augmenté de 0,4 % sur un an alors que le nombre de naissances reste en baisse.

Fécondité : le nombre de femmes en âge de procréer chute durablement

L’augmentation de la population pour l’année 2016 s’explique principalement par le solde naturel, puisque le nombre de naissances a été supérieur de 198.000 à celui des décès. Il s’agit cependant de l’écart le plus faible depuis 40 ans. Le nombre de naissances a chuté de 20.000 en 2015, puis de 14.000 en 2016, une évolution qui se justifie par la réduction de la fécondité à deux enfants par femme en 2014 puis à 1,93 enfant par femme en 2015, après huit années de stabilité.

Étudiez les chiffres de la natalité en France sur le Planetoscope

La diminution des naissances s’explique aussi par une baisse du nombre de femmes en âge de procréer. Les femmes âgées de 20 à 40 ans sont de moins en moins nombreuses depuis 1990. « La fécondité reste malgré tout élevée en France », a souligné l’Insee. L’espérance de vie des femmes est remontée en France en 2016, annulant la diminution relevée en 2015.

Le nombre de décès a considérablement diminué en France

En 2016, près de 587.000 personnes sont décédées, soit 7.000 de moins qu’en 2015, une année qui avait connu une importante hausse du nombre de décès en raison des grippes et de la canicule. « Cette légère baisse a contrecarré la hausse tendancielle des décès issue du vieillissement de la population », observe Marie Reynaud, responsable des études démographiques et sociales de l’Insee.

Savez-vous combien de personnes décèdent par seconde en France ?

Aujourd’hui, la part des personnes âgées de plus de 65 ans représentent près de 20 % en France, soit trois points de plus qu’il y a 10 ans, comme le révèlent les chiffres de l’INSEE. Le rapport de l’Institut précise également que le nombre de mariages est resté relativement stable en France avec un total de 235.000 célébrés en 2016.

Illustration bannière : Les bébé c’est le pied – © SDJ Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis