Seuls 7 % des Français considèrent la biodiversité comme la priorité environnementale

Bien que le confinement ait récemment mis en lumière les trésors de la biodiversité, les Français ne semblent pas réellement conscients de l’importance qu’il y a à la préserver.

Rédigé par Paul Malo, le 20 May 2020, à 11 h 35 min

Le 22 mai prochain se déroule la 20e Journée Internationale pour la biodiversité. Pour autant, il semble bien que le souci des Français pour la biodiversité soit relativement marginal.

Une ignorance de la biodiversité ordinaire

Certes, la question du réchauffement climatique est aujourd’hui bien présente au quotidien dans l’esprit des Français. Mais il semble que la prise de conscience collective de l’importance de la protéger ne soit pas suffisante. Pourtant, jamais la biodiversité n’aura été aussi visible que lors de ces dernières semaines de confinement.

Le hérisson est un animal sauvage protégé par la loi française de 1976, car il joue un rôle important dans nos écosystèmes locaux © guteksk7

Quid de l’impact humain sur l’environnement ? Selon un sondage réalisé entre février et mars dernier, le paradoxe est clair : si 69 % des sondés se disent inquiets vis-à-vis des changements climatiques, ils sont exactement autant à ignorer ce que recouvre la notion de « biodiversité ordinaire » (ou  « biodiversité commune ») : l’ensemble des espèces (plantes et animaux) abondant dans un écosystème et assurant son bon fonctionnement, et dont les humains dépendent par l’utilisation de nombreux biens et services écologiques.

Lire aussi : Un hectare de forêt vaut 1080 dollars, une ruche en vaut 1050 : la valeur de la biodiversité

Pourtant au final, seuls 7 % des sondés considèrent effectivement la préservation de la biodiversité comme l’enjeu numéro un en matière environnementale. Qui peut vraiment agir, selon eux ?

Le rôle de la ferme comme du paysage

Les agriculteurs, pour 45 % des Français, qui pensent étonnamment que le secteur laitier contribue à la préservation de la biodiversité. Celle-ci réside en fait, d’après eux, dans toute la vie qui peut se créer sur une ferme, entre la faune sauvage abritée sur la ferme (28 %) et les animaux d’élevage qui s’y trouvent (27 %).

Selon les chiffres de Cniel, l’interprofession de la filière laitière française, on dénombre entre 40 et 70 espèces d’oiseaux différentes sur les fermes d’élevage. De même, sur les 29 espèces de chauves-souris présentes en France, 13 espèces se rencontrent en général sur les fermes. Il en est de même pour les 20 espèces de bourdons présentes dans l’Hexagone : 13 sont recensées sur les fermes. Entre 150 et 300 vers de terre sont présents dans 1 m2 de prairie d’élevage.

Enfin, le rôle joué par le paysage est essentiel dans le maintien de la biodiversité : il explique au moins 30 % de la variabilité génétique des organismes vivants.

Pourtant aujourd’hui, cette nature commune et ces paysages disparaissent sous nos yeux, et la biodiversité ordinaire se dégrade dans  l’indifférence générale.

Lire aussi : Même les espèces les plus connues et emblématiques continuent à disparaître

Agissons pour la biodiversité © Gajus

Depuis des décennies, l’Homme détruit, artificialise, fragmente, surexploite et pollue les écosystèmes naturels. Nous avons accumulé une sacrée dette écologique, et pour être en mesure de la rembourser afin d’assurer notre survie et celles de nos enfants et petits-enfants et de ceux qui les suivront, nous devons agir dès à présent…
En faisant évoluer nos comportements vis à vis des milieux naturels, et en nous faisant les portes-drapeaux des espèces communes et des acteurs de leur préservation… Adoptons le réflexe « Biodiversité » pour chacun de nos gestes quotidiens !

Illustration bannière : L’être humain a souvent tendance à croire qu’il a tout inventé, qu’il sait tout faire, qu’il est tout puissant face au vivant, tous ces raisonnements étant certainement à la base de toutes les erreurs environnementales commises depuis des décennies si ce n’est des siècles – © Chinnapong
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




3 commentaires Donnez votre avis
  1. Ce serait bien de mettre la source de ce sondage ( les sondages….) , combien de personnes interrogées, comment etc….là comme ça , ça ne veut pas dire grand chose…

  2. Le temps presse…

  3. Bon bah au moins on le sait : on est foutus.

Moi aussi je donne mon avis